Premier League - 9ème j. | Les notes de Leeds - Arsenal (0-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Leno (7) : Son équipe lui doit beaucoup aujourd'hui... Auteur de très nombreuses parades défensives lors de temps faibles, il a tout fait pour maintenir le bateau des Gunners à flots. Il peut également dire merci à son ange gardien pour lui avoir permis de garder sa cage inviolée, ainsi qu'aux très nombreux poteaux.

Leeds : 4-1-4-1

Meslier (6) : Un match plus que tranquille pour le jeune portier Français... Hormis lors des 25 premières minutes, il n'a pas été sollicité jusqu'à la 80e. En fin de match, quelques percées adverses lui ont permis de se mettre en valeur.

Ayling (7) : Un bon match pour l'Anglais qui n'a pas eu grand chose à faire défensivement puisque son adversaire n'était pas dans un grand soir. De l'autre côté du terrain, il a porté le danger mais a manqué de réalisme face au but. Remplacé par Rodrygo à la 71e, qui a touché par trois fois les montants.

Koch (6,5) : Un match sérieux pour l'Allemand qui n'avait pas été rassurant sur les dernières sorties de son club; il semblerait que le joueur prenne la mesure de la Premier League. Précis dans ses relances et à l'aise physiquement, il n'a pas été pris par la vitesse d'Aubameyang et l'a éteint rapidement dans le match.

Cooper (6) : Solide. Le taulier Ecossais n'a pas eu énormément de travail face à la faiblesse des attaquants adverses. Il aurait pu toutefois concéder un pénalty pour une main involontaire mais décollée du corps en toute fin de match.

Alioski (6) : Agressif sur le porteur du ballon, il a bien contenu son adversaire du soir, ce qui a énormément frustré Pépé. En seconde période, il a accentué son marquage et a été la cible d'un coup de tête. Offensivement, il n'a pas été aussi intéressant que son homologue du côté droit mais a toutefois participé du mieux qu'il a pu.

Phillips (6,5) : Un bon match de la sentinelle, disponible et juste, il a fluidifié le jeu de son équipe en première période. Au retour des vestiaires, son impact sur la rencontre a diminué et il s'est fait plus discret.

Raphinha (6) : 45 premières minutes intéressantes, il a perforé la défense adverse avec quelques chevauchées dont il a le secret. En revanche, il s'est fait davantage discret après la pause.

Klich (7) : Un bon match de la part du Polonais qui s'est comporté comme la véritable plaque tournante de cette équipe. Il a accompagné toutes les offensives de ses attaquants et n'a pas ménagé sa peine défensivement.

Dallas (6,5) : Malgré quelques occasions franches vendangées, il a réalisé un première mi-temps très complète. Au retour des vestiaires, il a poursuivi sur sa lancée et a été un véritable détonateur pour la défense adverse.

Harrison (6) : Un bon match. Il a été valeureux et n'a pas ménagé ses efforts défensifs tout en se montrant disponible pour ses coéquipiers offensivement. Remplacé par Poveda à la 80e.

Bamford (7) : Constamment en mouvement, l'attaquant Anglais confirme sa forme du moment. Son pressing constant est impressionnant et déstabilise la défense adverse qui se voit contrainte de dégager. Il aurait pu marquer, à la fois en première mi-temps et en deuxième, mais il a soit manqué de réalisme devant le but soit les montants refusaient de le récompenser.

Arsenal : 4-2-3-1

Leno (7) : voir commentaires plus haut.

Tierney (6) : Un bon match défensif pour la latéral. La physionomie de la rencontre ne lui a pas permis d'apporter son aide à son ailier. Toutefois, il a été vigilent défensivement et a rarement été dépassé.

Gabriel (6) : Dans la continuité de ce qu'il produit depuis son arrivée, le défenseur Brésilien a été sérieux. Face à Bamford, il avait de quoi faire et a été relativement propre dans tout ce qu'il a entrepris.

Holding (5,5) : Moins rassurant que son compère de défense, l'Anglais a tout de même livré un match correct. Parfois pris par la vitesse de l'attaquant adverse, il a globalement gagné la majorité de ses duels et son agressivité lui a permis de gratter quelques ballons.

Bellerin (6) : Première période uniquement défensive pour la latéral Espagnol d'ordinaire si offensif. Il a eu du mal à contenir son vis-à-vis et a semblé en difficulté. La situation en seconde période ne lui a pas permis d'apporter davantage en attaque, la défense a pris le dessus.

Xhaka (4) : Moins en vue que son compère du milieu, il n'a pas eu d'impact sur le match en première mi-temps. Il s'est contenté de défendre et de perdre des ballons. Après la pause, même scénario. Match très moyen pour l'international Suisse.

Ceballos (6,5) : Un match correct pour le milieu Espagnol prêté par le Real Madrid. Outre son implication défensive, il s'est procuré quelques opportunités et a joué juste. En fin de match, le milieu de terrain a été très précieux pour son équipe, que ce soit à la récupération du ballon ou dans son utilisation en contre.

Willian (3) : Le Brésilien est décidément en méforme depuis quelques semaines. aujourd'hui encore, il n'a pas été en réussite, ne s'est pas montré réellement percutant et s'est agacé au fur et à mesure que le match avançait. La frustration doit être pesante pour lui... Remplacé dès le retour des vestiaires par Nelson (45e), pour ce qui semble être une sanction.

Willock (5) : Une première période en demi-teinte... Sa volonté de bien faire et son dynamisme sont à louer, tandis que sa maladresse et son jeu à contre-temps parfois sont à pointer du doigt. Remplacé par Saka à la 57e, lui-même remplacé par Maitland-Niles à la 90+3e suite à une blessure au genoux.

Pépé (3) : Première mi-temps convenable pour l'Ivoirien qui n'a pas ménagé sa peine et a multiplié les efforts défensifs (chose à laquelle il ne nous a pas habitué par le passé). En plus de cela, il s'est montré ambitieux et a tenté d'amener le danger sur les cages adverses. Malheureusement, la frustration l'a submergé au retour des vestiaires et il assène un coup de tête à un de ses adversaires, lui valant un carton rouge.

Aubameyang (3) : Trop statique, esseulé et parfois nonchalant, il a traversé cette première mi-temps tel un fantôme. En seconde période, la donne n'a pas fondamentalement changé si ce n'est qu'il a eu quelques opportunités en contre, qu'il n'a pas su transformer.