Premier League - 7ème j. | Les notes de Liverpool - Manchester city (2-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Salah (8) : Depuis son arrivée à Liverpool en 2017, aucun joueur n'a été plus décisif que lui en Premier League, et le fossé qui le sépare des autres a encore grandi aujourd'hui ! Étant donné l'opposition, on pouvait s'attendre à le voir traverser quelques difficultés, et ce fut le cas sur la première période. Mais le roi d'Égypte est revenu des vestiaires avec d'autres intentions, la première consistait à prendre le meilleur sur Cancelo. Une franche réussite que Mané ne contestera pas, tout heureux d'être ensuite parfaitement servi par son coéquipier pour ouvrir la marque. Passer Cancelo est une chose, mais résister à trois joueurs pour ensuite aller mystifier Laporte et battre Ederson de son mauvais pied en est une autre (76'). Tout simplement une action d'anthologie de la part de Mo Salah, qui a une fois de plus éclaboussé le monde du football de son talent.

Liverpool (4-3-3)

Alisson (5,5) : Par deux fois il a sauvé son équipe lorsqu'elle était malmenée en première période (21', 44'). Sur le but de Foden, il ne peut pas grand-chose contre une telle exécution. Quant au but de De Bruyne, il est bien malheureux, car il semblait sur le ballon avant que Matip ne touche ce dernier.

Milner (3,5) : Comme à Porto, le vétéran remplaçait Alexander-Arnold blessé. Contrairement au match de mardi dernier, il a énormément souffert, la faute à Foden, qui s'est engouffré dans son dos à plusieurs reprises. On s'attendait à le voir sortir à la pause, mais il a eu droit à du sursis. Même s'il y a eu du mieux en début de seconde mi-temps, ça n'a pas duré et il est bel et bien en position délicate sur le but de Foden. C'est finalement à la 78' qu'il a cédé sa place à Gomez.

Matip (6) : Auteur de plusieurs interventions, il a proposé un bon match. Quel dommage qu'il maîtrise mal son contre sur la frappe de De Bruyne et le but du 2-2.

Van Dijk (6) : Avec du recul, le cador de la défense des Reds a peu été directement inquiété au cours de ce choc. D'un naturel serein, il sera encore plus précieux lorsqu'il aura terminé sa course pour revenir pleinement à 100% de sa terrible blessure.

Robertson (6) : Plutôt solide derrière, il n'a en revanche que très peu existé sur son apport offensif.

Fabinho (5,5) : Peut-être son match le moins abouti de ce début de saison. Et encore, il ne déjoue pas spécialement et passe tout près du but vainqueur (87'). Le jeu des Skyblues a logiquement été un frein à son abattage si important à l'accoutumée.

Henderson (5,5) : Malgré son activité habituelle, il n'a pas toujours eu le choix facile entre apporter devant et venir en aide à Milner trop souvent dans le dur.

Jones (6) : Toujours le premier à presser lorsqu'il arbore la tunique rouge, il aurait été aux anges si Liverpool avait pu maintenir son gegenpressing au-delà des dix premières minutes de jeu. Au régime forcé, la jeune pépite des Reds est quand même parvenue à faire preuve de justesse avec le ballon.

Salah (8) : Voir plus haut. 

Mané (6,5) : Pas au mieux dans le jeu, il est quand même parvenu à ouvrir le score en allant proposer son aide à Salah sur le côté opposé au sien (59'). Une belle réalisation pour le Sénégalais, qui a donc fait preuve de complicité avec son coéquipier égyptien.

Jota (5) : Plutôt discret et contraint à évoluer loin du but en première période, il a un peu sonné la révolte en cadrant la première tentative des Reds (50'). Remplacé par Firmino (68').

Manchester City (4-3-3)

Ederson (5) : Solide sur la frappe de Jota (50'), il n'a pu que constater les dégâts sur les réalisations de Mané et Salah.

Walker (6,5) : Assez dominant sur son couloir, il a su se faire respecter et Liverpool a finalement peu existé sur son côté droit.

Dias (6) : Averti pour avoir déséquilibré son compatriote Jota qui prenait le meilleur sur lui (26'), le capitaine des visiteurs a globalement fait son match, bien qu'il soit généralement à un meilleur niveau quand même.

Laporte (5) : Plutôt bon la majeure partie du match, le drame est survenu à la 76' pour lui. Tout simplement feinté en beauté par Salah sur le 2-1, le Français naturalisé espagnol risque de faire des cauchemars !

Cancelo (3,5) : À l'instar de Milner en face, il a beaucoup subi dans cette rencontre. Averti pour avoir coupé la course de Milner à la 56', il a été en délicatesse tout le reste du match. Salah lui en a fait voir de toutes les couleurs sur les deux buts, en particulier sur le premier où la différence faite est énorme.

Rodrigo (6,5) : S'il fallait ne retenir qu'une seule action le concernant, ce serait son sauvetage fabuleux devant Fabinho (87'), qui sauve littéralement City du but du chaos. En dehors de cela, son match était déjà correct.

Bernardo (6) : D'une aisance technique exceptionnelle, on retiendra d'ailleurs son petit numéro de la 21', il a donné l'impression de toujours pouvoir s'en sortir, peu importe le nombre de joueurs en face. Il a cependant un peu manqué de consistance aux abords des deux surfaces.

De Bruyne (6) : Malgré la possession à l'avantage de son équipe en première période, il a eu toutes les difficultés à entrer dans sa rencontre. Rarement il aura manqué autant de passes. Même sur ses occasions, il n'était pas au mieux avec une tête non cadrée (34') et des frappes contrées (38', 40'). Il s'en sort finalement bien avec un but non dépourvu de réussite avec le contre maladroit de Matip (81').

Jesus (6,5) : Passeur décisif pour Foden, il n'a pas forcément eu un match facile, mais il a très bien su épauler Walker pour bloquer tout le couloir gauche de Liverpool.

Grealish (4,5) : Prestation décevante pour la recrue phare des Cityzens. Il aura peiné à se montrer dangereux, que ce soit dans l'axe ou sur le côté lorsqu'il alternait avec Foden. Remplacé par Sterling (66'), qui semble toujours manquer de confiance.

Foden (7,5) : Bien que joueur le plus jeune du 11 des Skyblues, il est sans conteste l'homme de tous les dangers de Guardiola aujourd'hui. Véritable poison pour Milner à qui il a faussé compagnie deux fois lors du premier acte, il s'est d'abord heurté à la résistance d'Alisson (21', 44'). Puisque jamais deux sans trois, sa troisième prise d'espace fut la bonne avec cette fois un ajustement parfait du portier local (69'). Cette réalisation, on la sentait venir, tant Liverpool ne parvenait pas à le contenir. Malgré ce premier passage en caisse, Klopp et ses hommes n'ont pas retenu la leçon et l'ont laissé s'impliquer sur la seconde égalisation.