Premier League - 35ème j. | Les notes de Leeds - Tottenham (3-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Harrison (8) : Il était partout ! Une prestation ultra complète pour lui. Il a provoqué beaucoup de danger dans la défense des Spurs par sa vivacité, sa spontanéité et son dynamisme. Il a dominé Aurier en première période créant plusieurs occasions depuis le côté gauche. C'est d'ailleurs de lui qu'est venu le premier but ainsi que le second. Après la pause, il a continué son matraquage de la défense londonienne manquant un peu de réalisme pour mettre son nom dans la liste des buteurs.

Leeds United (4-1-4-1)

Meslier (6) : Une prestation sûre ! Par forcément aussi sollicité que son compatriote Lloris, il a néanmoins été très propre et vigilant pour écarter les tentatives adverses avec notamment un bel arrêt sur une frappe déviée et vicieuse d'Aurier.

Alioski (7) : Infatigable ! Le Macédonien a réalisé un match plein que ce soit sur le plan défensif ou en attaque. Sa générosité physique a été presque sans limite avec de nombreuses courses pour pouvoir apporter dans les deux surfaces. Sa complicité avec Harrison a été notable, comme ce fut le cas sur le deuxième but où il fut passeur décisif à destination de Bamford. Il a été rassurant défensivement, concédant peu d'occasions et réalisant un bon nombre d'interventions décisives.

Struijk (5,5) : Pas toujours très attentif, il a parfois lâché son marquage ou montré des signes de laxisme dans le placement comme ce fut le cas sur le but de Son. Toutefois, son abnégation et sa solidité en un-contre-un ont été utiles.

Llorente (6,5) : Un match sobre mais terriblement efficace. Il a maîtrisé son sujet de bout en bout, n'offrant que peu de solutions aux attaquants adverses.

Ayling (5) : Il n'a pas offert une solidité à toute épreuve derrière, concédant trop d'espaces dans son dos. Offensivement, son influence a été trop limitée pour apporter du soutien à ses attaquants.

Koch (6,5) : Très solide défensivement, il a été un maillon essentiel de la domination de son équipe dans l'entrejeu. Il a bien cadenassé l'axe du jeu, gênant souvent les intentions adverses dans ce secteur.

Harrison (8) : Voir ci-dessus.

Klich (7) : Quel abattage ! Le Polonais n'a pas fait dans la demi-mesure en faisant du milieu de terrain son territoire. Très performant défensivement, il a mis beaucoup d'intensité dans son pressing pour récupérer de nombreux ballons et gêner les transmissions adverses. Il a rapidement éteint ses vis-à-vis les étouffant par son importante couverture de terrain. Phillips l'a remplacé (90').

Roberts (5) : Il a été actif et très mobile, exploitant bien les espaces, proposant des possibilités de passes tout en étant lui-même un bon pourvoyeur dans le domaine. Toutefois, il a été souvent bien imprécis ayant un déchet technique trop important ce qui a nui à son impact sur le jeu. Raphinha l'a remplacé (58').

Dallas (5,5) : Il a réalisé une entame de match convaincante s'infiltrant souvent dans le dos de Reguilon. Il a régulièrement été impliqué dans les bons coups, notamment avec son compère Bamford. Il a d'ailleurs ouvert le score (13') en fusillant Lloris de près. Toutefois, par la suite, il a progressivement disparu des radars perdant grandement d'influence par rapport à ses partenaires offensifs.

Bamford (6,5) : Toujours essentiel au jeu collectif de son équipe, il a été plus qu'un finisseur dans ce match avec une intelligence importante dans ses déplacements et un jeu sans ballon précis. Il a su bien combiner avec ses partenaires fluidifiant bien le jeu offensif de sa formation. Il a souvent mis la pression sur les buts de Lloris avec plusieurs frappes dangereuses mais surtout un but (42') d'une finition létale pour remettre les siens devant. Rodrigo l'a remplacé (79') marquant aussi (84').

Tottenham Hotspur (4-2-3-1)

Lloris (6,5) : Malgré les trois buts encaissés, il a livré une excellente prestation multipliant les parades plus ou moins difficiles dans cette rencontre. Sans lui, son équipe aurait vraisemblablement concédé une addition bien plus lourde.

Reguilon (4,5) : Quelques bonnes interventions défensives mais de trop nombreuses erreurs qui auront coûté cher au final. Tout d'abord, une relance hasardeuse sur le premier but adverse puis des fautes de placement trop nombreuses et, enfin, quelques espaces laissés dans son dos tout au long du match.

Dier (4,5) : Sa grande passivité sur les actions adverses n'aura pas été une aide pour sa défense. Ainsi, il est en partie responsable sur le deuxième et le troisième but. Par contre, il aura été utile dans le domaine offensif par la qualité de ses passes longues qui ont parfois permis à son équipe d'éviter l'écueil du milieu.

Alderweireld (5) : Pas toujours à son avantage, il n'a pas réalisé beaucoup d'interventions décisives dans ce match. Toutefois, on ne peut pas lui reprocher d'avoir commis trop d'erreurs, il a été assez propre dans ce domaine, notamment sur ses interventions de la tête.

Aurier (5) : Il a concédé trop d'occasions sur son côté en première période, étant souvent mis en difficulté par la vivacité d'Harrison comme ce fut le cas sur le premier but. Il a laissé trop d'espaces et de libertés à ses vis-à-vis dans cette partie. Sa seconde période fut meilleure notamment dans le domaine offensif où ses montées ont été bien plus tranchantes avec notamment une belle frappe qui a inquiété Meslier.

Hojbjerg (4,5) : Le Danois a été peu en vue sur la pelouse d'Elland Road. Pas assez incisif, il a peiné face à l'activité de Klich notamment montrant de grosses difficultés à amener le ballon à ses attaquants. Défensivement, il n'a pas été suffisamment efficace, ayant du mal à stopper les vagues offensives adverses.

Lo Celso (5) : De bonnes intentions mais un impact pas toujours à la hauteur des exigences. Il a su se montrer inspiré offensivement faisant quelques différences techniques notables. Toutefois, dans l'entrejeu, il a été souvent mis en difficulté par l'agressivité du milieu adverse. Ndombélé a pris sa place (80').

Son (6) : Le Coréen a été un poison pour la défense de Leeds, prenant la profondeur avec sa vitesse et se créant de nombreuses situations. Bien servi par Alli, il est venu inscrire le seul but des Spurs (25') sur la seule occasion qu'il a converti. En effet, il a souvent manqué de lucidité dans le dernier geste ne faisant pas toujours le geste juste techniquement ou tactiquement.

Alli (7) : Ses passes et sa vision du jeu ont été très utiles à l'attaque des Spurs. Particulièrement inspiré, il a souvent provoqué du danger dans la défense de Leeds avec la précision de ses passes, l'intelligence de ses déplacements et sa spontanéité. En outre, il a offert un caviar à Son sur son but (25') et aurait même pu en faire de même avec Kane sans une intervention contestée de la VAR. Lamela l'a remplacé (67').

Bale (4) : Peu d'influence, pas vraiment d'idées, son après-midi a été difficile. Le Gallois n'a pas beaucoup pesé sur la défense adverse, réalisant peu de différences balle au pied et ne se procurant pas une seule occasion. Lucas Moura a pris sa place (67').

Kane (5,5) : Utile à sa formation par sa propreté technique, sa mobilité et sa capacité à mettre en danger la défense adverse, il n'a pourtant pas été en réussite dans cette partie. Il aurait mérité un but mais par deux fois on lui a refusé ses réalisations dont une fois sur un hors-jeu microscopique. En outre, il a touché du bois sur coup-franc en seconde période.