Premier League – 33ème j. | Les notes de Everton – Arsenal (1-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Gomes (8) : Il a été omniprésent dans les duels et a parfaitement orienté le jeu. Sa qualité de passe du pied droit comme du pied gauche est assez impressionnante. Il a également su faire preuve d’un certain vice dans les duels pour contrecarrer les offensives d’Arsenal.

Everton (4-2-3-1)

Pickford (6) : Peu sollicité sur sa ligne, il a démontré la qualité de son jeu au pied long en trouvant à plusieurs reprises des coéquipiers démarqués.

Digne (7) : Auteur de la touche longue qui aboutit à l’unique but de la rencontre, il a su combiner avec Bernard et a mis en difficulté Maitland-Niles tout au long du match.

Zouma (7,5) : Impérial dans les duels, il a limité l’impact de Lacazette et a assumé son statut de patron de la défense avec brio.

Jagielka (6,5) : Un peu dans l’ombre de Zouma, il a malgré tout réalisé un bon match et a surtout marqué un but décisif en première période.

Coleman (7) : Très actif dans son couloir, ses montées ont souvent été très dangereuses pour Arsenal. Il a été solide défensivement, même si l’entrée d’Iwobi l’a parfois déstabilisé.

Gana Gueye (7) : Impressionnant à la récupération, il a gratté un nombre incalculable de ballons. Sa complémentarité avec Gomes a permis à Everton de faire la loi au milieu de terrain.

Gomes (8) : voir ci-dessus.

Bernard (6,5) : Très en vue, le Brésilien a effectué plusieurs gestes techniques de grande classe et a constamment posé des problèmes à la défense adverse. Il peut cependant regretter quelque mauvais choix et ce duel raté face à Pickford notamment.

Sigurdsson (4) : Plus effacé que ses partenaires, il a participé au pressing de son équipe et s’est montré combatif mais n’a pas été très inspiré aux abords de la surface adverse.

Richarlison (4) : De l’envie et quelque bonnes accélérations mais des occasions ratés qui empêchent son équipe de se mettre à l’abri.

Calvert-Lewin (6) : Il a initié le gros pressing de son équipe et a été très agressif dans les duels, comme sur l’action du premier but. Il lui a néanmoins manqué la finition.

Arsenal (3-4-2-1)

Leno (5,5) : Un but encaissé mais aussi quelque parades et notamment un duel gagné face à Bernard. Un match correct.

Montreal (4,5) : Parfois un peu tendre dans ses interventions, il a eu du mal à compenser les espaces sur son côté gauche.

Sokratis (6) : Un des meilleurs du côté d’Arsenal. Il a commis quelque fautes, mais a été un des seuls à être présent dans les duels.

Mustafi (4,5) : Quelque bonnes longues ouvertures, mais des errements défensifs également. Il faut dire qu’il n’a pas vraiment été aidé par Maitland-Niles.

Kolasinac (4) : Trop neutre offensivement, il a raté quelque centres qu’il aurait dû ajuster. Il a été remplacé à la mi-temps par un Aubameyang (3) fantomatique.

Guendouzi (4) : Dépassé par la paire Gana Gueye – Gomes, il a eu du mal à exister, même s’il a été un peu meilleur en seconde période.

Elneny (3,5) : Prestation assez insipide de sa part. Il n’a pas été catastrophique mais n’a quasiment rien apporté à son équipe. Remplacé à la mi-temps par Ramsey (6), qui a eu un certain impact en début de seconde mi-temps avant de s’éteindre progressivement.

Maitland-Niles (2,5) : Un match très compliqué pour lui. Maladroit balle au pied, fébrile défensivement, il a énormément subi face à Bernard et Digne. Il commet une grosse erreur qui a failli coûter un but à son équipe et son placement beaucoup trop haut sur le terrain n’offre pas de solution de relance à ses partenaires.

Ozil (3) : Transparent, il a été dépassé par le rythme du match et l’intensité mise par les Toffees. Son manque de combativité et sa nonchalance n’envoient pas de très bons signaux à ses coéquipiers.

Mkhitaryan (5) : Un des seuls joueurs à se montrer dangereux par intermittence. Il a toutefois perdu un certain nombre de ballons.

Lacazette (5) : Peut être le seul à être au niveau en termes d’intensité et d’engagement. Malheureusement cela n’a pas suffi car il a été muselé par une défense d’Everton qui avait décidé de le cibler.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.