Premier League – 32ème j. | Les notes de West Ham – Everton (0-2)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’HOMME DU MATCH : BERNARD (7) Un but, deux ou trois occasions très franches, même s’il n’a pas toujours le dernier geste parfait il a été dans tous les bons coups ce soir, et a été un véritable créateur offensif, ce qu’il y a de plus précieux dans le football. Grosse prestation pour le Brésilien !

WEST HAM (4-1-4-1)

FABIANSKI  (5,5) Plusieurs parades, avec même un triple sauvetage à la 14 ème minute impressionnant, mais aussi des approximations sur certaines interventions

ZABALETA  (4) Catastrophique en première période, passif sur les buts et avec un placement totalement aléatoire, il a un peu redressé la barre avec de la rigueur en seconde période, mais le mal était fait

DIOP  (4) Lui aussi semblait en décalage avec le niveau exigé sur ce genre de confrontation. Dépassé par la vélléité adverse très rapidement, il n’a pas tenu son rôle

OGBONNA (6) C’est simple, il a défendu seul pendant 60 minutes avant que ses compères ne se réveillent un peu, et il y a mis du coeur, avec beaucoup d’interventions solides. Un très bon défenseur !

CRESSWELL (4,5) Beaucoup trop discret pour espérer peser sur le jeu, il a un peu traversé le match a l’image de son équipe

RICE (4) La pépite ne brillait pas ce soir … loin de là, privé de ballons, esseulé au milieu, il n’a a aucun moment paru capable de renverser ce match. A oublier !

SNODGRASS (5,5) Lui aussi fait partie de ceux qui auront au moins essayé de relever le niveau de West Ham sur ce match. Le peu d’entrain offensif de l’équipe partait souvent de lui, mais cela n’aura pas suffi

OBIANG (4.5) N’a pas eu le temps de briller, trop effacé dans l’entrejeu en première mi-temps avant de sortir dès la mi-temps pour laisser sa place à ANTONIO (4,5), très discret lui aussi.

LANZINI (4) Maladroit dans le peu de gestes qu’il a tentés, il n’a vraiment pas été inspiré ce soir, à côté de la plaque

ARNAUTOVIC (5) Pas forcément inspiré non plus, mais il a eu le mérite de tout essayer, il a beaucoup donné et c’est un point positif de sa prestation un peu terne.

PEREZ (3.5) C’est à se demander s’il était sur la pelouse ce soir .. Certes West Ham était dominé en première période, mais il a été fantômatique à 100 %, n’a jamais joué le moindre dôle, offensif ou défensif pendant 45 mn. Logiquement remplacé à la pause par CHICHARITO (4,5) qui n’a fait que passer

 

EVERTON (4-2-3-1)

PICKFORD (5.5) Peu de travail pour lui ce soir, mais il est resté sur ses gardes et sérieux.

DIGNE (6) Beaucoup de belles intentions dans l’animation du jeu d’Everton ce soir de la part du défenseur français, parfois un peu de maladresse dans le dernier geste, mais un match appliqué et convaincant

ZOUMA (6,5) Buteur audacieux d’une tête piquée très rapidement dans la rencontre, il a mis Everton sur le bon chemin, et aurait pu signer un doublé avec une nouvelle tête bien placée en seconde période. Un match ambitieux et rigoureux défensivement même si l’adversaire lui a rendu la partie facile dans ce domaine

KEANE (5) Un peu moins à l’aise que le reste de l’équipe sur cette prestation, il a tout de même été dans le coup globalement

COLEMAN (6) Métronome, il a toujours le geste juste, le placement opportun. On le pense discret mais on réalise en analysant le jeu d’Everton qu’il y a une place fondamentale

GOMES (6,5) Remuant et serein dans sa distribution de ballons, il a formé avec GUEYE un tandem irrésistible au milieu, qui a beaucoup pesé dans le score final

GUEYE (6.5) Si peu de déchets dans le jeu d’un milieu qui touche autant de ballons, c’est un plaisir. Un sacré milieu de terrain, un des meilleurs probablement de cette Premier League !

BERNARD (7) Voir ci-dessus

SIGURDSSON (6,5) Comme toute l’équipe d’Everton, il a su gérer ce match avec beaucoup de maîtrise, n’a pas jeté de ballons et a amené le danger sur le but adverse.

RICHARLISON (7) Il aurait lui aussi pu hériter de l’Homme du match, car il amène le deuxième but par un éclair de génie, et il a pesé sur la défense adverse toute la partie. C’est un sacré joueur, et son rôle dans le secteur offensif d’Everton est indispensable.

CALVERT-LEWIN (5,5) Présent, vif, mais avec parfois quelques choix douteux dans le dernier geste, il reste cependant un atout dans l’attaque des Toffees

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.