Premier League – 32ème j. | Les notes de Crystal Palace – Liverpool (1-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Robertson (7,5): Sans conteste le meilleur défenseur de Liverpool cet après-midi, il a très peu été pris à défaut. Comme souvent cette saison, l’écossais a semblé doté de trois poumons voire quatre. Une endurance à toute épreuve qui lui a permis de forcer la décision en fin de match en offrant, comme il y a deux semaines, une nouvelle passe décisive à Salah.

 

Crystal Palace (4-1-4-1)

Hennessey (5,5): Bien qu’ayant concédé deux buts, le gallois n’est pas vraiment responsable de la défaite de Palace. Les deux fois où ses filets ont tremblé, il était contraint à l’exploit sur des frappes à bout portant. Des arrêts importants, dont un super au sol sur une tête de Mané (44′).

Wan-Bissaka (3,5): 90 minutes laborieuses pour le jeune Anglais. Les plus grosses occasions de Liverpool (comprenez les deux buts) sont venues de son côté. Quant à son apport offensif, il fut quasiment inexistant. Il a cédé sa place à Fosu-Mensah (88′).

Kelly (6): Formé à Liverpool où il évoluait au poste de latéral droit, le natif de Bolton s’est vu évoluer en charnière centrale en l’absence de Tomkins. Le dépannage n’est pas apparu comme tel et l’anglais n’aura pas vraiment beaucoup de choses à se reprocher à la suite de ce match.

Sakho (5,5): Prestation teintée de sérieux pour le français qui retrouvait lui aussi son ancienne équipe. Peut-on vraiment lui reprocher d’avoir manqué son intervention difficile face à Salah en fin de match ?

Van Aanholt (5,5): Le côté gauche de Roy Hodgson s’est montré efficace et le latéral n’y est pas forcément pour rien malgré quelques égarements. Connu pour son apport offensif, le néerlandais a évolué dans ses classiques.

Milivojevic (7): En l’espace d’une heure et demi, le serbe a démontré toute l’importance qu’il représente pour Palace. Son travail à la récupération a été remarquable et a montré l’exemple à tout le reste de son équipe. Ajoutons un nouveau penalty transformé avec sang-froid à son actif.

Townsend (5,5): Malgré sa présence, l’anglais a probablement manqué d’efficacité sur son côté droit. Globalement, il n’est pas parvenu à prendre le meilleur sur Robertson et lorsqu’il a eu l’occasion de se montrer dangereux dans l’axe, il a joué à contre-temps.

Cabaye (6): Copie satisfaisante pour l’ancien lillois. En 8, il n’a pas été étranger au bon équilibre longtemps trouvé par Palace au milieu du terrain. Ses longues ouvertures ont contribué à permettre à son équipe de plus qu’exister au cours de cette rencontre. Il a été remplacé par Loftus-Cheek (73′), un peu trop maladroit pour être décisif.

McArthur (5): Peut-être le maillon faible pour Palace au milieu. L’écossais a perdu plus de duels que ses coéquipiers français et serbe.

Zaha (7): Grosse prestation du très remuant ivoirien, sans doute le meilleur joueur de son équipe avec Milivojevic. Il a fait énormément de mal à l’arrière-garde red, mettant au supplice plus d’une fois Alexander-Arnold ou encore Matip. Ses appels en profondeur ont permis à son équipe de prendre la rencontre par le bon bout, notamment en obtenant le penalty (13′).

Benteke (4): Des regrets, c’est sans doute ce que le belge garde à l’esprit à la suite de ce match. Plusieurs fois, il s’est montré coupable de ne pas croire aux ballons de ses coéquipiers. Surtout, il a complètement manqué deux oppositions face à Karius en l’espace de deux minutes (59′), envoyant chaque fois le ballon en sortie de but.

 

 

Liverpool (4-3-3)

Karius (5): Match moyen pour le portier allemand, mais pas terne. Si sa sortie survenue à la 12′ est complètement ratée et cause un penalty à son équipe, il était tout de même parvenu à remporter son premier duel face à Zaha (7′), puis à écarter un coup franc dangereux de Van Aanholt (63′).

Alexander-Arnold (4,5): Ce fût dur pour le jeune latéral anglais face au feu follet Zaha! Il s’est plus ou moins rattrapé avec un apport offensif intéressant. Un match en demi-teinte donc.

Matip (4,5): Une rencontre compliqué pour le défenseur camerounais, il faut dire que Zaha a pris un malin plaisir à passer dans son dos.

Van Dijk (5,5): Une prestation sobre et plus ou moins aboutie pour le colosse néerlandais. Tout de même un point noir non-négligeable avec perte de balle dangereuse (59′).

Robertson (7,5): Voir ci-dessus.

Henderson (6): Travail accompli pour le capitaine des reds qui une nouvelle fois évolué avec une fonction de relanceur en phase offensive et une autre de harceleur en phase défensive.

Wijnaldum (5,5): Un match sérieux et sobre pour le néerlandais dans un rôle de milieu travailleur. Il a cédé sa place au très malheureux Lallana (64′) qui quelques minutes plus tard, a dû faire de même en faveur de Lovren (69′) en raison d’une énième blessure…

Milner (7): Il est de ceux que n’importe quel coach voudrait avoir sous ses ordres. Un véritable soldat qui ne lésine pas sur les efforts. Il est aussi celui qui a sonné la révolte des reds en offrant un centre fort décisif à Mané (49′).

Salah (6,5): Le pharaon est loin d’avoir fourni sa plus belle prestation de la saison, mais ce n’est sans doute pas un hasard si c’est lui qui délivre une fois de plus les reds d’un match étriqué (84′). Au-delà d’un talent inné, le meilleur buteur de Premier League dispose à n’en pas douter d’une force de caractère remarquable.

Mané (6,5): Un match étrange et marquée par les décisions arbitrales pour le sénégalais. Un moment de flottement tout d’abord, après qu’il se soit effondré dans la surface (24′). L’ailier prendra finalement un jaune pour simulation, sans doute coupable d’en avoir trop rajouté. L’ancien saint a ensuite cru marqué de la tête (30′), mais c’était sans compter une position illicite signalée à raison par l’arbitre de touche. Peu après le retour des vestiaires (49′), il égalisera pour de vrai à bout portant après un bon travail de Milner. Enfin, l’histoire aurait pu mal se finir pour lui: alors qu’il estime être victime d’une faute, il se saisit très vite du ballon à la main, une main sanctionnée par l’arbitre, mais sans 2ème carton jaune à l’encontre du joueur. C’est finalement sous l’initiative de Klopp qu’il quittera le terrain, remplacé par Oxlade-Chamberlain (64′).

Firmino (5): La rencontre ne fut pas facile pour l’attaquant brésilien qui a peiné à se créer des occasions. En revanche, il a comme souvent eu le mérite d’exister en redescendant plus bas afin d’être le premier défenseur de son équipe.

 

Bastien Bruyland

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.