Premier League - 31ème j. | Les notes de Liverpool - Aston Villa (2-1)

Homme du match : Alexander-Arnold (6,5) : Très critiqué après son match face au Real Madrid, il a remis les pendules à l'heure en offrant les 3 points aux reds, à partir du côté opposé au sien (90+1'). En spectateur de choix, Southgate a dû apprécier.

Liverpool (4-3-3)

Alisson (5) : Sérieux sur plusieurs tentatives des visiteurs (22', 35', 36', 77'), il doit en revanche faire mieux sur la frappe de Watkins.

Alexander-Arnold (6,5) : Voir ci-dessus.

Phillips (6,5) : Colosse au pied d'argile. Il est imposant, mais laisse l'impression qu'il peut rompre sur n'importe quel ballon. Il faut quand même reconnaître qu'il a été plutôt bon aujourd'hui.

Kabak (4,5) : Pas sûr que Liverpool lève son option d'achat... Son niveau est trop souvent discutable, avec un nouvel exemple sur l'ouverture du score de Watkins. Il ne fait pas assez peur. Liverpool retient trop souvent son souffle avec cette charnière. Remplacé par Shaqiri (89').

Robertson (6) : Avec son équipe condamnée à gagner pour espérer le top 4, il s'est montré de plus en plus entreprenant, jusqu'à jouer un très grand rôle sur le but de l'égalisation. Et si Liverpool venait de retrouver ses latéraux au top avec ce match ?

Fabinho (5,5) : Match correct mais sans plus pour le Brésilien. Le milieu repose quasiment exclusivement sur lui désormais et l'absence du capitaine Henderson ne l'aide pas.

Milner (4,5) : Difficile de le voir déjouer aussi, lui, l'éternel soldat. Il a été trop brouillon cet après-midi, notamment en mettant le feu dans sa propre défense en rendant des ballons.

Wijnaldum (5) : Cela fait des mois qu'il n'amène plus grand chose à sa formation. Aujourd'hui il est encore celui qui a touché le moins de ballons. Déjà la tête ailleurs ? Remplacé par Thiago (70').

Salah (6) : Trois frappes qui n'ont rien donné en première période, même si c'est surtout celle non cadrée alors que Mings se troue qui est à retenir (13'). Il s'est quand même accroché pour pousser le ballon au fond des filets et relancer les siens (57').

Jota (5) : Il continue de s'installer dans cette équipe, mais il n'a pas eu la même réussite que contre Arsenal cette fois. Trois tentatives à son actif (32', 38', 56').

Firmino (5) : Il est en nette perte de vitesse cette saison, et son but refusé pour un hors jeu litigieux lui aurait fait beaucoup de bien (45+2'). Quand ça ne veut pas... Son remplaçant Mané est dans une situation similaire et n'a pas su remporter son face-à-face (90+6').

Aston Villa (4-2-3-1)

Martinez (5,5) : Peut-être un peu coupable sur l'égalisation, il est cependant masqué sur la frappe d'Alexander-Arnold. Son match reste correct.

Cash (5,5) : Le résultat final ne rend pas trop honneur à sa prestation. Il a encore un peu plus prouvé qu'il était une très bonne pioche pour Villa.

Konsa (4,5) : Devancé par Salah sur l'égalisation, il l'a aussi été par Jota en première période, ce qui lui a d'ailleurs valu un avertissement. Il s'est procuré une occasion de la tête (22').

Mings (4,5) : Auteur d'une grossière erreur sans conséquence (13'), il aurait pu mettre son équipe en sérieuse difficulté beaucoup plus tôt.

Targett (5) : Bien qu'averti pour une faute sur Salah, il quand même bien résisté au meilleur buteur des reds.

Douglas Luiz (5) : Sur le point d'être remplacé sur blessure par Ramsey (29'), il a finalement tenu sa place. Était-ce la meilleure solution ? Le doute est permis, car il n'a pas forcément été à son meilleur niveau.

Nakamba (5) : Il symbolisait la composition défensive des visiteurs en raison de son apparition moins fréquente que celles de ses coéquipiers dans ce 11. Le pari a failli tenir pour Dean Smith. Le milieu défensif a été plutôt bon dans les duels, mais on a connu mieux balle au pied. Remplacé par Barkley (66').

Traoré (4,5) : Alors qu'il disputait une partie brouillonne, il a cédé sa place à El Ghazi (68') en étant visiblement touché aux cotes.

McGinn (6) : Parfois discret, il est quand même parvenu à illuminer la rencontre d'une très belle passe décisive pour Watkins.

Trézéguet (5,5) : Quelle partie riche en émotions pour le coéquipier de Salah en sélection. Une frappe, trop molle tout d'abord (36'). Plus affûté au retour des vestiaires, il a trouvé le poteau d'un Alisson battu (62'). Il aura forcément des regrets sur cette action, mais la malchance l'a malheureusement frappé une deuxième fois et c'est en larmes qu'il a été contraint de céder sa place à Ramsey (82'). L’inquiétude est de mise.

Watkins (6,5) : Menace de tous les instants, il a fait des misères à la défense centrale des locaux, laissant d'ailleurs Kabak sur le carreau sur son ouverture du score (43'). Un vrai bon match.