* Premier League (ANG) *

Premier League - 2ème j. | Les notes de Wolverhampton - Man. City (1-3)

Homme du match : De Bruyne (8) : Le maestro belge a encore frappé. En véritable patron de l'entrejeu, il a donné caviar sur caviar à ses partenaires. Dès qu'il a eu le cuir en sa possession, ce fut synonyme de danger pour les Wolves. Présent dans tous les bons coups, il provoque un penalty qu'il transforme (20') avant de donner une passe décisive, certes involontaire, à Jesus (90+5').

Wolverhampton (3-4-3)

Patricio (5) : Ses relances au pied ont souvent raté leur cible par manque de précision, occasionnant du déchet et favorisant la pression exercée par City. Néanmoins, ses nombreux arrêts ont permis aux siens de rester longtemps dans le match.

Saiss (5,5) : Il a réalisé un match sérieux, multipliant les interventions précieuses face aux vagues adverses. Néanmoins, il a concédé un penalty évitable (19') qui a vite mis son équipe en retard au score.

Coady (4,5) : Le capitaine des Wolves a souffert face à l'armada mancunienne. Souvent pris de vitesse, il a accusé du retard sur ses interventions à de trop nombreuses reprises. Ses relances ont aussi été un peu trop imprécises.

Boly (5) : Il n'a pas toujours été à la fête dans ce match, étant souvent en situation de sous-nombre face aux attaquants citizens. Son placement fut parfois approximatif et lui aussi n'a pas été très efficace dans ses relances.

Marçal (non noté) : Sorti sur blessure après 8 minutes et remplacé par Vinagre (5,5) : Il a été plutôt correct sur le plan défensif, tenant plutôt bien son côté. Mais, il n'a pas vraiment apporté offensivement, étant très bien muselé par Walker.

Moutinho (5) : Étouffé par le milieu des Citizens, il a connu beaucoup de déchet technique en première période. Après le repos, il s'est repris et a offert de très bons ballons dans la profondeur à ses attaquants, Podence en tête. Dendoncker a pris sa place (78').

Neves (4,5) : Un match qui fut longtemps discret voire terne. Il a eu beaucoup de difficultés à faire avancer le ballon vers l'avant pendant une bonne heure avant de rectifier le tir un peu par la suite. A la récupération, il a eu du mal face à la force collective adverse et son apport fut limité.

Adama Traoré (6,5) : Il a quelque peu peiné défensivement sur son côté droit manquant de précision dans son placement. Offensivement, par contre, il a fait mal par sa percussion et sa vitesse et ce n'est pas Mendy qui dira le contraire. Il a participé au regain de forme des Wolves dans ce match, ses centres amenant à plusieurs situations sérieuses.

Neto (4,5) : En première période, il était aussi invisible que les supporters des Wolves dans le stade, ne touchant quasiment pas un ballon. En seconde période, ce fut meilleur, à l'image de sa formation sur le plan offensif. Mais, ce fut moindre par rapport à ses coéquipiers de l'attaque. Trop éloigné des buts, il n'a pas pu mettre suffisamment en danger Ederson. Fabio Silva l'a remplacé (78').

Jiménez (5,5) : Difficile pour lui d’exister pendant une bonne partie du match en absence de ballons. Il a gratté ça et là quelques corners mais rien de bien dangereux. Puis, son équipe a repris les choses en main et cela lui a permis d'avoir des situations. Il a loupé une grosse occasion dans la surface avant de trouver la faille (78') de la tête et de redonner un peu d'espoir à son équipe.

Podence (6) : Très remuant, il a véritablement montré ses qualités après le repos en semant plusieurs fois la défense mancunienne dans la profondeur. Il lui a manqué de la précision pour conclure ses actions. Par contre, il est passeur décisif pour Jiménez (78') après avoir enrhumé De Bruyne au départ.

Manchester City (4-2-3-1)

Ederson (5,5) : Il a eu assez peu d'arrêts à faire, avec le manque d'occasions adverses puis l'imprécision des Wolves. Il a néanmoins encaissé un but sur une belle tête de Jiménez (78'). Sinon, ses relances furent correctes avec un léger déchet de temps en temps.

Mendy (5) : Quelques tracas pour le latéral français qui a été sérieusement bousculé, notamment en seconde période. La faute à un très remuant Adama Traoré qui l'a souvent pris de vitesse en débordement. On peut aussi reprocher une certaine passivité au latéral des Citizens qui a laissé une trop grande liberté d'exécution à Traoré.

Aké (7) : Grande solidité affichée par le Néerlandais venu de Bournemouth. Impérial dans les duels, sérieux et attentif sur son placement défensif, c'est une copie propre pour une première à City.

Stones (7) : Il a été très difficile à franchir ce soir. Sa bonne couverture de terrain lui a permis de venir barrer la route aux attaquants adverses, notamment Jiménez. Il a réussi plusieurs interventions de ce type pendant le match. Néanmoins, il fut un peu laxiste au marquage du mexicain sur le but des Wolves.

Walker (6,5) : Une bonne prestation de l'international anglais qui a assuré le coup défensivement et s'est même permis de jouer haut sur le terrain. Il a ainsi contribué à la domination du collectif mancunien dans l'entrejeu.

Rodri (6) : Grâce à la domination des siens, il a souvent évolué dans un fauteuil, affichant une grande maîtrise technique. Néanmoins, il fut bousculé en seconde période par le réveil des Wolves qui lui ont mis la pression et ont provoqué plus de pertes de balle de sa part.

Fernandinho (7) : Le Brésilien a fait mal, très mal aux Wolves dans l'entrejeu. Très présent à la récupération, il a étouffé le milieu adverse par sa couverture exemplaire du terrain. Il a aussi souvent cassé des lignes, se projetant bien vers l'avant.

Sterling (7) : Très intéressant, l'international anglais s'est régalé à prendre les espaces entre les défenseurs adverses. Ainsi, il a pu se rendre disponible pour De Bruyne et Foden. Son entente avec ses deux coéquipiers fut excellente, en témoigne le deuxième but où il est passeur décisif. Il ne lui a manqué qu'un but qu'il aura failli inscrire à plusieurs reprises. Ferran Torres a pris sa place (82').

De Bruyne (8) : Voir ci-dessus.

Foden (7) : Un bon match du jeune mancunien. Très actif, il a sans cesse combiné avec ses partenaires dans les 30 derniers mètres et il a multiplié les déplacements, grâce à des sprints tranchants. Il a conclu une magnifique action collective par son premier but de la saison (32').

Jesus (7) : Actif sur le front de l'attaque, il a parfois eu moins d'influence directe sur le jeu pour se préserver à sa tâche principale : marquer. Il aura longtemps échoué à cause d'un manque de réalisme et d'un excellent Rui Patricio avant de trouver la faille dans les ultimes secondes.

 

Fermer
Fermer