Premier League - 2ème j. | Les notes de Liverpool - Burnley (2-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Tsimikas (7) : Alors que Robertson revient tout doucement d'une blessure à la cheville, le Grec marque des points et gagne en fiabilité pour suppléer le titulaire habituel au poste. Il a dominé les débats sur son couloir, et ce, sur les deux moitiés de terrain. Il a adressé une très balle passe décisive à Jota. Remplacé par Gomez (90+2').

Liverpool (4-3-3)

Alisson (6,5) : Le portier des reds a dégagé une belle confiance sur ce match. Outre un bon sens de l'anticipation, il est resté vigilant sur les tentatives adverses (17', 20'), et quelle classe pour conserver le clean sheet en fin de match (90+5') !

Alexander-Arnold (6,5) : Très actif, il s'est beaucoup projeté et a brillé par sa vision de jeu. Un premier ballon magique dont n'a pas su profiter Mané (31'), puis un deuxième, le bon cette fois (69').

Van Dijk (6,5) : Ce match illustre très bien ce que le roc néerlandais amène à Liverpool. En plus d'être un excellent défenseur, il est aussi un meneur d'hommes à l'impact tactique évident. Tout au long de la rencontre, il donne de la voix pour remonter son bloc et les reds retrouvent ainsi une maîtrise qui a parfois manqué en son absence. Les latéraux sont aussi plus libérés en sa présence. Son aisance dans le jeu long est aussi à signaler, avec un débouché sur le 2-0.

Matip (7) : Dans l'ombre médiatique de van Dijk, son retour est trop occulté pour ce qu'il représente vraiment en match. Avec lui, Liverpool a récupéré un autre défenseur de talent, en témoigne cette rencontre, où il a été pratiquement imprenable dans les duels.

Tsimikas (7) : Voir plus haut. 

Henderson (6) : Qu'il est bon pour les supporters de Liverpool de retrouver leur capitaine. Indélogeable plaque tournante de son équipe, il dicte le tempo.

Elliott (6,5) : Malgré son très jeune âge, il a marqué des points. Il a obtenu de nombreuses fautes et a proposé des déplacements intéressants. Il a même joué un rôle sur le but du break. Prometteur.

Keita (6) : Bien que sa performance soit sans doute la plus neutre du côté des pensionnaires d'Anfield, elle n'en est pas moins très correcte. Remplacé par Thiago (81').

Salah (6) : Le seul du trio offensif à ne pas avoir été récompensé aujourd'hui, ce n'est pas faute d'avoir essayé (22', 60'). Il a bel et bien inscrit un but, bien joli qui plus est, mais la var a rendu son verdict : hors jeu (26').

Mané (6,5) : En manque de réussite pendant un bon moment (31', 56', 62'), il a même probablement fait tiquer une partie de ses supporters en privilégiant la frappe alors que Salah était seul (65'). Il a finalement eu son but après un très bon service d'Alexander-Arnold (69').

Jota (6,5) : Comme à Norwich, il a été précieux pour ouvrir le score. Très intelligent dans son placement et très habile sur son timing, il n'a laissé aucune chance à Pope, battu de la tête (18'). Remplacé par Firmino (81').

Burnley (4-4-2)

Pope (5,5) : Exceptionnel la saison dernière au cours de la même affiche, il n'a pas connu le même destin cette fois. Il a bien réalisé quelques arrêts (22', 62', 84'), mais ce fut trop difficile pour intervenir sur les buts.

Lowton (4) : En difficulté devant Tsimikas. Un match à oublier.

Tarkowski (5) : Peut-être le défenseur le plus à l'aise de sa formation sur cette défaite, mais rien de tonitruant pour autant.

Mee (4) : Surpris par Jota sur l'ouverture du score, on ne peut pas dire que le capitaine des clarets ait été un exemple à suivre pour ses coéquipiers aujourd'hui.

Taylor (4,5) : Plutôt consistant dans les duels, il a en revanche souffert sur les combinaisons des joueurs de Liverpool. Faible à la relancer aujourd'hui.

Gudmundsson (4,5) : Trop souvent sur courant alternatif, il a perdu son opposition face à Tsimikas. Remplacé par Pieters (79').

Brownhill (4,5) : Sa prestation est restée trop médiocre pour décontenancer les reds.

Cork (4) : Trop dans la retenue, il n'a eu que très peu d'impact sur la partie.

McNeil (6) : De très loin le joueur le plus en vue côté clarets. L'animation offensive de son équipe a majoritairement reposé sur lui. Même derrière, il est à gratifier d'un sauvetage sur sa ligne (60').

Wood (4) : Très discret en dehors d'une tête pour tester Alisson (17'), il a été le premier à céder sa place dans cette rencontre. Ce fut pour l'entrée de Rodriguez (75').

Barnes (4) : Il n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent et quand il a enfin eu sa chance en toute fin de match (90+5'), Alisson l'a écœuré.