Premier League - 27ème j. | Les notes de Burnley - Arsenal (1-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : David Luiz (7) : L’homme du match a été difficile à désigner mais David Luiz a certainement été l’un des joueurs les plus performants de ce match. Il a permis à son équipe de rester dans la partie. Indubitablement, c’est un des joueurs les plus importants d’Arsenal. Il relance proprement et casse les lignes. Il a la volonté de ne pas se débarrasser bêtement du ballon. Particulièrement par son expérience, il est un joueur leader, c’est une certitude. Notons quand même, en guise d’exemple, sa très belle et importante intervention du pied sur Rodriguez dans les derniers instants du match pour permettre à son équipe d’éviter la catastrophe.

Burnley (4-4-2)

Pope (6,5) : Le portier de 28 ans a réalisé un bon match cet après-midi. Il est difficile de lui reprocher grand-chose hormis le fait qu’il n’a certainement pas eu la main assez ferme sur le but d’Aubameyang (le premier but de la partie). Vigilent, notons également sa super sortie, à plus d’une vingtaine de mètres de son but, pour toucher le cuir de la tête face à l’attaquant gabonnais.

Lowton (6) : Le défenseur du Burnley FC s’est peu illustré durant la partie mais le travail a principalement été fait dans l’ensemble.

Tarkowski (6,5) : Bonne défense du joueur anglais. Petit à petit, comme en atteste le déroulement du match, ce joueur a su restaurer la confiance dans l’arrière-garde de son équipe.

Mee (6,5) : Au fil du match, la confiance s’est instaurée dans la défense de Burnley et, comme son compère de l’axe, il a réussi à s’imposer quand il le fallait défensivement parlant.

Taylor (6) : Lui aussi s’est peu démarqué sur le côté droit de la défense de Burnley. Il a quand même tenté quelques débordements sans grand danger.
Remplacé par Pieters à la 63’. En près de trente minutes de jeu, il est devenu l’acteur principal de la rencontre. Dès son entrée, le match qui jusqu’ici n’était que peu intense, est devenu complètement rocambolesque. Averti à la 71’, après une charge sur la cheville de Lacazette, il est par exemple l’auteur d’une main douteuse dans la surface sur un duel avec Pépé. De plus, il y a eu une grosse frayeur pour ce joueur qui s’est vu, pendant quelques minutes, recevoir un carton rouge entrainant un pénalty pour main dans la surface après une reprise de volée de Pépé dans les derniers instants du match. Finalement, la VAR annule le rouge ainsi que le pénalty puisque c’est l’épaule de Pieters, et non la main, qui a été en contact direct avec le ballon. Il s’illustrera aussi avec une impressionnante frappe à la 77’, en première attention mais stoppé par un bon gardien.

Guðmundsson (5) : Le joueur islandais de 30 ans s’est très peu montré durant son temps de jeu. Ce fut un match assez difficile pour lui.
Remplacé par Brady à la 68’ qui ne fera guère mieux.

Westwood (5,5) : Pour lui aussi le match a été assez difficile au milieu de terrain. Il a quand même tenté d’orienter le jeu et d’apporter un bon soutien offensif. Il s’est par exemple essayé à la frappe à la 26’ sans danger pour le portier d’Arsenal qui n’a pas eu à bouger puisque la frappe était dévissée.

Brownhill (5) : Comme ses homologues du milieu de terrain, la partie n’a pas été pleine de réussite malgré un contrôle du jeu et une certaine sérénité au cours de la partie, notamment lors du second acte.

McNeil (6,5) :  Appliqué, c’est un joueur qui est très important pour son équipe. Doté d’une super vision de jeu, il a essayé d’organiser le jeu de son équipe assez proprement.

Vydra (6,5) : Bon joueur, solide, il est agressif dans le respect des règles. Il a augmenté, lui aussi, en intensité au cours du match. Il a tenté de faire la différence à plusieurs reprises.
Remplacé par Rodriguez à la 86’. Ce dernier a montré de belles ambitions dès son premier ballon en tentant une frappe puissante mais loin des buts gardés par Leno. Il aurait même pu permettre aux siens de l’emporter en toute fin de match sans compter sur un excellent David Luiz.

Wood (6,5) : Il est l’auteur d’un but gag à la 38’ après une énorme erreur de Xhaka. En effet, ce dernier tente une passe sans grande conviction et voit le ballon rebondir sur le ventre de Wood pour finir son chemin dans une cage vide. Dès lors, en égalisant, il a permis à son équipe de revenir dans la partie et de changer le ton du match. Il aurait même pu permettre aux siens de prendre l’avantage après un super enchainement collectif aboutissant sur une frappe que le portier londonien stoppera d’un super geste.

 

Arsenal (4-2-3-1)

Leno (6,5) : Belle partie pour lui au Turf Moor. Bon jeu au pied (tel un gardien allemand), il a participé au jeu de son équipe en repartant proprement de l’arrière…peut-être un peu trop. En effet, c’est lui qui fait une passe à Xhaka, dos au jeu, entrainant le but gag de la partie. Cependant, faisant preuve d’une grande confiance, il a fait de très beaux arrêts cet après-midi.

Chambers (6,5) : Concentré, il a été l’auteur d’une bonne partie. Assez propre et solide défensivement, il est resté appliqué tout le long du match.

David Luiz (7) : Voir ci-dessus.

Mari (6,5) : Lui aussi a été très solide défensivement. Il est soucieux de réaliser du beau jeu et de relancer proprement.

Tierney (6) : Encore une belle performance pour ce joueur. Il est très important tant défensivement qu’offensivement. Il a tenté de participer activement au jeu des Gunners malgré quelques difficultés.

Partey (6,5) : Le joueur de 27 ans a réalisé un bon match notamment une bonne première mi-temps. Remarquons, par exemple, la super passe piquée en direction d’Aubameyang à la 18’ qui a manqué de réalisme.
Remplacé par Ceballos à la 80’. Peu de temps pour se faire remarquer, il est l’auteur d’une frappe sur le poteau en toute fin de match. C’est à l’issue d’une action dingue où il y avait panique à bord dans la défense de Burnley que Ceballos a tenté un tir du droit qui a finalement heurté le montant de la cage gardé par Pope.

Xhaka (3,5) : Assez propre défensivement au début, il est finalement l’auteur d’une très grosse erreur qui a coutée chère à son équipe. Voulant relancer proprement de l’arrière, sans trop de conviction et pris de panique, il ne s’applique pas dans sa passe qui vient rebondir sur l’attaquant de Burnley et finir au fond des filets. Nous ne retiendrons malheuresement que cette erreur grossière pour ce joueur.

Saka (6,5) : C’est un très bon joueur. Il aurait pu doubler la mise à plusieurs reprises s’il avait été davantage réaliste. Averti à la 54’, c’est tout de même un super joueur.

Odegaard (6) : Assez bon techniquement, c’est peut-être un joueur qui manque de conviction, de vivacité. Il a tenté plusieurs tirs notamment une très belle frappe à la 50’.
Remplacé par Lacazette à la 63’. Son entrée a apporté du bien et a permis à Arsenal de relever la tête dans cette fin de match. Notons qu’il a été la victime de plusieurs fautes.

Willian (7) : Il a touché beaucoup de ballons même si ce fut plus difficile pour lui en seconde mi-temps. Il a comme baissé d’intensité. C’est tout de même un véritable meneur et un joueur clé de l’équipe. Malgré quelques pertes de balles, il réalise une passe décisive pour Aubameyang.
Remplacé par Pépé à la 69’. L’ancien lillois a apporté de la technicité et de la rapidité. Malgré tout, il est l’auteur d’un grand raté en manquant complètement son plat du pied gauche à la 80’ alors pourtant seul dans la surface.

Aubameyang (7) : Le joueur gabonais a réalisé un beau match. Il a essayé de calmer et de poser le jeu en jouant proprement. Il n’était pas rare de le voir redescendre pour récupérer des ballons. Sa performance est majorée par un très beau but d’une frappe puissante à ras de terre au premier poteau à la 6’. Son tir a été touché par le gardien mais Aubameyang l’avait trop bien placé.

V.B