Premier League - 26ème j. | Les notes de Sheffield - Liverpool (0-2)

Homme du match : Jones (7) : Avec Liverpool au complet il disposait déjà d'un temps de jeu régulier, mais les absences font encore davantage braquer les projecteurs sur lui. Son jeune âge ne semble en aucun cas être un frein à son jeu et il s'exprime avec une sérénité déconcertante, tout en étant un joueur d'impact. Trois occasions à son actif dans ce match, mais la plus précieuse est sans aucun doute son ouverture du score qui vient redonner des couleurs à son club formateur (48'). Remplacé par Keita (80').

Sheffield (5-3-2)

Ramsdale (7) : Il a réalisé une première période exceptionnelle avec pas moins de 5 arrêts décisifs (10', 22', 30', 32', 39'). En revanche, il a été cueilli à froid au retour des vestiaires.

Baldock (4,5) : Un match compliqué pour lui. La ténacité de Jones, la technique de Mané ou encore la disponibilité de Robertson ont été un problème.

Ampadu (5,5) : Le meilleur défenseur de sa formation ce soir. Il s'est fait respecter sur ses duels.

Jagielka (5,5) : Son match était plutôt satisfaisant, mais l'ouverture du score par les Reds a changé la donne et son entraîneur a préféré changer de dispositif. C'est ce qui lui a valu d'être remplacé par Osborn (56').

Bryan (3,5) : Pas forcément rassurant, il a en plus été malheureux de dévier la frappe de Firmino dans ses propres filets (64').

Stevens (4) : Ce fut très difficile pour lui de défendre devant un Alexander-Arnold très entreprenant. Quand ce n'était pas le latéral, Salah était là pour s'y mettre aussi.

Norwood (6) : Ses récupérations ont peut-être permis à son équipe de ne pas repartir avec un score plus lourd.

Lundstram (4) : L'ensemble du milieu des locaux n'a pas eu beaucoup d'impact sur la rencontre et lui s'est constamment fait souffler.

Fleck (4,5) : Dans un ton similaire à Lundstram, il n'a jamais semblé en mesure de gêner les joueurs de Liverpool. Remplacé par Sharp (80').

McBurnie (4) : Quelques bonnes combinaisons dans un rôle de pivot, mais cela reste insuffisant.

McGoldrick (4,5) : S'il s'est procuré la seule occasion valable des Blades en première mi-temps (17'), il n'est cependant pas resté longtemps sur la pelouse. Chris Wilder l'a en effet sorti pour Burke avant même l'heure de jeu (56').

Liverpool (4-3-3)

Adrian (6) : Alisson endeuillé par la disparition de son père, il a retrouvé du temps de jeu et a bien saisi sa chance. Une belle détente (17') et une très bonne sortie à relever (90').

Alexander-Arnold (6,5) : Liverpool s'est montré très dangereux sur son côté droit et c'est en partie grâce à lui. Particulièrement disponible, il a par ailleurs mystifié son vis-à-vis avant de faire briller Ramsdale (32'). Il a aussi effectué un gros travail sur l'ouverture du score.

Phillips (5,5) : Il paraît toujours limite pour valider les objectifs des reds en fin de saison, mais contre un adversaire modeste comme Sheffield, il fait l'affaire.

Kabak (5,5) : Une très grosse frayeur sur laquelle il marque contre son camp, mais heureusement pour lui, l'attaquant était hors-jeu au moment de son appel (36'). Il s'est montré bien plus rassurant pour intervenir dans les pieds de son adversaire (62').

Robertson (6) : Pas du tout inquiété sur le plan défensif, il est monté en puissance au fil de la rencontre pour peser dans la moitié de terrain adverse.

Wijnaldum (6) : Il y a du mieux chez lui. Propre dans son jeu, il s'est même montré entreprenant pour frapper (39').

Jones (7) : Voir ci-dessus.

Thiago (5) : Les matchs se suivent et se ressemblent pour l'ancien du Bayern. Malgré la victoire de Liverpool, sa prestation reste assez morne. Remplacé par Milner (76').

Salah (4,5) : Auteur d'une nouvelle grosse saison, on peut s'étonner de voir Liverpool renouer avec la victoire sans pour autant qu'il soit décisif. Ramsdale a brillé devant lui (30') et un gros manqué le hanterait davantage sans les trois points (80').

Mané (5) : Finalement timide, il n'a tenté aucune frappe lors de cette rencontre. L'appui que Firmino réalise sur lui sur l'action du 0-2 constitue probablement sa meilleure action.

Firmino (6) : Il a eu plus d'occasions qu'à l'accoutumée. Sa première période a probablement laissé les supporters de Liverpool sur leur faim avec un face-à-face perdu (10') et un manque d'initiative pour frapper (39'). C'est pourtant bel et bien lui qui est à l'origine du but du break (64').

 

Bastien Bruyland