* Premier League (ANG) *

Premier League – 18ème j. | Les notes de Liverpool - Burnley (0-1)



Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)

Homme du match : Pope (7,5) : Si ses premiers arrêts n'étaient pas particulièrement difficiles (23', 29', 32'), il a en revanche fait parler son statut d'international sur les suivants (39', 51', 60'). Il a tout simplement écœuré une attaque de Liverpool en chute libre en terme de réussite.

Liverpool (4-3-3) :

Alisson (4,5) : Tout se passait bien pour lui, il était même probablement le meilleur joueur de Liverpool sur ces cinq derniers matchs, mais il a aussi fini par craquer en concédant un penalty.

Alexander-Arnold (5) : 19 centres, aucun n'a trouvé preneur. Une statistique qui suffit à montrer son manque d'efficacité. Il accuse sérieusement le coup depuis quelques matchs. C'est quand même lui qui s'est procuré l'une des plus grosses occasions (51').

Matip (5) : Particulièrement solide devant Wood (19'), il n'a pas eu tant de travail que cela.

Fabinho (5) : Il dépanne depuis un moment déjà et même si son rôle de défenseur central ne choque pas, son absence au milieu se fait peut-être plus que jamais ressentir en ce moment.

Robertson (5,5) : Consistant dans son couloir, il a aussi été à la finition d'un mouvement collectif (39').

Thiago (5) : Quelques ouvertures lumineuses, mais ce fut insuffisant. Burnely et son jeu à l'ancienne au bloc bas l'ont passablement anesthésié.

Wijnaldum (5) : Il portait le brassard en l'absence de Henderson. Il n'a pas semblé galvanisé par autant de responsabilités. Un seul bon décalage pour Salah au sein d'un match sans relief pour lui.

Oxlade-Chamberlain (4) : Bien qu'auteur de la première frappe cadrée des reds (23'), il a finalement eu peu d'influence sur la rencontre. Il a cédé sa place à Firmino (57').

Shaqiri (4,5) : Il touche beaucoup le cuir et semble bien s'intégrer au collectif, mais est-ce qu'il ne tricote pas un peu trop ? Remplacé par Minamino (84').

Mané (4,5) : Il a trop tergiversé à chaque fois qu'il est arrivé à l'entrée de la surface. Aucune frappe cadrée pour lui, avec d'ailleurs un gros manqué (64').

Origi (4) : Il connaissait sa première titularisation de la saison en championnat. Il a pris ses marques en testant Pope de l'extérieur de la surface (29', 32'), mais il a cruellement déjoué en ne trouvant que la barre du gardien sur son face-à-face offert par Mee (43'). Remplacé par Salah (57'), qui s'est vite signalé (60') avant d'être inoffensif.

Burnley (4-4-2) :

Pope (7,5) : Voir ci-dessus.

Lowton (6) : Ça n'a pas toujours été facile, notamment face aux montées de Robertson, mais il a largement éteint Mané dans ce match.

Tarkowski (6,5) : De l'autorité couplée à un bon sens de l'anticipation. Un profil complet pour une prestation qui l'est tout autant.

Mee (6,5) : Si l'on excepte sa grossière erreur qui aurait dû permettre à Origi de marquer (43'), son match touche le haut niveau.

Taylor (6) : Après une première période sérieuse, il a été contraint de céder sa place peu après la reprise. C'est la cheville qui est en cause. Pieters qui est venu le suppléer (49').

Brady (5) : Trop discret, tant pour briller devant que pour amener sa pierre à l'édifice derrière. Remplacé par Gudmundsson (65').

Westwood (6,5) : Assez juste malgré la possession réduite de sa formation, il a aussi récupéré plusieurs ballons.

Brownhill (6) : Complémentaire à Westwood, il était peut-être un peu en dessous de son coéquipier, mais ça ne s'est pas beaucoup vu, tant sa copie demeure très correcte elle aussi.

McNeil (6,5) : Très précieux dans le repli défensif, il s'est même permis de passer quelques fois Alexander-Arnold.

Wood (5) : Sans surprise utilisé comme point de fixation, il n'a pas gagné tous ses duels, mais a su garder le ballon lorsque ce fut le cas.

Barnes (6,5) : Il a réalisé un match similaire à celui de Wood dans l'idée, mais dans le contenu il est aussi parvenu à se  montrer menaçant et ce, dès la 13'. Il a récompensé le match très solidaire de son équipe en obtenant un penalty qu'il a lui-même transformé pour la gagne (83').

 

 

Fermer
Fermer