Accueil * Premier League (ANG) * Premier League – 12ème j. | Les notes de Man United –...

Premier League – 12ème j. | Les notes de Man United – Brighton (3-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Martial (8) : Le cauchemar de Brighton ! Il a tout fait aux Seagulls qu’il a littéralement martyrisé tout au long du match. Très intelligent dans ses déplacements, il a sans cesse exploité les espaces laissés dans la profondeur par l’axe central adverse, provoquant de nombreuses situations. Collectivement, individuellement, il a joué juste pendant 90 minutes offrant deux buts à ses partenaires mais il aurait pu aisément en inscrire lui-même.

Manchester United (4-2-3-1)

De Gea (6,5) : Très peu de travail pour lui face à une équipe de Brighton assez peu dangereuse. Il a néanmoins cédé une fois sur une tête à bout portant. Il a globalement réalisé un match sérieux sans la moindre erreur apparente de sa part.

Williams (7) : Excellent match du jeune latéral de 19 ans. Après un début de match timide, il a été très solide dans la transition défense-attaque, mettant en grande difficulté l’arrière-garde des Seagulls par ses débordements toujours plus tranchants au fil des minutes. Rojo a pris sa place (90′).

Maguire (6,5) : Globalement, il a eu un match tranquille face à une attaque adverse assez limitée. Mais, il a un peu terni sa copie par quelques relances moyennes et une absence de marquage sur le but de Dunk (64′).

Lindelof (7) : Rien à signaler ou presque pour lui. Sérénité et tranquillité, deux termes qui ont accompagné son match pendant 90 minutes.

Wan-Bissaka (7) : Il a rapidement assis son autorité sur la partie, étant intraitable sur le repli défensif. Il a été efficace et précis dans la relance, offrant de bons ballons d’attaque à son équipe.

Fred (6,5) : Discret mais précis, le Brésilien a su fluidifier le jeu de son équipe par sa qualité de passes, ayant eu un faible déchet technique. Que dire sur le troisième but où il a offert un caviar dans la profondeur à Martial, ce qui a ouvert ensuite les portes des cages à Rashford.

McTominay (7) : Il a été dominateur en milieu de terrain, mettant l’engagement et l’agressivité nécessaires pour museler le milieu adverse. Il a été tellement généreux dans l’intensité qu’il s’est fait mal en fin de match, preuve s’il en était besoin de sa grande implication.

Rashford (7,5) : Il s’est régalé et a régalé tout l’après-midi. Sa qualité technique, de part ses dribbles et son utilisation de l’espace, lui a permis de mettre en grande difficulté les Seagulls. Sa relation technique avec Martial a été excellente, les deux joueurs se trouvant quasiment les yeux fermés. Il a parfois manqué de réalisme. Bien qu’ayant marqué une fois, il aurait pu et du en inscrire plusieurs autres tant les possibilités n’ont pas manquées. Greenwood l’a remplacé (90′).

A.Pereira (6,5) : Dans le sillage de la supériorité des Red Devils, il a réalisé une bonne partie. Il n’a pas toujours été en vue mais il a fait bon usage des ballons qu’il a eu à disposition. Il a eu une bonne relation technique avec ses partenaires de l’attaque, Martial et Rashford. Cela se vérifie sur le premier but sur lequel le Français et lui ont pris le meilleur sur la défense de Brighton. Il a cédé sa place à Lingard (70′).

D.James (7,5) : Intenable ! Le petit gallois a usé la défense des Seagulls par sa vitesse, ses dribbles et son dynamisme. Il a souvent perforé la défense adverse, éliminant facilement ses vis-à-vis grâce aux nombreux espaces disponibles. Quand il ne faisait pas la différence, c’est souvent qu’une faute d’un adversaire le freinait dans son avancée.

Martial (8) : Voir ci-dessus.

Brighton (4-4-2)

Ryan (5) : Il a alterné le bon et le moins bon. Sans lui, le score aurait été plus lourd tant il a réalisé des arrêts et des interventions. Mais, il a aussi montré ses limites dans les sorties et a connu quelques approximations. La plus visible étant sur le deuxième but mancunien où il rate complétement sa sortie aérienne.

Burn (4) : Daniel James lui en a fait voir de toutes les couleurs ! Il a eu d’énormes difficultés à contenir le petit ailier gallois qui a souvent eu le dessus sur lui grâce à sa vitesse. Ainsi, un grand nombre de situations ont démarré sur son côté. Mais, cela ne cache pas les erreurs commises pendant la rencontre avec notamment un laxisme de sa part dans le placement défensif.

Dunk (4) : Son but ne sauve pas une prestation catastrophique sur le plan défensif. On ne compte plus le nombre de fois où l’attaque mancunienne l’a pris de vitesse et, ou, à revers. Il fut quasiment toujours en retard sur ses interventions avec une propension à reculer face à l’adversaire.

Duffy (3,5) : Dépassé ! Tout au long de la partie, il a été à la ramasse sur les accélérations et les fulgurances du trio offensif adverse. Il n’y a pas de miracle avec son manque de vitesse face à l’explosivité d’un Rashford ou d’un Martial. Pire, il a semblé perdu dans ses interventions, manquant d’agressivité dans ses interventions et de précision dans son placement.

Montoya (3) : 45 minutes ratées et puis s’en va ! Le latéral des Seagulls n’a pas montré un visage très conquérant dans le premier acte. Auteur d’un déchet technique beaucoup trop important, il a été incapable de remonter convenablement le ballon. Défensivement, ce ne fut guère mieux entre interventions à retardement et absences dans le placement. Remplacé dès le repos par March (4) : Il a été plus précis et plus dangereux sur ses montées offensives mais il a eu les mêmes peines que son prédécesseur à contenir les assauts adverses sur le plan défensif.

Trossard (3,5) : Transparent. Le milieu belge a souffert des difficultés offensives de son équipe. Il a ainsi touché peu de ballons. Sur ses rares munitions, il a eu un peu de déchet mais ce fut loin d’être le plus touché par ce problème dans son équipe. Gross a pris sa place (60′).

Stephens (4,5) : Comme nombre de ses partenaires, on l’aura plus vu dans sa surface que dans celle des Red Devils. S’il s’est montré très actif, ce fut souvent pour le meilleur comme pour le pire avec de bonnes interventions couplées à des absences et des approximations. Son nombre de kilomètres au compteur et sa grande activité viennent le dédouaner quelque peu.

Alzate (3) : Submergé par le milieu adverse, il a été totalement effacé et on aurait presque oublié sa présence sur la pelouse. Il ne s’est rappelé au bon souvenir des spectateurs que sur quelques approximations dans la passe ou le contrôle. Le néant ou presque.

Propper (3,5) : Totalement absent devant, il a été malgré lui cantonné à un rôle défensif. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas été servi par les évènements. Coupable d’erreurs, de maladresses, d’un but contre son camp, il a été en souffrance pendant tout le match.

Connolly (4) : Quelques bonnes intentions mais ce fut trop peu. Le jeune irlandais n’a pas pu exister dans ce match avec trop peu de ballons à utiliser. Il s’est créé une seule occasion de la tête, juste avant le repos, mais il a surtout brillé par ses courses. Remplacé dès le repos par Murray (5) : Il fut l’un des meilleurs joueurs de son équipe dès son entrée en jeu, offrant une meilleure percussion que Connolly et ayant surtout une plus grande influence en milieu de terrain.

Maupay (4) : Match à oublier pour lui. Frustré, il a eu très peu de ballons utilisables, notamment dans la surface adverse. Il fut souvent trop excentré et trop éloigné du but de De Gea. Il a fait preuve de combativité en première période avant de lâcher physiquement et psychologiquement au fur et à mesure de la seconde période.

Mehdi Lunay

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...