Premier League - 12ème j. | Les notes de Liverpool - Arsenal (4-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Alexander-Arnold (8) : Toujours très haut pour intervenir, il a laissé sa patte sur ce match. Très juste sur ses transmissions, il est à gratifier de deux passes décisives, dont celle qui débloque la rencontre. Nullement inquiété sur le plan défensif.

Liverpool (4-3-3)

Alisson (6,5) : Vigilant sur la première frappe d'Arsenal (43'), il a aussi dit non devant Aubameyang (65'), alors que la frappe de Partey n'était pas suffisante pour le tromper (75').

Alexander-Arnold (8) : Voir plus haut. 

Matip (6,5) : S'il y a bien un point sur lequel il se démarque, c'est à la relance. Que ce soit en portant le ballon ou en effectuant des ouvertures lumineuses, il est bien au-dessus de la moyenne dans ce domaine.

Van Dijk (6,5) : Autoritaire, sa bonne lecture du jeu lui permet notamment de contrer Saka (22') ou d'intervenir avec classe sous la menace d'Aubameyang (47').

Tsimikas (6,5) : Très correct, il confirme encore qu'il est capable de proposer une alternative à Robertson lorsque celui-ci est indisponible comme ce week-end. Il a adressé un bon ballon à Salah, mais Ramsdale a contesté la frappe et donc la passe décisive.

Fabinho (7) : Impérial à la couverture. Il a donné l'impression d'évoluer dans son jardin... et contre des enfants.

Thiago (6,5) : Un retour dans le 11 concluant. Il a affiché une grande sérénité et une part de responsabilité non-négligeable dans la large maîtrise de Liverpool aujourd'hui. Il aurait même pu marquer (29'). Remplacé par Morton (84'), 19 ans.

Oxlade-Chamberlain (6) : Un peu maladroit sur les premières minutes, il a rapidement dompté le rythme de la rencontre. Il voulait bien faire face à son ancien club et le but n'était pas loin (50'). Il a cédé sa place à Henderson (76'), trop court pour débuter cette rencontre.

Salah (6,5) : Toujours partant pour tenter de dynamiter la défense d'Arsenal, il n'a peut-être pas eu autant de réussite qu'à l'accoutumée aujourd'hui, mais il n'en demeure pas moins dangereux. Ramsdale a sauvé sa tentative à la 35', mais était hors de portée pour intervenir sur le troisième but des Reds (73'), le 16e de Salah cette saison, bien servi par Mané.

Mané (8) : Remuant, il a obtenu de nombreuses fautes pour se mettre en confiance. C'est lui qui débloque le score, de la tête sur coup de pied arrêté (29'). Rassasié par son but, il a proposé une offrande à Salah qui n'avait plus qu'à pousser.

Jota (7) : S'il a rarement fait le bon choix sur ses premiers ballons, le Portugais a en revanche fait preuve d'un grand sang-froid pour éliminer White puis Ramsdale avant de conclure (52'). La montée en puissance était déjà actée et le doublé n'est pas passé loin (68'). Il réalise aussi une bonne déviation de la tête sur l'action du 3-0. Il a été remplacé par Minamino (76'), qui n'a pas attendu pour participer à la fête après une belle phase collective (77').

Arsenal (4-4-1-1)

Ramsdale (5) : Son double arrêt à la 29' donnait le ton : un grand travail l'attendait. Précieux malgré le score (35', 37', 68'), l'addition aurait pu être beaucoup plus lourde pour Arsenal.

Tomiyasu (3,5) : Il tenait Mané en respect en début de partie, mais le tableau s'est vite assombri. Un premier coup d'arrêt pour ce joueur qui a participé activement au redressement des Gunners.

White (3) : Mystifié par Jota et tout simplement incapable de faire profiter son équipe de sa qualité de relance aujourd'hui. Arsenal s'est perdu dans un projet de relances courtes, un jeu dangereux contre Liverpool et son pressing.

Gabriel (3,5) : Même s'il a globalement bien résisté à Salah et ses dribbles, il n'a rien pu faire pour éviter un naufrage collectif. Il est un peu perdu sur l'ouverture du score.

Tavares (2,5) : Cohérant en première mi-temps, il a craqué en seconde en offrant un cadeau à Jota alors qu'Arsenal s'entêtait depuis le début du match à vouloir relancer court. Il n'a jamais su remonter la pente.

Saka (4) : Quelque peu remuant en début de match, il a disparu au fil de la rencontre.

Sambi Lokonga (5) : Milieu le plus actif de son équipe et même seul Gunner à avoir testé Alisson en première période (43'), c'est pourtant lui qu'Arteta a choisi de sacrifier pour un changement tactique à 2-0 (53'). Sorti du banc, Maitland-Niles aurait sans doute préféré y rester.

Partey (4) : Loin d'une activité suffisante, une jolie frappe constitue le seul éclair de sa prestation (75'). Remplacé par Elneny (84').

Smith-Rowe (3,5) : Très peu en vue aujourd'hui, il n'a pratiquement rien proposé.

Lacazette (4) : Malheureux dans un match à sens unique. Il n'a rien eu à se mettre sous la dent. Remplacé par Odegaard (67').

Aubameyang (3,5) : Il a dû se montrer patient, mais il a bien eu son occasion. Le duel est cependant perdu face à Alisson (65').