Accueil * Bundesliga (ALL) * Bundesliga – 6ème j. | Les notes de Paderborn – Bayern Munich...

Bundesliga – 6ème j. | Les notes de Paderborn – Bayern Munich (2-3)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Philippe Coutinho (8,5) : Le brésilien, comme face à Cologne, est de nouveau l’homme du match. Cette après-midi, il a montré tout son talent au public de Paderborn qui, sans doute, s’en souviendra. En effet, sa prestation a été magistrale. Sa technique balle aux pieds combinée à sa vitesse et sa précision en fait une arme quasiment invincible. En première mi-temps, c’est avec aisance qu’il délivre, d’un petit ballon piqué, sa deuxième passe décisive de la saison. Après cette action sublime, Coutinho va redoubler d’efforts pour orienter le jeu de son équipe : toujours vers l’avant, gagner du terrain, dribbler, combiner, marquer, briller est son seul objectif. En seconde mi-temps, il va inscrire, suite à une belle action collective son deuxième but. Le brésilien est désormais lancé dans son nouveau club, et bien lancé…

 

Paderborn 07 (4-4-2)

 

J. Huth (5) : Une première mi-temps partiellement réussie de la part du gardien de cette formation de Paderborn qui a réalisé quelques parades salvatrices (40’ notamment) mais qui n’arrive pas à se coucher sur Gnabry (19’) et qui encaisse donc un but. En seconde mi-temps, malgré que l’addition soit plus lourde, l’allemand a réalisé  quelques parades (65’ sur Gnabry notamment). Ses arrêts montrent son envie de faire mieux et de se rattraper… mais l’envie ne peut pas tout faire, surtout quand il y a plusieurs classes d’écart entre deux joueurs.

M. Dräger (5) : Un match compliqué de la part du latéral tunisien. Aligné sur le côté droit, il a fait face à Coman pendant tout le match. Ce ne fut pas une partie de plaisir! En effet, il a été battu quasiment sur tous les duels qui l’opposaient à Coman. Il n’a pas su élever son niveau de jeu et a donc laissé sur son côté une liberté d’expression à Coman, qui a ainsi pu développer son jeu. En seconde mi-temps, il arrive à mettre un peu plus le pied sur le ballon et  délivre une passe décisive.

L. J. Kilian (4,5) : Quelques bonnes interventions sur Lewandowski (40’), notamment, ainsi que des relances pour son milieu de terrain, précises et rapides. A part ces quelques actions, J. Killian a réalisé un  match trop timide où il a souffert de l’adversité.

U. Hünemeir (4) : A l’instar de Killian, le défenseur central allemand n’a pas assez participé au jeu se montrant trop timide en un contre un et laissant trop d’espace à l’ adversaire.

J. Collins (5) : Le latéral gauche de cette formation a inscrit un magnifique but en dehors de la surface de réparation à la 84’ qui a redonné espoir à tout un peuple. En vain, le Bayern est toujours invaincu dans cette Bundesliga et Paderborn n’a toujours pas gagné et s’enfonce un peu plus dans la zone de relégation.

Cauly  (4) : Le brésilien, milieu de terrain de Paderborn, a moins brillé que le milieu de terrain brésilien de Munich. Aligné sur le côté droit d’un milieu de terrain à quatre, il n’a pas assez utilisé son couloir pour transmettre des ballons vers l’avant. Un  niveau de course insuffisant. Remplacé par M. Ritter (73’).

K. Gjasula (5): Aligné au cœur de l’entre jeu, l’albanais a tenté de construire sereinement le jeu de son équipe en combinant avec sa défense centrale. Quelques actions intéressantes. Remplacé par K. Shelton (85’).

S. Vasiliadis (5) : A l’instar de son comparse de l’entre jeu albanais, le jeune allemand a développé un jeu intéressant mais qui n’a pas eu beaucoup d’impact sur la rencontre, dominée par le Bayern.

C. Antwi-Adjej (5,5) : Il a, par intermittence, utilisé sa vitesse pour se projeter vers l’avant et combiner avec Michel. Dommage qu’il n’ait pas répété ses efforts, qui ont eu  un réel impact sur la physionomie de la rencontre, notamment dans le premier quart d’heure.

B. Zolinski (4) : Aligné en position d’attaquant dans un 4-4-2 à plat, l’allemand n’a pas eu d’occasions à se mettre sous la dent car trop excentré ou pris dans une défense du Bayern compacte. Remplacé par K. Pröger (62’) qui a fait une entrée intéressante marquant un but solitaire qui a eu le don de redonner un peu de punch au jeu de son équipe.

S. Michel (5,5) : Sans doute l’élément offensif le plus en vue et le plus dangereux sur cette partie pour l’équipe de Paderborn. Il a tenté de nombreuses fois des frappes mais n’a pas été récompensé par un but.

 

Bayern Munich (4-2-3-1)

 

M. Neuer (4,5) : L’international allemand a vécu une première mi-temps tranquille… vraiment très tranquille. Mis à part sur un corner et une frappe à ras terre trop écrasée de Michel, il n’a pas eu à s’employer. En seconde période, il encaisse deux buts où il ne peut quasiment rien, surtout sur le deuxième où sa vue est totalement  obstruée par son mur défensif.

B. Pavard (6) : Le français enchaîne les titularisations, il devient petit à petit un véritable taulier au sein de cette équipe! Il a cette après-midi réalisé un match conforme aux attentes. Solide dans les quelques tacles qu’il a dû réaliser, sur Antwi Adjej notamment, et, important, puissant sur phases offensives. Il a profité des espaces pour déborder sur son couloir droit et centrer ou combiner avec Gnabry notamment, toujours avec sérénité et réussite.

N. Süle (6) : Un match costaud où le défenseur allemand a toujours été en confiance, même quand son équipe subissait. Il a également participé au jeu offensif de son équipe, délivrant notamment une passe décisive qui a traversé toute la surface du terrain  pour arriver dans les pieds de l’inévitable Lewandowski.

J. Boateng (7) : L’ex international allemand, aligné en défense centrale aux côtés de Süle a réalisé un très bon match. Il a été imposant dans les airs sur les nombreux corners de Paderborn (4 en première période) où il est l’unique tête qui repousse les tentatives malheureuses de la formation promue. Enfin, il a également été solide dans ses duels et 1 contre 1, faisant parler son grand gabarit et son expérience. Après un début de mois d’août  compliqué, Boateng retrouve son efficacité et sa régularité d’antan sur ce mois de septembre, enchaînant par la même occasion titularisations et sorties probantes.

L. Hernandez (5) : Le français, aligné au coup d’envoi au poste de latéral gauche, a réalisé 45 minutes sobres, se projetant peu vers l’avant. En vue du match face à Tottenham en ligue des champions, Niko Kovac l’a remplacé dès le début de la seconde mi-temps par un élément offensif, le jeune A. Davies qui ne s’est pas vraiment montré offensivement.

J. Kimmich (6,5) : L’international allemand a rendu une bonne copie sur ce match. Sa technique balle aux pieds a illuminé la rencontre. Cette dernière  lui a permis d’orienter le jeu de son équipe et de prendre, comme à son habitude, les commandes de l’entre jeu sur ce match.

Thiago (4) : De retour dans le onze titulaire, le brésilien Thiago a peu brillé durant ce match, se montrant peu à l’aise dans les transmissions qu’il a dû effectuer. Remplacé dès le début de la seconde mi-temps par J. Martinez. 

S. Gnabry (8) : Le jeune allemand tient enfin ici son match référence! En effet, il est l’auteur d’une performance aboutie. Il ouvre premièrement son compteur but de la saison (19’) et permet à son équipe de prendre les commandes du match. Il a ensuite beaucoup combiné, centré se montrant très disponible sur son côté droit, dû à ses placements intelligents. Il n’a pas, comme à l’accoutumée, baissé son niveau de jeu et de vigilance mais, il a, à l’inverse continué ses efforts. Ces derniers lui ont permis de servir idéalement Coutinho pour le but du break (2-0). Le jeune attaquant allemand a, semble-t-il, enfin compris qu’il fallait être régulier sur tout un match pour briller. Il l’a fait, son talent a parlé!

P. Coutinho: Voir ci-dessus.

K. Coman (8) : Le français est décidément remarquable sur cette saison. Il a aujourd’hui réalisé un match superbe. Il a fait parler son explosivité et sa vitesse pour créer des différences et déborder sur son côté et centrer. Coutinho homme du match, Coman aurait pu l’être aussi si il avait été aussi décisif en marquant ou en délivrant une passe décisive. Ce point pourrait être un axe de travail pour lui dans les prochains jours, à savoir, bien exploiter ses possibilités jusqu’au bout en marquant ou en distribuant à ses partenaires des offrandes de buts.

R. Lewandowski (7,5) : Il y a eu de l’incompréhension dans tout le stade, même chez les supporters de Paderborn, quand Lewandowski a raté à la 6’ de jeu de marquer dans un but délaissé par son gardien. Une erreur qui arrive donc même au plus grands. Après cette faute professionnelle, le polonais va être moins présent dans le jeu, laissant l’animation offensive à Coutinho et consorts. Allait-il finir, pour la première fois de la saison, un match sans marquer un but, sans faire trembler les filets? Jamais! En seconde mi-temps, en plein temps faible, le Bayern a pu compter sur son serial buteur qui inscrit un but, le but de la victoire pour son équipe à la 79’ et au passage, son 10 ème but de la saison. Les Spurs de Tottenham, qui accueilleront le Bayern en ligue des champions mardi, sont prévenu, Lewandowski a toujours faim!

GABRIEL MOSER

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...