Bundesliga – 34ème j. | Les notes de Bayern – Francfort (5-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Ribéry (8) : Pour son dernier match sous le maillot du Bayern, Franck Ribéry a régalé, et ce malgré le fait qu’il n’était pas titulaire au coup d’envoi. Il a signé ses adieux de la plus belle des manières, en inscrivant un but magistral, à l’image de sa carrière.

 

BAYERN (4-2-3-1)

 

Ulreich (6) : Face à une formation de Francfort inoffensive, il n’a pas eu grand chose à faire, se contentant de négocier quelques relances au pied. N’a rien pu faire devant Haller, buteur pour l’Eintracht, à bout portant.

Kimmich (6) : Impliqué comme à son habitude, le latéral droit allemand a montré de belles choses aux côtés de Serge Gnabry notamment. Il est toutefois en partie fautif sur le but encaissé par son équipe, suite à un dégagement manqué au premier poteau.

Süle (7) : Il a de nouveau montré pourquoi il est devenu l’incontestable leader de la charnière centrale bavaroise cette saison. Impérial dans sa surface, il est resté concentré durant l’intégralité de la rencontre, malgré l’atmosphère festive.

Hummels (7) : Solide prestation aussi de sa part, avec quelques interventions précieuses et un jeu long toujours aussi intéressant pour casser les lignes adverses.

Alaba (7) : Le latéral autrichien, buteur, était visiblement déterminé à faire honneur à son ami de toujours, Franck Ribéry. Très présent offensivement, il a offert à Arjen Robben un but symbolique, le Néerlandais disputant également son dernier match avec le Bayern.

Goretzka (6) : Blessé tôt dans le match, il a cédé sa place à Renato Sanches, auteur d’un but, lui qui disputait peut-être son dernier match avec le Bayern.

Thiago (7) : Il a dicté le jeu, comme à son habitude, régalant sur quelques transversales millimétrées.

Müller (7) : Très volontaire et toujours aussi intelligent dans son placement, il a toutefois fait preuve de quelques imprécisions qui l’ont empêché de marquer.

Gnabry (7) : L’une des révélations de la saison côté Bayern a de nouveau étalé toutes ses qualités de dribbleur. Remplacé par Robben.

Coman (7) : Buteur et passeur décisif cet après-midi, c’est lui qui a lancé les festivités, avant de finalement laisser sa place à son coéquipier français, Ribéry.

Lewandowski (7) : Il n’a pas marqué aujourd’hui, mais son aisance technique et sa belle débauche d’énergie ont été cruciales.

 

FRANCFORT (3-4-1-2)

 

Trapp (7) : Il a retardé à de multiples reprises l’échéance, grâce à plusieurs arrêts réflexes en première période. Il ne peut globalement rien faire sur les buts encaissés, hormis peut-être sur celui de Renato Sanches, où il a manqué de fermeté.

Abraham (5) : Le capitaine de l’Eintracht a souffert, face à Kingsley Coman notamment, ce qui a reflété les limites de la défense à trois face à une équipe comme le Bayern.

Hasebe (4) : Pièce maîtresse du système tactique de Francfort cette saison, en raison de son positionnement qui varie en phase défensive et offensive, il n’était pas dans un bon jour aujourd’hui, à l’image de son alignement défensif plus que brouillon.

Hinteregger (6) : Le meilleur défenseur de son équipe cet après-midi, grâce notamment à une première mi-temps aboutie, à travers quelques interventions judicieuses et beaucoup d’envie.

De Guzman (5) : En difficulté au milieu de terrain, il a laissé trop d’espaces dans son dos, facilitant la progression verticale du Bayern. Remplacé par Haller à la pause.

Gelson Fernandes (4) : À l’image de son homologue au milieu de terrain, il a souffert tout au long du match, et sa nervosité a trop eu tendance à prendre le dessus.

Da Costa (5) : L’un des hommes forts de l’Eintracht cette saison a eu du mal à dévoiler ses qualités aujourd’hui, souvent coincé entre Alaba et Coman.

Kostic (5) : Le piston gauche a lui aussi fait les frais de la supériorité tactique du Bayern, se retrouvant contraint de multiplier les courses défensives.

Gacinovic (6) : Prestation intéressante de sa part, ponctuée de plusieurs permutations et repositionnements tactiques qui témoignent de sa polyvalence. Un joueur à suivre.

Rebic (4) : Transparent en première période, il a été remplacé par Torro en seconde période, afin d’assurer un rééquilibrage tactique.

Jovic (5) : La pépite offensive, en partance pour le Real Madrid, a eu trop peu l’occasion de se montrer, se faisant surtout remarquer par ses tentatives de pressing.

 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.