Bundesliga - 30ème j. | Les notes de Leverkusen - Bayern (2-4)

Homme du match : Goretzka (7,5) :

La polyvalence de l’allemand a fait la différence avec une première passe décisive pour l’égalisation de Kingsley Coman. Il enchaîna avec un but précis, une frappe qui rasa le montant que Hradecky n’a pu dévier. Il confirme sa montée en puissance depuis la reprise. Remplacé par Martinez à la 74’.

 

Bayer Leverkusen (3-4-3) :

Hradecky (4) : Il sombra au fil du match, en se faisant même surprendre par un subtil lob de Gnabry.

Dragović (4,5) : Qu’il aura été difficile pour lui de contenir les débordements incessants des attaquants du Bayern ! Sa première demi-heure était pourtant de qualité, mais lorsque ses adversaires haussèrent le niveau cela fut presque impossible pour lui d’intervenir.

Bender (4,5) : Pas des plus rassurants défensivement, l’expérimenté défenseur central n’a pas su intervenir pour annihiler les occasions adverses.

Tapsoba (4) : Deux erreurs commises qui ont été sanctionnées chacun d’entre elles par un but. Il a pris l’eau au fur et à mesure que la rencontre se poursuivait.

Bailey (5) : Des bonnes prises de balle de la part du jamaïcain, qui doivent toutefois être nuancées puisqu’elles étaient assez loin des cages gardées par Manuel Neuer. Remplacé par Wendell (5,5) à la pause. Dans un rôle plus défensif, il empêcha à quelques reprises de s’infiltrer dans son camp.

Aranguiz (5,5) : Probablement le meilleur joueur du Bayer Leverkusen aujourd’hui qui, à quelques reprises, démontra l’étendue de son talent ; surtout avec sa vision de jeu de très haut niveau.

Baumgartlinger (5,5) : Une heure de jeu et une solidité qui n’est pas des moindres ; d’autant plus avec le jeu proposé par son équipe. Remplacé par Paulinho.

Amiri (5) : Particulièrement juste, le meneur de jeu du Bayer a fait preuve d’une grande aisance technique notamment avec ses décalages en une touche de balle. Remplacé à la mi-temps par Demirbay (5). Celui-ci n’apporta pas pour autant un réel allant offensif pour espérer arracher le match nul.

Diaby (5) : Si nous voulions être sévères, nous pourrions nous demander si l’ancien parisien était sur le terrain uniquement pour faire acte de présence. Ce n’est pas vraiment cela puisqu’il a fourni énormément d’efforts qui n’ont pas été récompensés, la faute à l’excellent marquage de Pavard.

Alario (5) : Comment remplacer le phénomène Havertz ? Demandez à Lucas Alario ! L’argentin a su se faire remarquer en ouvrant le score pour les siens, même si malheureusement pour lui cela ne suffit pas pour glaner trois, voire un point face au leader de la Bundesliga. Remplacé par Volland à la 76’.

Bellarabi (4,5) : Une bonne entame et puis... c’est tout ! Beaucoup moins trouvé par ses coéquipiers au bout d’un quart d’heure de jeu, ce qui ne lui facilita pas la tâche. Sorti à la mi-temps au profit du jeune Wirtz (5,5). Le jeune attaquant de 17 ans s’illustra en fin de match en inscrivant son tout premier but en pro.

 

Bayern Munich (4-2-3-1) :

Neuer (5,5) : Seul face à Alario, il ne peut intervenir sur la frappe de ce dernier. Outre cette action, le portier allemand a semblé sûr de lui dans ses sorties.

Davies (6) : A l’image du reste de son équipe, l’arrière gauche du Bayern a mal debutisa rencontre avant de rehausser son niveau de jeu. Bellarabi en a fait les frais, lui qui avait donc le plus grand mal pour déborder le canadien. Hernandez fit son retour à la 85e.

Alaba (5,5) : Il a tenté de jouer le hors-jeu sur le but de l’argentin Alario, cependant il laisse traîner son pied ; fatal pour son équipe.

Boateng (5,5) : Une intervention qui laisse à désirer au bout de dix minutes de jeu, le Bayern concéda alors l’ouverture du score.

Pavard (6) : Très sérieux, il a su mettre en grandes difficultés Moussa Diaby qui n’a pas pu inquiéter le français et le reste de la défense du Bayern.

Goretzka (7,5) : Voir ci-dessus.

Kimmich (7) : Intraitable dans les duels, il aura formé un duo détonnant avec Goretzka. Jeunesse (25 ans), solidité défensive et rigueur sont certainement les adjectifs qualifiant le mieux ces deux joueurs allemands.

Gnabry (5,5) : Une première tentative face au gardien adverse qui la repoussa. Une seconde qui fit mouche, et quel bijou de la part du prodige allemand ! Remplacé par Alcantara à la 74’.

Müller (6) : Le meilleur passeur du championnat a une nouvelle fois frappé, une première fois en déviant ingénieusement pour Leon Goretzka. Une seconde fois en centrant intelligemment pour la tête du serial buteur, Robert Lewandowski.

Coman (5,5) : Sans doute trop soliste dans les 25 derniers mètres dans un premier temps. Le tricolore se reprend bien en mains en battant le gardien adverse suite à un caviar de Goretzka. Remplacé par Perisić à la 65’.

Lewandowski (5,5) : Il aura été difficile de trouver le numéro 9 bavarois au milieu de cette défense de Leverkusen. Il réussit malgré à inscrire son 30ème but de la saison, de la tête, sur un centre de Müller (sa 20ème en championnat).

Romain Caballero.