Bundesliga – 2ème j. | Les notes de Stuttgart – Bayern Munich (0-3)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du Match : Goretzka (8) : Pour sa première titularisation en championnat avec le Bayern, il a été IRRÉSISTIBLE ! Il fut partout, tout le temps. Auteur de l’ouverture du score (37′), il n’a pas arrêté d’harceler le portier de Stuttgart, Zieler, frappant constamment au but. Dans l’entrejeu, il a montré une belle assurance s’incorporant parfaitement dans la machine huilée du Bayern. En véritable couteau suisse, il a aussi participé au second but de son équipe en tant que passeur décisif.

VfB Stuttgart (4-4-2)

Zieler (5) : Une prestation solide malgré les trois buts encaissés. Il a réalisé de nombreux arrêts déterminants qui ont évité à Stuttgart de se prendre une déculottée. Des sorties aériennes ont souvent été précieuses pour écarter le danger, du moins temporairement.

Insua (4) : Comme son comparse Maffeo, il a été en souffrance face au Bayern. Trop imprécis dans son placement défensif, il a laissé des boulevards à Kimmich tout le match. Il a aussi fait preuve d’un déchet technique trop important.

Baumgartl (5) : Costaud en début de match, il a ensuite eu plus de difficultés à canaliser les offensives bavaroises. Ses interventions ont été utiles à son équipe, mais elles ont été trop disparates, sans doute pour combler les brèches laissées par ses équipiers.

Pavard (5) : Il aura évidemment souffert face à l’opposition adverse mais il a su défendre le plus sereinement possible. Présent dans le duel, il aura parfois manqué de discernement dans son placement pour être suffisamment prêt du joueur adverse.

Maffeo (2,5) : Un naufrage ! Il fut constamment pris dans son dos et pris de vitesse, que ce soit par Alaba ou Ribéry. En retard, voire tout simplement absent, ses interventions n’ont pas été à la hauteur d’un tel adversaire.

Aogo (5) : Il a été assez dynamique sur le début de match, notamment, où ses montées furent intéressantes. Il fait partie de ceux qui ont amené le danger dans le camp du Bayern. Défensivement, il n’a pas réussi à contenir les assauts bavarois mais il a été combattif jusqu’au bout.

Castro (3,5) : Une performance sans relief de l’ancien international espoirs allemand. Il a été inexistant et s’est fait constamment transpercé par le milieu du Bayern. Il est remplacé par Akolo (78′).

Ascacibar (4,5) : Un bon début de match l’a montré conquérant dans ses prises de balles, mais cela n’a duré qu’une dizaine de minutes. Ensuite, comme tout le milieu de Stuttgart, il a été inexistant et très faible face aux attaques du Bayern. Trop imprécis techniquement, il n’a pas su exploiter les rares ballon à disposition. Trop passif, les joueurs du Bayern n’ont eu aucun mal à le déborder.

Gentner (4) : Son match fut difficile. Face à la furia munichoise, il aura souffert dans l’entrejeu et aura été sevré de ballons. Il aura essayé de stopper l’avancée adverse mais il ne s’est pas montré très solide dans les duels. Didavi prend sa place (64′).

Donis (5,5) : L’attaquant grec a fait preuve de générosité dans les efforts défensifs. Il est beaucoup redescendu pour tacler et prêter main forte aux siens. Devant, malgré le peu de ballons à utiliser, il aura eu quelques situations chaudes à exploiter mais il n’aura pas réussi à inquiéter Neuer. Thommy le remplace (57′).

Gomez (3,5) : Que dire, sinon qu’il s’est senti bien seul…. Sans le moindre ballon à utiliser, son match fut une vraie torture. Même les rares contres n’ont pu lui profiter, il ne peut en effet amener sa lourde carcasse à une plus grande vitesse.

Bayern Munich (4-2-3-1)

Neuer (6) : Une soirée tranquille à Stuttgart ! Il ne fut pas trop inquiété et il a su sortir les un ou deux arrêts suffisants pour permettre au Bayern de maintenir sa supériorité.

Alaba (7) : Il fut survitaminé ! Outre, sa maîtrise défensive qui, il est vrai, n’a pas trop été mise à l’épreuve, ses montées furent très tranchantes et ont réduit le match de son opposant au rang de simple spectateur. Il aurait mérité de marquer, tant ses frappes sèches ont été nombreuses mais Zieler ou le poteau n’en ont voulu ainsi.

Hummels (6) : Match sans réel problème. Il a été le plus propre possible mais il n’a pas non plus fait étalage d’une volonté de montrer plus que ce qui lui est demandé.

Boateng (7) : Le défenseur de la Mannschaft a montré un visage bien plus conquérant que lors du mondial. Costaud défensivement, il n’a pas été ébranlé par les velléités affichées par Stuttgart en début de match. De plus, il s’est révélé très audacieux dans ses montées offensives. Celles-ci furent dynamiques et ont amené de la vitesse.

Kimmich (6,5) : Comme son compère, il a multiplié les montées tranchantes, participant à l’élaboration de deux des trois buts. Ses centres ont été dangereux et ont mis à mal la défense du VfB. Toutefois, il a commis un peu de déchet technique.

T.Alcantara (6) : Match discret mais efficace dans le milieu du terrain. Ses qualités de passe et de pénétration ont servies son équipe et ont déstabilisé Stuttgart.

Goretzka (8) : Voir ci-dessus.

Ribery (6,5) : Le natif de Boulogne-sur-Mer a réalisé un match satisfaisant. Il a fait preuve d’une belle activité mettant au supplice Maffeo dès le début du match. Ses appels et ses accélérations, sur le côté gauche, ont fait des ravages. Il aura sans doute manqué d’occasions de but personnelles pour rehausser sa note. Gnabry prend sa place (77′).

Müller (7,5) : Du GRAND Thomas Müller ! L’international allemand s’est rendu constamment disponible, étant une plaque tournante essentielle du jeu munichois. Il a eu une belle vision du jeu pour trouver souvent la bonne passe, le bon dribble pour permettre aux siens de scorer. Il a d’ailleurs marqué un but (76′) sur une jolie action et délivré une passe décisive sur le premier but (37′). Tolisso prend sa place (80′).

Robben (6) : Match correct dans l’implication, il s’est révélé efficace et propre. Toutefois, il fut plus discret que ses camarades de l’attaque. James prend sa place (78′).

Lewandowski (7,5) : Le Robert Lewandowski que l’on aime ! Il s’est montré sobre, efficace, inspiré. Après des débuts difficiles, l’international polonais a rapidement élevé son niveau de jeu. Plein de vista, il a su lire les actions à merveille comme en témoignent les trois buts sur lesquels il est impliqué.

Mehdi Lunay

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.