Accueil * Bundesliga (ALL) * Bundesliga – 2ème j. | Les notes de Schalke – Bayern Munich...

Bundesliga – 2ème j. | Les notes de Schalke – Bayern Munich (0-3)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Robert Lewandowski (9) : Le serial buteur polonais a encore frappé. Il est l’auteur d’une prestation magistrale dans laquelle il signe un triplé. Sa technique et son sens du but ont tout simplement été plus fort durant cette rencontre. En première période, il prend à contre pied le gardien de Schalke pour ouvrir la marque sur pénalty (20’). En seconde période, il trompe une nouvelle fois le portier de Schalke en signant un bijou de coup franc en pleine lucarne (50’). Son troisième chef d’œuvre, il l’accomplit dans le jeu, en se jouant de la défense adverse avec une aisance insolante (75’). Il porte ainsi son compteur de buts à 5 en seulement deux matchs de championnat. A 31 ans, le polonais n’ait pas près de raccrocher les crampons!

 

Schalke (4-2-3-1)

A. Nübel (4) : Mis à part sur le pénalty où il est pris à contre pied, le gardien de cette formation de Schalke n’a pas eu beaucoup de travail à réaliser en première période. Durant la seconde mi-temps, il encaisse deux buts. Il ne peut rien sur le premier en phase arrêté (coup franc). En revanche, il aurait pu repousser le deuxième en allongeant plus son bras.

J. Kenny (5) Le latéral gauche n’a pas eu un match facile. En effet, durant tout le match, il a subi les assauts incessants de Coman. Il commet sur l’un d’entre eux la faute qui amène le penalty et l’ouverture du score bavaroise. Malgré cette erreur, il est resté solide et appliqué durant tout le match. Moins en difficulté face à Coutinho en seconde période.

B. Stambouli (4,5) : Le défenseur centrale s’est montré très concerné et appliqué dans ses tâches  défensives, pressant et contrant de nombreux assauts bavarois. A noter de nombreuses interventions sur Lewandowski à l’entrée de la surface. Il est également l’auteur de bonnes relances. En seconde période, il sombre totalement à l’image du secteur offensif de son équipe.

M. Nastasic (2) : Le défenseur serbe a semblé perdu durant tout le match. Il n’a jamais pressé un joueur ou contré une frappe de l’équipe adverse. Un match à oublier!

B. Oczipka (3) : Le latéral droit de cette formation a tenté tant bien que mal de dompter les décalages et accélérations de Gnabry en première période. Sans succès. En seconde période, il n’a pas plus relevé la tête face à Coman, replacé à droite.

W. McKennie (3) : Très effacé en première période, il se signale de la pire des manières en seconde: il fait une faute bête et sans intérêt  sur Tolisso qui amène un coup franc et le second but bavarois. Emmené par Kutucu et Burgstaller, il participe légèrement à quelques contres attaques bien trop timides.

O. Mascarell (4) : Sans doute le milieu le plus remuant de cette formation. Dès qu’il a touché la balle (ce qui a été rare, à l’image de son équipe) , il a apporté offensivement à son équipe en cassant les lignes et en trouvant des ouvertures notamment pour Harit. Remplacé par S. Sané (59’) qui est fautif sur le troisième but bavarois où il est en retard face à Lewandowski. 

D. Caligiuri (3,5) : Peu en vue en première période, il est monté en régime en seconde. Il a orienté le jeu de son équipe du mieux qu’il pouvait combinant souvent avec Kutucu. Cependant, ses prises de balles n’ont jamais inquiétées la défense bavaroise.

A. Harit (3,5) : Il a souffert de l’ultra-domination bavaroise. Il a essayé de décrocher pour toucher quelques ballons. Il se signale en première période sur deux frappes lointaines non-cadrées.  Remplacé en fin de match par M. Mercan (86’)

B. Raman (3) : Le numéro 9 de cette équipe de Schalke est apparu peu à son aise en première période ne touchant pas plus de deux ballons. Il n’a eu aucun impact sur la rencontre. Remplacé par A. Kutucu (5) à la 51’, auteur d’une entrée en jeu intéressante. Il est au départ de nombreuses contres attaques en seconde période qui ont amenées quelques corners ainsi qu’un coup franc.

G. Burgstaller (5) : A l’instar des éléments offensifs de son équipe, il a réalisé deux mi-temps totalement différentes. En première, il a paru très effacé, tandis qu’en seconde il a contribué à des contres attaques. Seule l’efficacité reste encore introuvable pour lui ainsi que pour ses coéquipiers.

 

Bayern Munich (4-3-3)

M. Neuer (5,5) : Le gardien international allemand n’a eu aucun arrêt à réaliser en première période. Il s’est montré serein sur les trois relances qu’il a eu à faire. En seconde période, il a pu compter sur la solidité défensive de son équipe notamment sur corner pour garder sa cage inviolée. Aucun arrêt notable.

L. Hernandez (6) : Pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, l’international français n’a pas été trop inquiété durant  la rencontre. Il est l’auteur de relances propres, simples et efficaces. Enfin, il a été solide dans les un contre un, notamment dans les airs durant des corners. Remplacé par J. Martinez (77’)

N. Süle (6) : Le défenseur centrale allemand a rendu une copie propre. Il a relancé rapidement, contribuant à rendre le jeu de son équipe très fluide.

B. Pavard (6,5)  : Il occupait le poste de latéral droit pour la première fois sous le maillot du Bayern. Un poste qui lui convient parfaitement. Il a réalisé de nombreux une deux avec Müller en première période. En seconde, ses dégagements ont apporté de la sérénité à son équipe, notamment en fin de match sur corner.

D. Alaba (6,5) : Le latéral gauche autrichien, positionné très haut a beaucoup apporté offensivement, combinant dans le couloir gauche avec Coman.

T. Müller: En première mi-temps, l’international allemand n’a pas eu l’influence sur le jeu qu’il a habituellement. Il a raté de nombreux centres, trop longs ou trop dans l’axe. Remplacé par P. Coutinho (57’) (4) peu en confiance durant ses premières minutes en bundesliga.

J. Kimmich (6,5) : Initialment placé en sentinelle devant la défense , l’international allemand a navigué librement dans le milieu bavarois. Un jeu collectif irréprochable.

C. Tolisso (7,5) : A l’instar de son comparse allemand, l’international Français a rendu une copie excellente. Très disponible, il est souvent au départ d’actions dangereuses et ou décisives. Il a offert durant tout le match sa présence et sa disponibilité tant défensivement qu’offensivement.

S. Gnabry (5,5) : Sur son côté droit, l’international allemand a beaucoup donné de physiquement en terme de volume de course pour faire la différence offensivement. Cependant, il a été maladroit dans ses centres ou passes. Remplacé par I. Perisic (4) à la 57’ replacé dans le milieu à trois. Il a paru très fatigué physiquement et n’a donc pas apporté de sang neuf.

R. Lewandowski: Voir ci-dessus.

K. Coman (8) : Aligné au coup d’envoi sur le coté gauche, l’ailier français s’est montré très à l’aise et remuant sur son coté préférentiel. Il a de nombreuses fois débordé sur son coté ce qui a provoqué un déséquilibre dans la défense  adverse. Il amène, grâce à sa vitesse le pénalty qui débloque le match. Replacé sur le coté droit en seconde période après l’entrée de Coutinho, il est resté dans ce même registre délivrant au passage une passe décisive pour Lewandowski pour le troisième but bavarois. Un match complet.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...