Bundesliga - 29ème j. | Les notes de Wolfsburg - Bayern (2-3)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Musiala (8) : Un récital ! Le jeune joueur de 18 ans a illuminé le jeu offensif des Bavarois avec sa qualité technique, sa capacité d'élimination et l'intelligence de ses déplacements. De plus, il a montré une certaine efficacité dans la finition avec deux buts dont une nouvelle percée dans la défense adverse après celle de la semaine passée. Coman l'a remplacé (73').

Wolfsburg (4-2-3-1)

Casteels (3) : Deux fautes de main, deux moments de flottement qui ont sans doute fait perdre son équipe aujourd'hui. Sa main a manqué de fermeté sur la frappe de Musiala (15'), un moment de faiblesse qui l'a du cogiter puisque juste après il a totalement raté sa sortie aérienne relâchant le ballon dans les pieds de Choupo-Moting sur le second but. Il a quand même réalisé par la suite quelques bons arrêts pour empêcher les Bavarois d'accroître leur avance.

Paulo Otavio (4,5) : Il a offert des boulevards aux joueurs du Bayern, Sané en tête, en première période n'arrivant pas à tenir son côté défensivement. Après le repos, il a été plus solide grâce à l'entrée en jeu de Roussillon venu l'aider. Offensivement, son apport fut très limité même s'il a donné une passe décisive à Philipp (54').

Brooks (4,5) : Il a connu de trop importantes et récurrentes approximations dans le domaine défensif. Son placement a souvent fait défaut et il fut trop souvent débordé sur les offensives bavaroises.

Lacroix (5,5) : Plus solide que son compère de l'axe central, il a été assez efficace dans ses interventions venant souvent gêner les attaquants bavarois. Toutefois, son placement lui non plus ne fut pas irréprochable tout au long de cette partie. Il a souvent laissé des espaces et des libertés trop importantes à ses adversaires.

Mbabu (5,5) : Plus tourné vers l'offensif, il a été bien contenu n'arrivant pas toujours à franchir l'écueil de l'entrejeu. Toutefois, quand il a réussi à pénétrer la défense, ses débordements ont su amener le danger et surtout des ballons exploitables pour les attaquants de Wolfsburg.

Gerhardt (4,5) : Assez effacé. Il a eu de nombreuses difficultés face au milieu bavarois, n'arrivant pas toujours à contenir les attaques adverses sur le plan défensif. Il a aussi peiné offensivement, n'arrivant que trop rarement à atteindre ses attaquants.

Schlager (7) : L'Autrichien a réalisé un match plein au niveau de l'intensité, des efforts et de l'influence en milieu de terrain. Très généreux physiquement, il fut extrêmement actif dans le pressing défensif et assez efficace. Cela ne l'a pas empêché d'être régulièrement impliqué sur les offensives de son équipe, transperçant souvent par la passe la défense adverse. En outre, il a offert une passe décisive à Weghorst (35').

Joao Victor (6) : Son agressivité dans le pressing et sa bonne projection vers l'avant ont été utiles à sa formation pour mettre en danger le Bayern. Toutefois, il a parfois manqué de précision technique sur les actions sur lesquelles il fut impliqué. Roussillon l'a remplacé (60').

Philipp (6,5) : Ses percées dans l'axe ont été un vrai poison pour la défense centrale bavaroise. Il a souvent su créer du danger par sa spontanéité et son jeu direct. Il a bien su exploiter les espaces importants laissés à sa disposition s'offrant même un but (54') avec une finition létale aux 6 mètres. Bialek a pris sa place (78').

Baku (5,5) : Ses 25 premières minutes ont été très intéressantes puis ce fut bien plus calme ensuite. Sa vitesse et ses dribbles ont mis en difficulté la défense bavaroise permettant aux siens d'avoir les premières occasions du match. Avec une meilleure efficacité, il aurait pu marquer ou faire marquer à l'image d'un duel perdu face à Neuer (5'). Il a ensuite été plus discret jusqu'à sa sortie (55') et son remplacement par Brekalo.

Weghorst (6) : Combattif, l'attaquant néerlandais a été un adversaire tenace pour la défense du Bayern. Il a usé l'arrière-garde munichoise par sa puissance dans les duels et sa bonne couverture de terrain qui lui a permis d'être souvent très présent près des buts de Neuer. Il a fait parler son réalisme pour convertir sa première situation franche du match (35') et remettre sa formation dans le coup.

Bayern Munich (4-2-3-1)

Neuer (5,5) : Il n'a pas été fortement décisif avec quelques arrêts mais aucun exploit notable. Il a été plutôt propre dans ses sorties comme toujours. Néanmoins, il a aussi concédé deux buts avec une sortie un peu imprécise sur la seconde réalisation.

Davies (6) : Si défensivement il a parfois été un peu laxiste sur certaines actions, il a retrouvé son allant offensif qu'on lui a souvent connu la saison dernière, transperçant allègrement la défense adverse par ses courses tranchantes. Il a même failli s'offrir un but en seconde période avec une belle frappe repoussée par Casteels.

Hernandez (5,5) : Un peu d'irrégularité pour lui aujourd'hui avec quelques absences défensives, notamment dans le placement, et des relances pas toujours sûres. Toutefois, il a souvent joué au pompier de service pour venir sauver les erreurs de ses équipiers. Pas de chance en fin de match puisqu'il est sorti sur blessure dans les arrêts de jeu, Kouassi venant le remplacer.

Boateng (4) : Trop d'approximations cet après-midi ! Il a commis trop d'erreurs dans ses interventions, manquant de précision dans le placement et connaissant des retards de timing qui lui ont fait commettre des fautes ou des erreurs de jugement.

Pavard (5,5) : L'international français a été à l'image de la défense bavaroise, c'est-à-dire pas toujours irréprochable. Il a laissé des espaces et des possiblités un peu trop nombreux sur son côté, concédant trop d'occasions aux attaquants adverses. Néanmoins, il fut plutôt efficace dans ses interventions, notamment aériennes.

Alaba (5,5) : Un match contrasté. Si son impact physique et sa projection offensive ont été utiles à son équipe, son rôle à la récupération n'a pas toujours été bien tenu. Il a été bien trop facilement éliminé dans l'entrejeu, manquant bien plus d'une intervention dans ce match.

Kimmich (5,5) : En demi-teinte. Il ne fut pas toujours très incisif dans cette rencontre, manquant de jus et d'impact dans les duels. Balle au pied, par contre, il a été plutôt propre avec une justesse dans la passe et dans ses idées qui ont facilité les actions offensives de son équipe.

Sané (5) : Il a eu de très grandes difficultés à conclure les actions, parfois à cause de mauvais choix mais souvent par manque de propreté dans la finition. Il a clairement raté deux énormes occasions en première période qui auraient du être au fond. Par contre, il a su faire des différences et éliminer avec ses dribbles et son travail défensif n'est pas à négliger. Martinez l'a remplacé (86').

Müller (6,5) : Une prestation intéressante dans son chef avec toujours cette intelligence de jeu, cette finesse technique qui le caractérise sur de nombreuses actions. Avec une meilleure efficacité de certains partenaires, il aurait pu augmenter significativement son compteur de passes décisives. Néanmoins, il a quand même offert son second but à Musiala avec une balle déposée sur le crâne du jeune prodige.

Musiala (8) : Voir ci-dessus.

Choupo-Moting (7) : Une prestation très correcte pour l'attaquant camerounais. Il a su participer habilement au jeu collectif de sa formation et pas uniquement dos au but. Il a souvent très bien combiné dans les petits espaces également. Son abnégation dans le repli défensif a été très intéressante avec une vraie débauche d'énergie dans le domaine. Il a été impliqué sur plusieurs occasions et il a finalement fait preuve d'opportunisme (24') sur une erreur de Casteels pour marquer.