* Bundesliga (ALL) *

Bundesliga - 27ème j. | Les notes de M’Gladbach - Bayer Leverkusen (1-3)


Homme du match : Havertz (7) :

Le prodige allemand continue sur sa lancée depuis la reprise du championnat. Après avoir marqué un doublé le week-end dernier face au Werder, il réédite cette performance aujourd’hui : le confinement lui a donné les crocs pour terminer la saison en fanfare ! Intelligent dans son placement, à l’image de son but, il a su dévorer les espaces dans la défense adverse.

 

Borussia M’Gladbach (4-2-3-1) :

Sommer (5,5) : Pas entièrement exempte de tous reproches sur l’ouverture du score des visiteurs, le portier de 31 ans n’a pas réellement rassuré les siens sur ce match.

Bensebaini (5,5) : Lorsque l’on regarde ses statistiques cette année en Bundesliga, on pouvait s’attendre à voir le champion d’Afrique être une fois de plus décisif. Il n’en a pas été question, tant il a dû garder sa place de latéral sans trop se livrer ; cela à cause des offensives adverses souvent menées à toute allure. Définitivement parlant, l’algérien a été juste en empêchant Mitchell Weiser de pouvoir se mettre en position pour centrer.

Elvedi (5) : Ses contres sur les frappes concédées ont été salvateurs pour les siens, sans qui l’écart aurait pu être plus conséquent à la mi-temps. À l’heure de jeu, il est toutefois fautif en provoquant un penalty que Havertz transforma. Prestation moyenne dans son ensemble.

Ginter (4) : Il a semblé déstabilisé face aux mouvements des attaquants du Bayer, étant parfois en retard sur ses adversaires. Il a même été en incompréhension avec ses coéquipiers sur le but d’Havertz, étant le seul à jouer le hors-jeu.

Lainer (5,5) : En jouant très haut, dans la zone de Sinkgraven qui était en souffrance aujourd’hui, il a été celui qui a posé le plus de problèmes au numéro 22 en lui chipant pas mal de ballons.

Strobl (5) : Obligé de rester proche de sa défense qui n’était pas dans un grand jour, il a dû à la fois compenser les montées de Lainer mais aussi les largesses de Ginter : tâche compliquée, mais où il ne se laissa que très rarement déborder. Remplacé par Benes à la 76’.

Neuhaus (5) : Match assez correct de la part du milieu allemand qui aurait même pu devenir le héros des siens s’il avait concrétisé en but le bon mouvement de ses partenaires à la 65’.

Thuram (6) : Les bonnes accélérations de l’ancien guingampais ont été sources d’occasions intéressantes du côté du Borussia. C’est d’ailleurs lui qui égalise pour son équipe après un excellent centre de Pléa qu’il reprit de volée. Malheureusement, cinq minutes après, le Borussia encaissa un second but sur penalty... Remplacé par Wendt à la 78’.

Hofmann (4) : En voulant trop bien faire en décrochant énormément, il n’a pas eu la chance de récolter les fruits de ses efforts puisqu’il a été trop peu efficient dans ce qu’il a entrepris.

Pléa (5,5) : Beaucoup moins mis en situation de pouvoir frapper, l’international français a plus joué un rôle de pivot aujourd’hui que de finisseur. Cela se démontre bien au vu de sa passe décisive géniale à destination de Thuram qui s’était parfaitement défait du marquage.

Embolo (non noté) : Sorti sur blessure au bout d’une dizaine de minutes, le suisse n’aura pas eu le temps de se mettre en évidence. Remplacé poste pour poste par Lars Stindl (5) qui s’est démultiplié au milieu mais qui est surtout resté très inoffensif durant ce match.

 

Bayer Leverkusen (3-4-3) :

Hrádecky (6,5) : Une première période tranquille pour le gardien finlandais qui aura été sûr de ses rares interventions. Une seconde qui commença un peu moins bien où il encaissa ce but de Thuram.

Dragović (5) : En retard sur Thuram durant presque l’intégralité de la seconde mi-temps, cela a fini par se payer cash lorsque le français marqua en s’étant débarrassé de l’autrichien. Remplacé par Baumgartlinger à dix minutes de la fin du match.

Bender (6) : Intraitable face à Alassane Pléa, il scelle la victoire du Bayer en reprenant de la tête le bon coup franc de Demirbay. Solide prestation de la part du défenseur central allemand.

Tapsoba (5) : Une importante présence dans son couloir droit, notamment dans ses 30 derniers mètres, due au danger que représentait Thuram. Au retour des vestiaires, il lui a laissé plus d’espace que durant le premier acte ; ce qui explique en partie pourquoi le numéro 10 de Monchengladbach se procura plus d’occasions.

Sinkgraven (4,5) : Particulièrement friable sur son côté gauche, le néerlandais a perdu un nombre incalculable de ballons ce dont ont profité les adversaires, même si ces derniers n’ont pas été dangereux pour autant.

Demirbay (6) : Milieu de terrain complet, il aura été à la fois à la récupération du ballon mais également à sa distribution, lui qui a toujours un coup d’avance sur ses adversaires.

Aránguiz (5) : Match moyen de la part du chilien, où il ne fit pas d’erreurs manifestes mais qui ne rayonna pas non plus au milieu de terrain.

Weiser (4,5) : Collé à la ligne de touche, il n’a jamais réussi à apporter un quelconque danger dans la surface de Sommer. Il laissa même, un peu trop facilement d’ailleurs, Neuhaus et surtout Thuram se rapprocher de ses buts.

Diaby (5,5) : Des déplacements de qualité de la part de l’ex joueur du PSG qui a quelque peu pêché dans le dernier geste. En multipliant

Havertz (7) : Voir ci-dessus.

Bellarabi (6) : La qualité de passe de ce joueur n’est plus à prouver. Même ceux qui en doutaient encore doivent maintenant le reconnaître. Effectivement, la vista et la précision de sa passe décisive pour Havertz sont tout bonnement impeccables ! Il sert son coéquipier dans des conditions parfaites et n’hésita pas à orienter le jeu de son équipe de la meilleure des façons. Remplacé à la 66’ par le jamaïcain Leon Bailey.

Romain Caballero.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer