Bundesliga – 21ème j. | Les notes de Dortmund – Hoffenheim (3-3)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Sancho (8) : Copie parfaite pour le crack anglais. Rapide, il dispose également d’une large palette technique lui permettant d’éliminer n’importe quelque opposant en un contre un. Face à une défense très laxiste, il n’a pas manqué de s’engouffrer dans tous les espaces disponibles. Sa talonnade sur le troisième but du BVB est symbolique de son génie. Buteur à la 32′.

Dortmund (4-2-3-1)

Burki (6) : Il fût sollicité à plusieurs reprises et a réalisé des arrêts de grande classe. Malgré cela, il ne pourra empêcher le TSG de revenir au score.

Piszczek (4) : Plutôt bon en première période, son niveau de jeu s’est écroulé à l’image de toute son équipe à la sortie des vestiaires.

Weigl (4) : Aligné en défense centrale, on a senti un joueur à l’aise balle au pied mais en difficulté dans le duel physique imposé par Joellington. Il ne pourra pas mettre un terme à la folle remontée d’Hoffenheim.

Diallo (4) : Irréprochable en première période, il a souffert dans l’acte suivant lorsque les vagues bleues et blanches se sont multipliées sur les cages de Burki. Son mauvais dégagement coûtera le premier but adverse.

Hakimi (4) : Pourtant entreprenant offensivement, il n’a pas réussi à gérer son couloir laissant Kaderabek centrer sur le premier but, puis battu de la tête par le tchèque sur le second.

Witsel (5) : Doté d’un gros volume de jeu, il a contribué à l’excellente maîtrise du jeu de son club dans les 45 premières minutes avant d’endurer la rébellion de tous les joueurs d’Hoffenheim.

Dahoud (5,5) : Fin techniquement et disposant d’une excellente vista, il assura le lien entre l’attaque et la défense du Borussia sur les phases de possession. Impuissant lui aussi en seconde période.

Sancho (8) : voir ci-dessus.

Philipp (5) : Branché sur courant alternatif, il aura alterné le bon et le mauvais avec des pertes de balles récurrentes. Difficile pour lui de faire oublier l’absence de Marco Reus. Sorti pour Alcacer à la 70′.

Guerreiro (6) : En électron libre, l’ancien Lorientais s’est parfaitement placé entre les lignes et ses prises de balles ont souvent causé le danger dans la surface adverse. Récompensé d’un but suite à une super action collective. Remplacé à la place de Wolf dans le temps additionnel.

Gotze (6,5) : Dans un autre style que Alcacer, son rôle de faux n°9 fût une véritable valeur ajoutée au jeu du BVB. Une prestation très cohérente couronnée d’un but et d’une passe décisive. Remplacé par Toprak en fin de match.

 

Hoffenheim (5-3-2)

Baumann (4,5) : Match compliqué pour le portier allemand totalement abandonné par sa défense. Malheureux sur le second but, il repousse le ballon directement dans les pieds de Gotze.

Schulz (5) : Habituellement hyperactif dans son couloir, il n’a pas pu mettre en évidence toutes ses qualités offensives dans une configuration de match où l’équipe adverse monopolisait beaucoup le ballon. Plus intéressant dans le second acte à l’image de toute son équipe.

Hubner (3,5) : Dépassé par la vitesse et les dribbles de Sancho, n’arrivant pas à le stopper sur le premier but, le capitaine d’Hoffenheim passait une très mauvaise après-midi au Signal Iduna Park avant de voir son équipe revenir au score miraculeusement.

Posch (3,5) : Tout comme ses coéquipiers, il est aussi responsable de la piètre prestation défensive de son équipe face à un quatuor offensif adverse donnant l’impression d’être inarrêtable.

Bicakcic (3,5) : Son erreur de placement sur le contre jaune et noir ouvre un espace béant à Sancho dont la frappe causera dans un second temps le but de Gotze. Même constat que pour ses compères de charnière.

Kaderabek (6) : Sa seconde mi-temps n’a rien à voir avec sa première. Passeur décisif sur le premier but du TSG, il fût ensuite le plus prompt de la tête pour réduire l’écart à une unité.

Grillitsch (5) : Cantonné au travail de positionnement lorsque Dortmund monopolisait le cuir, il a plus apporté sur le plan offensif dans le deuxième acte. C’est notamment lui qui va chercher la faute sur l’égalisation.

Bittencourt (4,5) : En seconde période, il a fait preuve de plus d’agressivité pour harceler le porteur de balle mais ses accélérations balle au pied n’ont pas vraiment fait de différences. Remplacé par Nelson à la 70′.

Demirbay (3) : Quelques coups de pieds arrêtés bien brossés mais guère plus. Son rendement jugé trop faible par son entraîneur le contraint à quitter le terrain dès la mi-temps à la place de Geiger.

Kramaric (3) : Incapable de se montrer dangereux dans une première mi-temps surdominé par Dortmund, Nagelsmann choisit de le sortir dès la 45′ pour Belfodil. L’ancien lyonnais a réalisé une excellente entrée et a à coup sûr marqué des points au yeux de son entraîneur avec ce doublé.

Joellinton (5) : Au dessus du lot, il s’est beaucoup engagé physiquement et son apport dos au jeu a posé quelques problèmes à la charnière défensive du BVB. Tout près de réduire l’écart en début du second acte sans ce sublime arrêt de Burki.

VANMEENEN Olivier

 

 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.