Bundesliga - 14ème j. | Les notes de Bayern - Mayence (5-2)

Homme du match : Gnabry (7,5) : Il a laissé quelques reins en piteux état sur la pelouse munichoise ! Il fut sans doute le bavarois le plus constant dans cette partie, étant dangereux dès la première période par son utilisation de l'espace et sa vitesse. Il a connu un peu de déchet qu'il a gommé dès le retour des vestiaires, provoquant sans cesse sur son côté et obtenant toujours plus d'espaces et de situations pour ses partenaires. Il est à l'origine d'un but et il a provoqué le penalty du quatrième sans oublier toutes les occasions consécutives à ses débordements. Musiala l'a remplacé (77').

Bayern Munich (4-2-3-1)

Neuer (5,5) : Neuer a fait du Neuer ce soir. Impeccable sur ses sorties, toujours aussi hautes et agressives, il a usé de tout son corps pour sortir de belles parades et ainsi sauver les siens d'un 0-3 plus que probable. Il n'aura pas été invincible, étant quand même battu à deux reprises.

Davies (5) : Peut mieux faire ! Sa première période fut assez décevante tant défensivement qu'offensivement. Il a montré des signes de fébrilité dans le repli défensif tandis que, devant, il a été très inoffensif manquant de vitesse et d'idées. Ce fut meilleur après le repos avec une meilleure présence dans le camp adverse, plus de spontanéité et d'activité et quelques situations provoquées.

Boateng (4,5) : Il a souvent été mis en difficulté en première période ! Pris régulièrement dans son dos par les longues passes en profondeur et les appels adverses, il a laissé des boulevards trop importants à ses  adversaires qui ont donnés des occasions fréquentes. Dès la mi-temps, il a été remplacé par Süle.

Süle (6) : Son entrée fut satisfaisante. Sans révolutionner le poste de défenseur central, il a amené de la solidité puis de la sérénité à une défense qui en manquait toute la première période. En plus, il s'est offert un joli but (70') qui a mis les siens sur les rails du succès.

Alaba (4) : Si Boateng a été sacrifié dès le repos, il aurait pu aussi subir les foudres de son entraîneur. Il a vraiment été poussif tout au long de la partie, notamment en première période où il a souffert sur les passes en profondeur et sur les actions adverses en général. Très imprécis, il a eu du mal à relancer le cuir, ratant trop de passes. Il a connu une fin de match bien plus tranquille profitant de la supériorité retrouvée de sa formation.

Pavard (5,5) : Il a été plutôt efficace défensivement, assurant souvent sur son côté pendant que certains de ses partenaires subissaient les évènements. Offensivement, il a été assez actif offrant des solutions, donnant de bons centres la plupart du temps. Il sort à la pause, à cause d'un repositionnement tactique, et est remplacé par Goretzka.

Goretzka (6) : Son entrée a clairement stabilisé un milieu qui manquait un peu d'un patron solide et fiable. Il a grandement limité les contres adverses par son abattage et il a été très précis pour aider son équipe à faire la différence devant.

Kimmich (6) : Une première période où il a clairement payé son manque de rythme et ses semaines d'absence. Il a été en difficulté dans les duels et dans l'intensité mise sur ses actions. Après la pause, son repositionnement en latéral droit lui a fait du bien et il a montré toute sa palette technique et son intelligence de jeu. Il a notamment inscrit un but et a délivré une passe décisive.

Tolisso (5) : Un match un peu terne. Il a été en-dessous de tout en première période, n'arrivant pas à entrer dans sa rencontre que ce soit défensivement avec une certaine fébrilité affichée, ou offensivement avec un déchet trop important. Il a offert une meilleure prestation après le repos, réduisant quelque peu ses erreurs mais son influence dans ce match fut encore assez limitée. D.Costa l'a remplacé (88').

Sané (6) : Un bon match mais il doit être plus consistant sur la longueur. Il a surtout été performant par intermittences, n'arrivant pas toujours à garder ses bonnes dispositions. Dans les meilleurs moments, il a provoqué, a amené de la vitesse et de la technique, faisant alors mal à ses adversaires comme ce fut le cas sur son joli but (56'). Mais, parfois, il a toujours du mal à se fondre dans le collectif et cela s'est encore vu pendant de longues périodes.

Müller (6,5) : Il a été l'un des bavarois les plus réguliers sur 90 minutes. En première période, il a souvent cherché à déséquilibrer la défense adverse, combinant plutôt efficacement avec Gnabry mais cela aura manqué de vitesse et d'imprévisibilité. Après le repos, on a eu un Müller plus efficace et toujours aussi propre qui a distillé les ballons dans la profondeur ou sur des centres. Il a d'ailleurs offert un caviar à Lewandowski sur le cinquième but. Choupo-Moting a pris sa place (88').

Gnabry (7,5) : Voir ci-dessus.

Lewandowski (7,5) : Ce ne fut pas son meilleur match en Bavière mais le Polonais a administré le tarif habituel avec deux buts supplémentaires à sa collection. En première période, il n'a pas toujours réussi à se distinguer n'arrivant pas à prendre le dessus sur la défense. Toutefois, il a quand même poussé Dahmen a une belle parade. Ensuite, les occasions se sont multipliées mais il a manqué de précision dans la finition. C'est finalement en fin de match qu'il a planté avec un penalty converti et un but de renard.

Mayence (4-3-2-1)

Dahmen (4,5) : Il a sauvé les meubles pendant une heure avant de céder impuissant face aux vagues adverses. Il a longtemps été d'une efficacité impressionnante, réalisant de superbes parades, notamment face à Lewandowski. Ses sorties ont aussi été très propres et sûres. Toutefois, il a finalement concédé cinq buts, une addition salée qui ne peut lui être totalement imputée.

Mwene (4) : Pas vraiment au niveau demandé face à un tel adversaire. Si en première période, il a limité les dégâts face à un adversaire moins tranchant, il a été complétement dépassé après le repos. Kimmich a fait ce qu'il a voulu sur son côté. Papela a pris sa place (89').

Hack (5) : Un peu moins dominé que son compère de l'axe central, il n'a pas non plus affiché une grande maîtrise derrière et a souvent joué sur le reculoir. Il n'a pas affiché une efficacité très importante dans la relance avec trop de déchet pour lui. Toutefois, il s'est offert un but en première période (45') qui a permis aux siens de tourner à 0-2 à la pause.

St Juste (4,5) : C'est allé un peu trop vite pour lui ! Dépassé par une attaque bavaroise très fournie, il a tenu le coup pendant une mi-temps avant de craquer au fur et à mesure. Il a souvent été pris de vitesse et a surtout été facilement éliminé par les appels, les mouvements des attaquants adverses laissant de trop grands espaces dans l'axe de la défense.

Brosinski (5) : Très bonne première période où il a vraiment pu faire étalage de ses velléités offensives, se montrant volontaire et ambitieux sur les contres. Par contre, en seconde période, il a du beaucoup plus défendre et ce ne fut pas une mince affaire puisque Gnabry l'a souvent fait tourner en bourrique. Stöger a pris sa place (80').

Latza (5) : Une première période de qualité où il a su parfaitement alterner les phases défensives et offensives. Il a bien contenu pendant une heure les attaquants bavarois et sa qualité de passe a fait merveille sur les contres de son équipe. Il est d'ailleurs passeur décisif sur le but de Burkardt. Ensuite, il a progressivement perdu le fil, n'arrivant plus à tenir ses vis-à-vis, et offrant des boulevards dans l'entrejeu. Il a beaucoup souffert physiquement dans la dernière demi-heure.

E.Fernandes (4) : Peu en vue. Il a passé le match un peu comme une ombre ne mettant pas l'impact nécessaire en milieu. Son influence fut assez limitée, n'arrivant pas à solutionner le problème des espaces laissés dans l'axe de la défense de Mayence.

Barreiro (5,5) : Un match généreux de la part du Luxembourgeois qui a vraiment mis en difficulté le milieu adverse en première période. Très mobile, actif, il a couvert une grande surface de terrain et a également été au départ de nombreuses actions en contre. En seconde période, à l'image de son équipe, il a subi le regain de forme des Munichois et a du jouer bien plus près de ses buts. Il a concédé un penalty évitable en manquant de maîtrise sur son intervention.

Boëtius (5) : Il a montré de bonnes choses dans la reconversion rapide, dans le pressing en milieu de terrain mais il fut toutefois assez effacé par rapport à ses équipiers de l'attaque. Il n'a pas pesé suffisamment sur la défense adverse et a connu parfois trop de déchet technique. Onisiwo a pris sa place (71').

Burkardt (6) : Il a donné des maux de tête à l'axe central bavarois. Très dynamique, vif et solide dans les duels, il a mis en difficulté ses vis-à-vis avec son compère Quaison avec qui la relation a été très intéressante. Il s'est procuré plusieurs occasions, trouvant finalement la faille (32') en fusillant Neuer après un duel litigieux avec Boateng. Il fut bien plus discret après l'heure de jeu. Mateta a pris sa place (80').

Quaison (6) : Un poison ! Pendant une bonne partie de la rencontre, le Suédois a clairement été le principal danger des Bavarois, prenant parfaitement la profondeur pour venir inquiéter Neuer. Il a très actif, nouant une relation très intéressante avec Burkardt qui leur a permis de s’infiltrer entre les lignes et de gêner la charnière centrale adverse. Il s'est créé plusieurs occasions mais, que ce soit à cause de Neuer ou des montants, la concrétisation n'est jamais venue pour lui. Szalai l'a remplacé (88').