Bundesliga - 12ème j. | Les notes d'Augsbourg - Bayern (2-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match : Oxford (7,5) : Si Augsbourg a enlevé le derby bavarois, il n'y est pas étranger. Très solide, il a écœuré les attaquants bavarois par son efficacité dans les un-contre-un, ses interventions précieuses et croissantes au fil du match. Il a clairement fait du domaine aérien son terrain de chasse avec beaucoup de centres annihilés dans cette rencontre.

Augsbourg (4-4-2)

Gikiewicz (5,5) : En première période, il a donné une grosse chaleur à son équipe avec un contrôle raté (18') frôlant le but gag. Sur le but du Bayern, sa main a clairement manqué de fermeté sur une frappe molle de Lewandowski. Toutefois, en seconde période, il a réalisé quelques interventions et arrêts pleins de sang-froid qui ont assuré à son équipe une victoire si difficile à obtenir.

Pedersen (6,5) : Quel match du Danois ! Défensivement très discipliné et appliqué, il a réalisé de superbes montées offensives pour faire mal au Bayern sur son côté gauche, notamment Pavard. Il a provoqué du danger et surtout inscrit le premier but (23') trompant Neuer d'une frappe sèche. Gruezo l'a remplacé (74').

Oxford (7,5) : Voir ci-dessus.

Gouweleeuw (6) : Quelques approximations par moments avec des relances pas toujours sûres et des interventions manquant parfois de propreté. Toutefois, à l'image de son équipe, sa générosité et son sérieux lui ont permis de tenir face aux attaquants bavarois et de ne concéder qu'un but dans cette rencontre.

Gumny (4,5) : Le Polonais a été fébrile et souvent débordé sur son côté droit, que ce soit par Richards puis par Davies. Il a laissé trop d'espaces qui ont clairement offert des possibilités au Bayern. En un-contre-un, il fut aussi très perfectible.

Iago (6) : Une très belle prestation du Brésilien qui a été présent partout. En première mi-temps, sa capacité à se projeter vers l'avant est à noter. Il a su faire mal aux défenseurs bavarois par ses courses et ses appels, offrant au passage une offrande à Hahn sur le second but. Ensuite, on a pu voir son acharnement défensif avec, des imprécisions, mais aussi une grosse débauche physique pour contenir ses adversaires.

Dorsch (5,5) : Très impliqué sur le plan défensif, il a été présent près de sa surface de réparation. Il a défendu avec beaucoup de sérieux, multipliant aussi les courses pour une bonne couverture de l'entrejeu. Offensivement, par contre, son apport fut bien plus limité. Moravek a pris sa place (74').

Maier (6) : Précieux dans l'entrejeu, son implication défensive et son activité sont à louer, surtout au vu de la pression très intense mis par le Bayern. Il a souvent su offrir des sorties de camp très propres et rassurantes.

Caligiuri (4,5) : Un peu effacé. Il n'a pas été assez en vue, surtout par rapport à ses équipiers de l'attaque. Globalement, il a eu peu de situations à se mettre sous la dent. Il a beaucoup couru, sa générosité dans le pressing défensif a d'ailleurs été utile à son équipe. Framberger a pris sa place (58').

Hahn (6) : Obstiné ! L'attaquant du FCA a été très généreux dans les efforts, notamment en première mi-temps. Il a su profiter des rares munitions proposées pour faire mal aux Bavarois avec notamment un magnifique but de la tête pour faire le break (35'). Jensen a pris sa place (82').

Zeqiri (6) : Le Suisse a fait mal à l'arrière-garde bavaroise sur les reconversions offensives. Tranchant dans ses appels, rapide, incisif dans le pressing, il a fait mal aux Bavarois étant impliqué sur les principales actions de son équipe et chipant le ballon à Sabitzer sur le second but. Cordova a pris sa place (82').

Bayern Munich (4-2-3-1)

Neuer (4,5) : Battu à deux reprises ce soir, il n'a pas su ou pu être décisif ce soir, cédant sur les deux principales actions adverses. Peu d'arrêts et surtout pas d'exploits notables.

Richards (6) : Offensivement, le jeune anglais a proposé des choses avec des montées intéressantes, de la vitesse et de la spontanéité. Défensivement, il a parfois été un peu pris dans son dos concédant quelques situations évitables mais globalement il a été plutôt solide. Davies l'a remplacé (52').

Hernandez (5) : Il a été plutôt tranquille dans cette partie, les attaquants adverses ne l'embêtant réellement qu'en première période. Toutefois, pris de vitesse sur le premier but, il a été battu dans son duel de la tête par Hahn sur le second.

Upamecano (5,5) : Il a offert des gages de sûreté sur le plan défensif avec une certaine sérénité dans ses interventions. Il a néanmoins commis quelques erreurs, notamment dans son placement défensif. Ce fut le cas sur le premier but adverse mais aussi à d'autres reprises avec moins de conséquences.

Pavard (4,5) : Ses fragilités actuelles sur le plan défensif ont encore été visibles. Les deux buts et la plupart des rares actions adverses sont venus de son côté. Il est clairement dépassé sur le premier but avant de montrer de la passivité sur le second, étant trop éloigné de Iago sur le centre victorieux de ce dernier. Offensivement, son imprécision l'a empêché de mettre en difficulté la défense d'Augsbourg.

Goretzka (6) : L'un des meilleurs bavarois, en tout cas l'un de ceux qui pouvaient faire basculer cette rencontre. Il a été solide à la récupération et dans l'utilisation du ballon dans l'entrejeu. Il a été incisif, se projetant bien dans la boîte pour mettre en difficulté la défense adverse. Un peu de réussite lui a manqué pour inquiéter Gikiewicz.

Sabitzer (3,5) : L'Autrichien n'a pas vraiment livré une bonne prestation. Peu en jambes dans l'entrejeu, il a été incapable de peser sur cette rencontre avec une faible activité de sa part et de nombreuses erreurs. Ses incursions offensives ont abouti à des centres quelconques et, défensivement, il a perdu une balle importante sur l'action du deuxième but adverse (35'). Musiala a pris sa place (52').

Sané (4,5) : Une bonne entame de match puis plus rien. Ses 20 premières minutes furent intéressantes : il a su percuter, jouer intelligemment et dribbler efficacement. Puis, ce fut plus brouillon avec un jeu moins fluide, une balle trop porté et surtout un déchet trop important dans les contrôles et les passes. Choupo-Moting l'a remplacé (69').

Müller (5) : Son rendement a été décevant. Il a été actif, parfois très précieux par son intelligence de jeu mais son match a aussi manqué de consistance. Il n'a pas toujours su être précis et inspiré, peinant à trouver les solutions dans une défense adverse très regroupée.

Gnabry (4,5) : De l'activité, des bonnes idées, des débordements dangereux mais peu d'efficacité. Il n'a jamais su faire la différence, peinant à trouver ses attaquants, étant trop imprécis à de nombreuses reprises.

Lewandowski (5) : Un 13e but en championnat à noter pour lui, qui même dans un jour médiocre ne peut s'empêcher de faire trembler les filets. Un but moche certes mais symbolique de son efficacité. Une efficacité pas totale en témoigne une reprise envoyée au-dessus sur un ballon récupéré dans l'axe, une occasion d'égalisation gâchée. Il est souvent passé de peu à côté ce soir, de ballons, d'occasions de but, de solutions pour son équipe, quittant ce match frustré.