* Bundesliga (ALL) *

Bundesliga - 11ème j. | Les notes d'Union Berlin - Bayern (1-1)

Homme du match : Awoniyi (7) : Un poison ! Il a harcelé la défense du Bayern par sa présence, ses appels, ses courses, mettant souvent en grande difficulté la charnière centrale bavaroise. Il aurait pu marquer à deux reprises dans les 20 premières minutes mais il a manqué de réalisme dans le dernier geste. Toutefois, il fut impliqué sur de très nombreuses occasions pendant 90 minutes, ne relâchant jamais ses efforts. Gentner a pris sa place (90+1').

Union Berlin (4-5-1)

Luthe (6,5) : Un mur de Berlin ! Le portier de l'Union a réalisé plusieurs interventions décisives, écœurant parfois les attaquants bavarois par son efficacité. La plus belle de toute fut sans doute réalisée à la 90e minute avec un réflexe sur la ligne pour éviter la défaite aux siens.

Lenz (5) : Un match assez paradoxal. Il fut très inspiré offensivement, apportant beaucoup par ses courses, ses appels dans la profondeur. Toutefois, défensivement, il ne fut pas irréprochable ayant parfois du mal à contenir Gnabry dans la profondeur. Son placement défensif a souvent été très limite sur certaines actions.

Knoche (5,5) : Une prestation intéressante, notamment dans l'intensité et dans l'engagement mis sur ses interventions. Cependant, il a parfois manqué de réactivité dans son travail défensif ce qui a occasionné du retard chez lui et donc des erreurs.

Friedrich (5,5) : Il a du s'employer défensivement mais ce ne fut pas trop mal avec une bonne efficacité. Très appliqué et calme, il a su bien contenir Lewandowski, ne lui laissant que de très rares libertés dans les 20 derniers mètres. Malheureusement sur l'action du but du Polonais, il se fait aspirer au premier poteau, une erreur payée cash dans la foulée.

Trimmel (5) : Après une bonne première période avec notamment une passe décisive à la clé et une réelle activité dans l'entrejeu, il a peiné en seconde période. C'est surtout défensivement que les problèmes sont apparus face à la vitesse et la vivacité de Coman. Il a été trop souvent éliminé, voyant son efficacité diminuer au fur et à mesure.

Prömel (5) : Son but sauve un match où il fut loin d'être dans le coup. Manquant de vivacité en milieu de terrain, il n'a pas semblé être dans le rythme de ses partenaires dans l'intensité mise dans les duels notamment. Restera une magnifique tête (4') qui a garanti un point aux siens.

Bülter (4,5) : Son apport fut assez inégal dans ce match. Il a bien débuté la rencontre avec une bonne présence sur les phases offensives avant de baisser de pied ensuite. Défensivement, il fut plutôt rigoureux mais la vitesse de Gnabry l'a parfois mis en difficulté. Endo a pris sa place (71').

Griesbeck (5) : Très combattif en milieu de terrain, il a gêné le jeu collectif bavarois par son agressivité dans les duels et son intensité dans les courses. Toutefois, il a connu trop de déchet technique ce qui a grandement limité son apport dans le domaine offensif. Ryerson a pris sa place (71').

Ingvartsen (non noté) : Sorti sur blessure (36') et remplacé par Teuchert (6) : L'Union n'y a pas perdu au change tant son implication fut importante dès son entrée en jeu. Il a été solide défensivement et surtout influent offensivement. Il a été tranchant dans ses courses et ses appels et a su jouer avec intelligence près de la surface adverse.

Becker (6,5) : Aussi mobile que dangereux, il n'a cessé de bouger sur le front de l'attaque berlinoise pour mettre à mal la défense adverse. Il a utilisé les espaces à la perfection pour provoquer, éliminer et servir ses attaquants, Awoniyi en tête, dans les meilleures conditions. Il a été difficilement contenu par l'arrière-garde munichoise pendant la partie. Toutefois, il lui a manqué un peu de précision près des buts adverses pour espérer marquer.

Awoniyi (7) : Voir ci-dessus.

Bayern Munich (4-5-1)

Neuer (6) : Il n'a pas eu nécessairement beaucoup d'arrêts à effectuer mais, par contre, c'est au niveau de ses sorties qu'il a du s'employer. Il a très clairement poussé Awoniyi à l'échec par sa qualité si constante dans l'exercice. Par contre, il fut un peu passif sur le but de Prömel.

Davies (4) : Une rencontre qui ne restera pas un monument de sa carrière ! Défensivement, il a été assez irrégulier, étant trop souvent piégé dans la profondeur notamment en début de partie. Offensivement, contrairement à d'habitude, son apport fut très faible.

Alaba (6) : Globalement solide malgré quelques fragilités. Il a parfois été un peu léger dans le placement manquant de précision pour appréhender les attaquants adverses. Mais, ces quelques erreurs ne peuvent occulter une bonne présence défensive avec de bonnes interventions, des relances propres et même une volonté de projection vers l'avant.

Boateng (5,5) : Un match de bonne facture même s'il a été parfois maladroit, ayant trop souvent du mal à tenir sur ses appuis. Ses relances ont été tantôt précises, tantôt balancées sans réserve. Défensivement, il a eu du métier pour réaliser de bonnes interventions même dans les moments les plus chauds.

Pavard (5,5) : Une partie correcte. Rien de transcendant offensivement comme défensivement mais un travail fait proprement avec un nombre limité d'erreurs. Très peu pris derrière, il s'est montré devant par intermittence, sans toutefois être en mesure d'être décisif.

Goretzka (4,5) : Insuffisant ! Il a été beaucoup trop effacé en première période, étant absent des débats, notamment dans le domaine offensif. Ce fut légèrement meilleur après le repos avec un peu plus de maîtrise ballon au pied sans toutefois plus d'influence dans l'entrejeu. Tolisso a pris sa place (76').

Coman (6,5) : Il a remis le Bayern sur les rails grâce à un superbe débordement conclu par le but de Lewandowski (67'). Une action caractéristique du danger qu'il a fait peser sur la défense berlinoise en seconde période. Il a souvent pris de vitesse ses vis-à-vis, faisant pencher le jeu bavarois à gauche. Dommage qu'il n'ait pas été aussi performant dans le domaine en première période étant souvent trop bas sur le terrain.

Musiala (5) : Parfois trop timoré, il n'a pas forcément dynamisé le jeu bavarois en milieu de terrain. Toutefois, il s'est montré assez intéressant dans les petits périmètres, jouant proprement avec ses attaquants et déséquilibrant la défense sur certaines actions. Sané a pris sa place (63').

Müller (5) : Pas dans son assiette en première période, il fut très discret, pesant peu sur la rencontre. Après le repos, il s'est enfin réveillé avec une activité retrouvée, un apport dans la passe et une bien meilleure présence dans la surface. Toutefois, cela reste un match tout juste correct pour lui.

Gnabry (6) : La menace puis le fantôme ! Il fut la principale menace offensive du Bayern en première période, se montrant très véloce et très agile dans la défense de l'Union. Il a influé sur les meilleures situations de son équipe. Après le repos, il fut bien plus discret, ne réussissant plus à mettre le pied sur le ballon et cherchant un peu sa position sur le terrain. Choupo-Moting l'a remplacé (88').

Lewandowski (6,5) : Malgré son but, le Polonais a eu quelques difficultés à inquiéter le portier adverse. Il ne fut pas toujours à l'aise avec le ballon étant parfois maladroit dans le dernier geste en témoigne un duel galvaudé en première période et du déchet dans la construction des actions. Cependant, ce fut bien mieux après le repos avec une meilleure présence dans la surface et une plus grande finesse dans ses gestes.