Arsenal - Tottenham (3-1) : Les notes complètes [Premier League - 9ème j.]

Homme du match : Jesus (8) : Le brésilien semble faire le travail de plusieurs joueurs en un. Il est tout simplement partout sur le terrain et nous surprend même de retours défensifs en urgence sur les contre attaques de Tottenham alors qu’il était à l’avant poste l'action d’avant. Il a failli marquer le but de la saison en mystifiant deux défenseurs adverses de feintes de frappes qui rappellent un certain R9. Il ne marque qu’un but mais aurait pu en inscrire bien plus. Remplacé par Nketiah (79ème).

Arsenal (4-2-3-1)

Ramsdale (6) : Belle partie de l’anglais qui s’est bien illustré par sa relance balle au pied assez juste. Il s’est imposé sur les coup de pied arrêtés et a réalisé des arrêts confiants. Il encaisse malheureusement un but sur penalty.

Zinchenko (5) : L’ukrainien à moins montré son talent balle au pied, mais il a libéré beaucoup d’espace pour permettre à ses coéquipiers de jouer et de combiner. Remplacé par Tierney (73ème).

Gabriel (5) : Performance entachée par sa maladresse qui apporte le penalty sur Richarlison. Sa faute passera inaperçue grâce à la victoire et de bonnes interventions mais attention, ça n'est pas la première fois qu'il commet des bourdes qui précédent un but pour l'équipe adverse. Le jour où ça coûtera une victoire, il risque de se faire tomber dessus.

Saliba (7) : « SALIBA ! Tutututu tutu tu ». Fidèle au chant que les supporters lui ont confectionné, le défenseur français est tout simplement en maîtrise totale. A seulement 21 ans il a enrayé une des meilleures attaques d’Europe par ses interventions, son anticipation et son calme olympien. Pas aidé par son collègue brésilien Gabriel, un peu moins en réussite, l’ancien marseillais a été plus que solide.

White (6) : Belle partie de l'anglais qui s'entend à merveille avec Saka et fait les bons appels pour occuper les défenseurs adverses ou pour être servi pour ensuite apporter le danger. Solide, sans faire de bruit, il s'impose à ce poste d'arrière droit pourtant défenseur central de formation. Remplacé par Tomiyasu (89ème).

Xhaka (7): Encore un gros volume de jeu pour le milieu suisse qui s’épanouit dans son rôle d’animateur offensif aux côtés d’Odegaard. En mouvement constant il déboussole le bloc compact de l’adversaire par ses courses entre les lignes. A l’image de son but, il se rend disponible partout. Fautif, sur l’action qui a amené le penalty, on ne lui en tiendra pas rigueur au vu du résultat.

Partey (7,5) : De retour de blessure, il a été le véritable roi du milieu de terrain. Grâce à son placement au cœur du jeu, légèrement en retrait lors des assauts des canonniers, il oriente le jeu par sa technique et sa Vista et il ouvre le score d’une frappe à la trajectoire fantasmagorique. Remplacé par Sambi (73ème).

Odegaard (6) : Le capitaine norvégien est le chef d'orchestre de cette équipe en tête du classement de Premier League. Sans cesse en train de replacer ses coéquipiers, il montre beacoup d'entrain dans le pressing, l'organisation du jeu, le contournement du bloc et ne manque pas de créativité pour servir ses partenaires avec des passes surprenantes ou des frappes soudaines. Remplacé par Vieira (80ème).

Martinelli (6,5) : Joga Bonito ! Encore une performance grandiose du jeune ailier gauche qui, comme ses trois compères brésiliens du même prénom, n'a pas été appelé en sélection lors du dernier rassemblement national. Il a décidé de s'imposer dans le nord de Londres, face au rival suprême des gunners, faisant parti de la combinaison pour ouvrir le cadenas de la défense de Tottenham, invaincus depuis le début de la saison. Ses jambes de feu semblent être infatigable, offrant intelligence de jeu et spectacle.

Saka (6,5) : Bukayo Saka est toujours un joueur injouable pour l’adversaire sur son côté droit. Il provoque, il centre, il frappe et joue toujours dans le tempo de son équipe. On peut lui reprocher certaines pertes de balle mais il reste toujours un super atout offensif pour déstabiliser des blocs défensifs regroupés.

Tottenham (3-4-3)

Lloris (4) : Absent lors du dernier rassemblement des bleus pour blessure, le champion du monde n'a pas fait un excellent match. Il a réalisé de bons arrêts pour éviter que son équipe se prenne une fessée par son grand rival, mais à commis une sacrée bourde sur le but de Jesus. Sûrement un manque de communication avec son défenseur, et la communication, c'est tout dans une relation.

Lenglet (4) : L'ancien Blaugrana a été l'acteur le moins pire de sa défense. Cependant il fait parti de l'équipe qui encaisse 3 buts aujourd'hui, et n'a donc pas sur contenir l'adversaire. Remplacé par Sanchez (71ème).

Dier (4) : Dans une défense à 5 qui joue regroupée avec le reste de l'équipe, très proche de son but, les défenseurs peuvent s'illustrer par des blocs héroïques, une domination dans les duels aériens, de belles relances propres et des ouvertures longues et précises pour ses attaquants. Dommage pour Dier, il n'a montré aucunes de ces qualités de jeu aujourd'hui.

Romero (3,5) : Le défenseur des visiteurs a fourni un performance trop imparfaite. Du retard dans ses interventions, coupable avec son gardien sur le deuxième but d’Arsenal, il s’est fait balader par Martinelli et va avoir du mal à rentrer chez lui après le match tant Jesus lui a donné le tournis.

Perisic (4) : Le joueur croate de 33 ans, aligné comme piston gauche par Antonio Conte a rappelé à son entraîneur que ça n'était pas son poste de formation. Une performance que l'on pourrait qualifier de "touristique", malgré quelques projection vers l'avant intéressantes lors des temps forts des Spurs. Remplacé par Bissouma (71ème).

Bentancur (4,5) : Le milieu de terrain s'est tout simplement fait manger par la maîtrise technique des Gunners au coeur du jeu. Peu en vue sur les phases offensives, il n'a pas sur tirer son épingle du jeu, sans être catastrophique au cours de la partie. Ca ira sûrement mieux pour lui au prochain match.

Hojberg (5) : Le milieu de terrain danois s'est montré le plus entreprenant, venant prêter main forte à sa défense en ratissant plusieurs ballons et en empêchant des joueurs comme Saka de repiquer dans l'axe. Il a été solide, mais le football est un jeu d'équipe et ses coéquipier n'ont pas montré un visage aussi intéressant que lui. Remplacé par Skipp (75ème).

Emerson (3,5) : 8 pertes de balle, 1 duel aérien remporté, 2 centres, 1 carton rouge : Emerson Royal prenait des cours de Zumba de Martinelli plutôt qu'essayer de jouer au football.

Son (4,5) : Après un triplé contre Leicester et de bonnes performances lors du rassemblement national, le sud-coréen a montré un piètre niveau dans ses transmissions de balles aujourd'hui. Le duo Kane/Son s'est cherché pendant le match mais ne s'est pas trouvé, et l'équipe dépend trop de cette entente en attaque. Trop miser sur un duo peut s'avérer très décevant lorsqu'ils ne se comprennent plus, demandez aux fans des Daft Punk... Remplacé par Doherty (72ème).

Richarlison (5) : Malheureux dans la physionomie du match, ses qualités d'attaquants ne sont pas assez mises en lumière par le système tactique de Conte. Il a su se montrer dangereux lors des attaques en transition rapide, mais s'est éteint en seconde période à l'image de son équipe. Remplacé par Sessegnon (71ème).

Kane (5,5) : Dans un système de jeu qui mise sur les transitions rapides, le numéro 9 doit forcément se montrer ultra efficace. Personne ne remettra en en doute le fait que Kane correspond parfaitement à ce profil, mais il n’a pas été dans son élément aujourd’hui. Des courses imparfaites, des déchets dans les passes et un adversaire solide. Mauvais cocktail pour le meilleur buteur du north London derby qui a, tant bien que mal, transformé son penalty.

Lire plus