Argentine - Arabie Saoudite (1-2) : Les notes complètes [Coupe du monde - 1ère j.]

Homme du match: Al-Owais (7,5): Coup de tonnerre au Qatar, l'argentine, grandissime favorite de la coupe du monde, s'incline contre une Arabie-Saoudite vaillante jusqu'à l'ultime seconde de l'affrontement. Et dans cet état d'esprit, c'est le portier des verts et blancs qui montre l'exemple. Il s'incline sur un penalty transformé par Messi après avoir détourné un de ses frappes à ras de terre. Tout le match, le gardien de but s'interpose toujours au bon moment soit par une sortie devant les offensifs argentins ou par un arrêt réflexe sur sa ligne. Prestation de haut vol pour le dernier rempart de l'Arabie Saoudite

Argentine (4-2-3-1)

Martinez (4,5): Sa soirée est calme mais il va prendre deux buts sur les deux situations saoudiennes. Si le premier but ne peut lui être imputé, il n'a pas, sur le but de la victoire de l'arabie Saoudite, la main ferme sur la frappe de Al-Dawsari même si le tir de ce dernier était bien réalisé

Molina (4): un investissement offensif trop peu important dans une partie relativement dominée par ses partenaires. Il fait preuve de trop de fébrilité dans les dernières minutes du match quand l'urgence d'égaliser pour l'argentine est à son apogée

Romero (3,5): Aprés une mésentente avec Otamendi sur l'action du premier but, le défenseur de Tottenham perd son duel face à El-Shebri sans pouvoir intervenir. Le reste de sa performance est quelconque, on sent qu'il a des difficultés dés que les saoudiens s'approchent de sa surface. Li. Martinez le remplace à la 59ème minute

Otamendi (5): Il réalise des interventions importantes sur les tentatives de l'Arabie Saoudite, souvent imprécises dans les derniers gestes. Pour le reste, il maîtrise les courses et le positionnement des attaquants adverses. Une petite mésentente avec Romero conduit à l’égalisation d'Al-Shebri

Tagliafico (4,5): Ses efforts sur le terrain ne se démentent pas mais le latéral de Lyon a eu trop d'imprécisions dans son couloir et a trop peu combiné avec Papu Gomez puis Julian Alvarez pour inquiéter la défense de l'adversaire. Il est remplacé par Acuna à la 70ème minute

De Paul (4): Il rentre dans son match dans l'intensité et dans l'envie. Il récupère des ballons précieux dans l'entrejeu mais il aura aussi perdu trop de ballons pour lui permettre de sortir vraiment du lot dans cette partie. Au duel face à Al Dawsari, il s'efface sur la frappe...inadmissible

Paredes (4,5): Même s'il reste assez propre dans son jeu, il n'a pas assez d'impact dans le milieu de terrain pour prendre totalement le dessus sur le milieu adverse et dans le jeu de son équipe. E. Fernandez le relaye à la 59ème minute

Di Maria (5): On le sent capable de faire des différences et d'emmener le danger dans la surface de Al-Owais mais il manque toujours un peu de tranchant. C'est beaucoup mieux sur le deuxième acte de ce match mais il ne parviendra pas à redresser le score

Messi (5): Quelques enchaînements dans la surface, des frappes détournées ou arrêtées par le portier saoudien, des passes judicieuses dont il a le secret mais le génie argentin ne parviendra pas à trouver l'étincelle pour enflammer son équipe. Il score un penalty, inscrit un but logiquement hors-jeu mais parfois disparaît dans le match, sans doute un signe d'un peu de fatigue

A.Gomez (4): beaucoup d'activité pour le temps qu'il est resté sur le pré mais des approximations dans ses mouvements et ses passes. Il est remplacé par Alvarez à la 59ème minute

La.Martinez (4): Une première mi-temps correcte avec des buts logiquement refusés pour hors-jeu. Une justesse dans le dernier geste, dans l'ultime enchaînement mais il est bon que par coup d'éclat. Le reste du temps, il est proche d'être invisible

Arabie Saoudite (4-4-1-1)

Al-Owais (7,5): voir haut de page

Abdulhamid (6,5): Il a mis les ingrédients nécessaires de ce match important pour son équipe: de la bonne agressivité même s'il a fait pas mal de fautes pas très utiles, des courses le long de son couloir qui l'ont beaucoup fatigué et de la générosité dans ses efforts et ses mouvements. On le voit partout, pour porter le ballon vers l'avant comme pour se sacrifier défensivement. Sa présence est primordiale sur la fin de match

Al-Tambakti (6): Une grosse prestation défensive même s'il éprouve des difficultés à contenir les passes en profondeur des argentins. L'essentiel préservé, il sera héroïque sur la dernière demi-heure comme tous ses coéquipiers de la défense

Al-Bulaihi (6): C'est le même constat pour le joueur d'Al Hilal Riyad, le défenseur est grandiose malgré une première mi-temps compliquée. Il ne peut empêcher les assauts de l'argentine mais va plusieurs fois s'interposer dans dans sa surface

Al-Shahrani (6): Il finit assommé par son propre gardien sur une de ses sorties aériennes. Le lateral livre un bon match et lui, non plus, ne ménage pas ses efforts. Il court partout, tentant de contrer les offensives de Di Maria et consorts. Al-Burayk le remplace à la 90ème minute

Al-Shehri (5): C'est lui qui sonne le reveil de l'Arabie Saoudite en égalisant sur une superbe frappe dans le petit filet interieur des buts de D. Martinez. Pourtant le numéro 11 saoudien a eu les plus grandes peines à inquiéter l'argentine. Al-Ghannam le remplace à la 78ème minute

Al-Malki (4): Il ne parviendra jamais à prendre le dessus au milieu de terrain car trop fébrile. Trop peu de duels remportés, trop peu d'interceptions, trop faible pourcentage de passes réussies...Une prestation trop pauvre

Kanno (5): Une prestation neutre dans la première partie du match où on le voit assez peu mais il sera précieux en fin de match. Il casse des lignes dans les rares phases de contre-attaque. C'est moyen dans l'ensemble

Al-Dawsari (5): Il a des difficultés à éliminer et porter le danger sur les buts argentins. Il tente mais ça reste brouillon et pourtant, il offre la victoire à sa nation sur une magnifique frappe de loin que le portier de l'Albiceleste ne parviendra pas à detourner hors du cadre

Al-Faraj (non noté): Il se blesse et sort à la 45ème minute, remplacé par Al-abed (4,5): Il se montre interessant qu'avec parcimonie, il parvient parfois à entrer dans la surface argentine mais ne réussira pas à trouver la faille. Il est remplacé par Al-Amri à la 89ème minute

Al-Buraikan (4): Il ne pèse que trés peu sur la défense de l'argentine, ses coéquipiers le trouvent quasiment jamais et il ne se démarque que pour ses efforts défensifs à aider son équipe à maintenir l'exploit. Asiri le remplace à la 89ème minute

 

 

Chardin Jean-Christophe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire plus