Angers SCO : Sofiane Boufal n'exclut pas un départ cet été

Absent des terrains depuis trois mois et sa blessure aux ischio-jambiers contractée contre le PSG (0-3), Sofiane Boufal est revenu à l’entraînement hier mercredi. Par la même occasion, le milieu offensif d’Angers Sco a accordé un entretien à Onze Mondial. Il a longuement évoqué son avenir chez les Scoïstes.

"Aujourd’hui, j’ai de l’expérience, je sais qu’il ne faut pas faire de plan, car à chaque fois que j’ai fait des plans au sujet de mon avenir, le plan a échoué comme la Sexion d’Assaut a pu dire (il éclate de rire). J’ai pensé à des trucs avant la blessure, mais la vie est trop imprévisible. Je sais où je veux aller, c'est indéniable. J'ai envie de retrouver le haut niveau et montrer aux gens de quoi je suis capable. Je sais ce que je peux apporter. Avec la maturité que j’ai maintenant, j’en suis même persuadé. La Coupe du Monde approche, je suis vraiment focus dessus et sur le fait de bien me soigner pour revenir à 100%. Si une opportunité se présente, je la saisirai si Dieu le veut. Si un départ cet été est une possibilité ? Rien n’est impossible. Je vais faire des choix en fonction du Mondial mais aussi et surtout, en fonction du futur. On verra, mais rien n’est acté. Et si je dois rester, je resterai. Tu me parles d’intérêts de clubs qui jouent la Ligue des Champions, mais je vais te dire la vérité, avec mon agent, on a échangé à ce sujet, puis je lui ai dit : « Je reste focus sur ma rééducation, je te fais confiance ». Je ne m’inquiète pas pour mon avenir, je n’ai pas le temps de penser à ça. Il y a tellement d’échéances à venir que je ne veux pas me polluer la tête. Je procède étape par étape en me soignant bien dans un premier temps et en revenant à 100 %. C’est le destin. Certains clubs n’étaient pas chauds pour me signer avant mon retour, et aujourd’hui, ils se renseignent. Ça fait plaisir parce que ça prouve que le travail effectué n'est pas passé inaperçu. C’est important d'avoir cette reconnaissance. Certains clubs avaient une certaine image de moi, aujourd’hui, c’est totalement différent. Mais vous n’avez encore rien vu", a-t-il déclaré.

Lire plus