Alexandre Villaplane : De capitaine de l'équipe de France à collabo Nazi

El Hadji Diouf, John Terry, Luis Suarez, Diego Costa et Sergio Ramos sont potentiellement parmi les footballeurs les plus méprisés. Leurs activités sur et en dehors du terrain - et on ne parle pas de simples parties de blackjack en ligne avec croupier en direct qui auraient nui à leur jeu - ont enragé de nombreux supporters des clubs adverses et garanti que, malgré leurs degrés de capacité contrastés, leur héritage restera décoloré. 

Quoi qu'il en soit, les activités de ces joueurs pâlissent dans l'insignifiance lorsqu'elles sont vues à travers le cristal des activités du footballeur français Alexandre Villaplane.

Il n'est certainement pas un nom facilement reconnaissable, et sa vie a heureusement été ignorée et gâchée. Néanmoins, revenons sur son histoire car elle montre que les footballeurs ne sont pas conçus comme de bons exemples et ont leur propre vie en dehors du terrain.

Les joueurs, par exemple, Marcus Rashford, Raheem Sterling et Jordan Henderson attirent aujourd'hui beaucoup de considération pour les bonnes raisons, pour être suffisamment intenses pour défendre ce qui est correct.

Des individus comme Alexandre Villaplane devraient être inspectés pour montrer à quel point les joueurs éthiquement équitables sont importants pour donner l'exemple. Villaplane a en effet été exécuté à cause de sa contribution au exactions nazies

L'ascendance algérienne d'Alexandre

Mis au monde à Alger, l'actuelle capitale de l'Algérie, Villaplane a persévéré à travers une enfance discrète. Être naturellement présenté à une famille de migrants en 1905 impliquait qu'il était peu admis à l'instruction au cours de ses premières années. Il a passé 16 ans en Algérie avant que sa famille ne se sépare et il a été expédié vivre avec son oncle à Cette (actuelle Sète) sur la côte sud de la France.

L'excursion aurait été passionnante pour Villaplane qui laissait derrière lui une jeunesse bouleversée alors qu'il traversait la mer des Baléares. Une chose qui lui a permis de se fondre immédiatement dans ses nouveaux éléments environnementaux, c'est sa capacité de footballeur. La personne qui a détecté son talent était l'anglais Victor Gibson, qui a continué à superviser Montpellier, Marseille et Sochaux mais il assumait surtout cette responsabilité dans son premier club, le FC Cette.

Gibson s'est fait un nom en Espagne et en France, et a vite vu la capacité du Français d'origine algérienne. Les performances de Villaplane sur le terrain attiraient l'attention : sa technique, son énergie devenaient bien connus. Encore adolescent à ce moment-là, ses spectacles sur le terrain rendaient inévitable une belle carrière.

Comme le football professionnel en France n'avait pas commencé, les joueurs ne pouvaient pas être payés pour jouer. Malgré cela, les propriétaires des «grands» clubs français ont découvert des approches pour rémunérer financièrement leurs joueurs, ce qui a souvent attiré les meilleurs joueurs vers les plus grosses équipes. Villaplane était l'un d'eux et a finalement fait une belle carrière tout en goûtant de nombreuses fois à l'équipe de France. 

Lire plus