Supercoupe d’Allemagne | Les notes de Borussia Dortmund – Bayern Munich (2-2, 4-5 t.a.b.)

Homme du matchKimmich (7,5) : Intéressant dans le pressing, et auteur d’une énorme activité côté droit, il est passeur décisif sur l’égalisation de Lewandowski (19′). Auteur d’un très gros match, modèle de combativité, c’est encore lui qui s’arrache en fin de match pour provoquer le csc de Piszcek. Il se pose en digne successeur de Phillip Lahm. Héros malheureux il rate son tir au but, sans conséquence pour son équipe.

Borussia Dortmund (4-3-3)

Burki (5.5) : Sauvé par son montant gauche sur une tête de Müller en première periode, le portier du Borussia a réalisé quelques arrêts déterminants pour stopper les velléités offensives de Müller notamment.

Zagadou (4) : L’activité de Kimmich dans sa zone lui a causé beaucoup de problèmes. Statique, dépassé par moments mais il a su se montrer combatif dans les duels. Remplacé par Passlack (78′).

Bartra (6) : Dominateur dans les airs, le défenseur espagnol a livré un gros match face à Lewandowski. Il rate malheureusement son tir au but et offre la Super Coupe d’Allemagne au Bayern Munich.

Sokratis (6) : Rugueux, parfois à la limite de l’engagement, le défenseur grec et capitaine du Borussia a livré un match solide, plein de hargne et de détermination.

Piszcek (4) : Combatif mais peu entreprenant offensivement, et auteur malheureux de l’égalisation du Bayern suite à un cafouillage en toute fin de match.

N. Sahin (6,5) : Le milieu turc s’est distingué par une grosse activité dans l’entrejeu, de nombreuses interceptions et des ouvertures de classe pour alerter ses attaquants. Une frappe sèche en début de match malheureusement non-cadrée et quelques coup-francs pour se mettre en évidence.

Dahoud (3,5) : Peu en vue, malgré des efforts dans la récupération et le pressing, le transfuge de Monchengladbach n’a pas brillé dans ce match. Remplacé par Rode (4,5) (46′), très actif, percutant mais limité techniquement. Il échoue dans la séance des tirs au but.

Castro (5) : Match correct, très en vue dans l’entrejeu, combatif dans le pressing. Beaucoup d’envie sans toutefois briller. Tir au but réussi.

Pulisic (6) : Buteur dès la 12ème minute suite à un ballon chipé dans les pieds de Javi Martinez, et plus timide par la suite. De la percussion sur l’aile gauche. Volontaire, il n’a pas ménagé ses efforts. Remplacé par Philipp (90′). Tir au but réussi.

O. Dembelé (7) : Annoncé au FC Barcelone, l’international français a donné du fil à retordre à la défense du Bayern par ses dribbles et sa vitesse balle au pied. Omniprésent et intenable, il lance magistralement Aubameyang pour le second but du Borussia. Gros match. Sérieux jusqu’au bout il réussit son tir au but.

Aubameyang (7) : Esseulé, et peu servit par ses partenaires, l’attaquant gabonais a eu beaucoup de mal à se mettre en évidence en première mi-temps. Souvent pris au piège du hors-jeu, on l’a souvent vu décrocher dans le cœur du jeu pour toucher davantage la balle en seconde mi-temps. À la conclusion d’un contre rondement mené, parti dans le dos de la defense et servit parfaitement par Dembelé, il place le ballon dans la lucarne pour le but du 2-1. Et transforme son tir au but.

FC Bayern Munich (4-3-3)

Ulreich (7) : Pas toujours serein dans son jeu au pied, impuissant face à Pulisic, mais héros de la séance des tirs au but face à Rode et Bartra.

Rafinha (4) : Il a bien combiné et offert du soutien à Ribéry sur le flanc gauche mais seulement par intermittence. Il a souffert face à la vitesse et la percussion de Dembelé.

Hummels (5,5) : Le patron de l’arrière-garde bavaroise s’est mis en évidence dans le domaine aérien et les duels. Propre à la relance, impeccable dans ses interventions, il se troue sur le but d’Aubameyang, ce qui ternit sa copie d’ensemble.

J. Martinez (4,5) : Fautif sur l’ouverture du score du Borussia, il s’est montré plus rassurant par la suite, soignant ses relances et se montrant solide dans les duels. Pris de crampes et remplacé par Süle (60′), athlétique, qui ne s’est pas embarrassé dans la relance. Il ne tremble pas dans la séance des tirs au but.

Kimmich (7,5)Voir ci-dessus.

Rudy (6) : De nombreux ballons touchés, il a su imprimer le rythme du match. Précieux par sa qualité de passe, il s’est mis en évidence par une frappe cadrée mal captée par Burki. Tir au but imparable en pleine lucarne.

Vidal (6,5) : Hargneux, dur sur l’homme, omniprésent au milieu du terrain, le chilien s’est montré très déterminé comme à l’accoutumée. Tir au but réussi.

Tolisso (4) : Titularisé par Carlo Ancelotti, l’ancien lyonnais disputait son premier match de compétition officielle sous les couleurs bavaroises. En vue dans les duels et très actif, mais il a globalement eu du mal à tirer son épingle du jeu et à se montrer dangereux. Trop souvent à terre. Remplacé par Renato Sanches (84′).

Ribery (6,5) : Le français a souvent pris le dessus sur son adversaire direct pour se mettre en position de frappe. Quelle précision dans les transmissions et quelle activité! Du bon Franck Ribéry. Tir au but réussi.

Müller (6,5) : Le capitaine bavarois s’est baladé sur tout le front de l’attaque, se montrant constamment dangereux et se procurant de franches occasions. Remplacé par Coman (66′).

Lewandowski (7) : L’attaquant bavarois a livré un duel épique face à Marc Bartra. En bon renard des surfaces il signe l’égalisation parfaitement servit par Kimmich. Il transforme son tir au but sans trembler.