Ligue des Champions – 6ème j. | Les notes de Liverpool – Spartak Moscou (7-0)

Homme du match : Coutinho (9) : Le maestro brésilien a illuminé la rencontre par ses buts et ses gestes de classes. Brassard au bras, il prend ses responsabilités en transformant d’abord un penalty (4′), est ensuite à la finition d’une superbe action collective (15′), et conclut du gauche aux abords de la surface après une chevauchée balle aux pieds et un relai avec Milner (50′). Il a également délivré de nombreux caviars à ses partenaires et n’a perdu que très peu de ballons.

Liverpool

Karius (6) : Une soirée très tranquille pour le portier des Reds, qui n’a jamais vraiment eu à s’employer hormis sur de rares frappes lointaines peu dangereuses. Il a soigné ses relances.

Gomez (6) : Très solide sur le plan défensif puisqu’il a gagné la plupart de ses duels, il aurait pu en revanche participer un peu plus offensivement même s’il a offert des centres à ses attaquants.

Lovren (6) : Le défenseur croate fut le premier relanceur de son équipe en cherchant très souvent ses milieux par des passes verticales, accélérant le jeu. Pas inquiété sur le plan défensif. Remplacé par Alexander-Arnold (60′).

Klavan (6) : Il a pris des risques dans ses transmissions, n’hésitant pas à tenter des transversales de 40m, qu’il réussissait la plupart du temps. Aucune erreur dans les tâches défensives.

Moreno (5) : Le latéral espagnol a joué sur un rythme très tranquille en première période, sans tenter grand chose dans le domaine offensif, jusqu’à sa blessure au genou qui le contraint à quitter ses partenaires. Il cède sa place à Milner (8) (45′), qui réalise une entrée exceptionnelle puisqu’il est auteur de trois passes décisives en seconde période ! Toujours juste dans ses transmissions, il a fait de grosses différences sur son côté gauche.

Can (6) : Positionné devant la défense, l’Allemand s’est contenté de couper les actions adverses et de relancer proprement et simplement devant lui. Il a laissé le travail offensif à ses partenaires d’attaque.

Wijnaldum (7) : Il a délivré une première période époustouflante dans ce rôle de « box to box » qui lui va à ravir. Aussi bon dans les récupérations que dans ses projections balles aux pieds, il fut un des hommes forts du carton des Reds même s’il n’a finalement pas été décisif au niveau du score.

Coutinho (9) : Voir ci-dessus. 

Salah (8) : Le meilleur buteur de Premier League a longtemps attendu son but (86′), après une feinte de frappe délicieuse, qui viendra récompenser son match magnifique. Avant cela, il avait notamment provoqué un pénalty qui a lancé la soirée (4′), et créé de nombreuses situations pour ses coéquipiers par son sens du jeu et ses qualités balles aux pieds.

Firmino (7) : Avec un joli but du pied gauche (19′), après sa passe décisive pour Coutinho (15′), il aura lui aussi participé au feu d’artifice des Reds. Moins brillant après la pause, il est remplacé par Sturridge (71′), lui aussi passeur, pour Mané (76′).

Mané (8) : Le Sénégalais a joué collectivement de façon merveilleuse sur chaque action offensive, et a été récompensé de son altruisme par un doublé, à chaque fois bien servi par ses partenaires. Il sent bien le jeu et fait toujours le bon choix dans le dernier geste, des qualités qui lui permettent d’être indispensable dans cette équipe de Liverpool. 

Spartak Moscou

Selkhov (3) : Bien abandonné par sa défense, il est tout de même très fébrile tout au long d’un match qui fut un calvaire pour lui. Il aurait également du provoquer un pénalty, et a connu beaucoup de déchet dans ses relances.

Eschenko (2) : Il a pris le bouillon face à ses adversaires directs et même face à Milner en seconde période qui s’est défait trop facilement de son marquage. Il a été éliminé beaucoup trop de fois en un contre un et de plusieurs buts sont venus de son côté.

Tasci (2) : Il a commis des erreurs incroyables, aussi bien techniques que de concentrations : des relances dans les pieds anglais, des mains, des fautes… Un match cauchemardesque et presque surprenant à ce niveau la.

Bocchetti (3) : Dans cette fébrilité défensive, il au moins réussi à ne pas se distinguer en ne commettant aucune boulette, ce qui est presque un motif de satisfaction dans ce genre de match…

Dzhikia (2) : Il a donné le ton de la soirée moscovite en commettant d’entrée une faute idiote dans sa surface qui permet à Coutinho d’ouvrir le score sur penalty (4′). Il n’a jamais réussi à sortir la tête de l’eau et a lui aussi beaucoup souffert face à la vivacité des Reds. Remplacé par Pasalic (60′).

Fernando (3) : Dépassé par ses adversaires directs au milieu de terrain, il a tout de même tenté de chercher ses attaquants dans la profondeur quand il en avait la possibilité, mais sans grande réussite.

Glushakov (3) : La capitaine russe a manqué des passes dans des zones dangereuses qui ont ensuite amené de grosses occasions anglaises, et même un but (18′). Beaucoup trop de déchets techniques, qui n’a pas été compensé sur le plan physique puisqu’il n’a jamais su contrarier les milieux adverses dans les duels.

Zobnin (3) : Il n’a touché que très peu de ballons, et n’a jamais su les bonifier en zone offensive. Il n’a pas tenté de prendre à défaut les défenseurs adverses et n’a jamais pris de risques balle aux pieds alors que son positionnement sur le flanc droit le demandait.

Promes (5) : La seule satisfaction côté russe. Souvent esseulé, il a tout de même réussi à créer le danger sur la défense adverse par sa qualité technique et son insouciance dans le jeu. Il a tenté sa chance à plusieurs reprises mais a manqué de précision dans le dernier geste. Remplacé par Samedov (75′).

Luiz Adriano (4) : Il a le mérite de s’être battu dans le domaine offensif et d’avoir pu tant bien que mal répondre un peu au combat physique imposé par la charnière adverse. Il n’a pas été ridicule dans les duels mais a eu beaucoup plus de mal dans l’utilisation du ballon et a disparu au fil de la rencontre.

Zé Luis (3) : Un peu en vue dans les vingts premières minutes, il a ensuite été totalement transparent le reste du match et a erré sur le terrain sans jamais se révolter face au score humiliant. Remplacé par Melgarejo (51′).