Ligue des Champions – 6ème j. | Les notes de Benfica – Bâle (0-2)

Homme du match: El Younoussi (7,5): L’ailier norvégien s’est montré virevoltant ce soir. Sur son côté il a créée beaucoup de problèmes à la défense portugaise. Premier buteur du match, il a magnifiquement placé sa tête.

SL Benfica

Svilar (4,5): Cueilli à froid sur la première occasion suisse, il se montre beaucoup trop friable mentalement. Des relances ratées, des sorties hasardeuses. Il a du potentiel, mais il n’est pas encore prêt pour ce niveau.

Douglas Pereira (5): Face à El Younoussi, il a subi toute la rencontre. Le système de Bâle l’a mis en difficulté puisqu’il été souvent en infériorité numérique.

Lisandro Lopez (5,5): Lui aussi a gagné beaucoup de duels aériens dans les deux surfaces.  Malheureusement sur le premier but suisse c’est lui qui oublie le buteur norvégien.

Jardel (6): Il sauve les siens sur un centre en retrait. Très actif offensivement il se crée plusieurs occasions sur corner. Capitaine du soir il a tenté de mobiliser une dernière fois les siens pour la dernière affiche européenne de la saison, mais ça n’a pas suffit.

Eliseu (4,5): Quel manque de placement à chaque fois. Si Grimaldo n’était pas blessé, il ne jouerait pas beaucoup. On sent que le poids des années pèse sur lui. Ses actions défensives sont souvent mal coordonnées.

Samaris (5): Averti suite à une intervention en retard, il a multiplié les fautes. En manque de ballon il a souvent été malmené au milieu de terrain, ce qui l’a rendu nerveux. Remplacé par André Almeida (73′).

Joao Carvalho (5): Pas plus en retrait que les autres, il a été dans la continuité du Benfica cette saison. Il n’a pas encore le niveau européen. Cette année doit servir d’apprentissage, avant de revenir plus fort l’année prochaine.

Pizzi (4,5): Durant les rares temps forts portugais c’est lui qui a mené le jeu. Dès qu’il faut défendre il a beaucoup plus de mal. Son impact physique est limité, ce qui le rend vulnérable. Remplacé par Gabriel Barbosa (72′), qui est plus à l’aise en boite.

Zivkovic (6): La perle serbe a encore répondu présent. Dès qu’il a le ballon dans les pieds, on sent qu’il peut se passer quelque chose. Toutes les offensives portugaises sont parties de ses pieds. C’est le seul joueur qui n’a pas déçu sur cette campagne européenne.

Diogo Gonçalves (4,5): Encore une fois titulaire en Ligue des Champions, le jeune joueur formé au Benfica semble trop tendre pour s’affirmer. Quelques occasions bien senties, mais rien de bien tranchant. Remplacé par Jonas (62′), qui a été dépassé.

Seferovic (5): L’attaquant suisse est en train de décevoir les supporteurs. Acheté cher, il est venu dans le but d’assurer la succession d’un Jonas vieillissant. Malheureusement il manque clairement de confiance en lui, ce qui affecte son jeu.

Bâle

Vaclik (6): Il n’a pas eu énormément de travail ce soir. Sur les rares occasions portugaises il a su répondre présent.

Lang (7): Son premier centre est parfait. Il trouve El Younoussi dans la course pour le 1-0. Son apport dans un rôle de piston droit est très intéressant. Il a profité des largesses défensives d’Eliseu pour se créer plusieurs occasions franches. Il doit être plus décisif lors des phases à élimination direct.

Akanji (6): Averti à l’heure de jeu, il a eu quelques difficultés lorsque Zivkovic est venu dans sa zone. Face à des adversaires bien plus coriaces il devra faire beaucoup mieux. Il a le mérite de faire la passe décisive sur le deuxième but suisse.

Suchy (6,5): Très à l’aise dans le domaine aérien, il a dégagé les longs ballons qui venaient de temps en temps vers sa défense. Il dispose également d’un bon sens du placement.

Alvarez (6,5): Dur sur l’homme il laisse rien passer quand il intervient. Le jeune défenseur colombien s’est montré intraitable dans plusieurs interventions. Il progresse de façon linéaire, il va falloir confirmer en huitièmes.

Petretta (6,5): Il a beaucoup couru sur son côté. Dans un rôle de piston, il a couvert beaucoup de terrain. Décisif dans les deux surfaces, il a été très précieux. Remplacé par Riveros (82′). 

Xhaka (6,5): En métronome, il a su bien faire circuler le ballon de gauche à droite. Il a régulé le jeu des siens jusqu’à ce que les suisses soient à l’abri. Après ça il s’est économisé.

Zuffi (6): De la même manière que Xhaka, il a joué de belle manière jusqu’à l’heure de jeu, après ça il a eu du mal à se projeter vers l’avant. Il a géré les offensives suisses avec beaucoup d’expérience.

Steffen (6,5): Très remuant, il a causé de nombreux problèmes aux latéraux portugais. Il est très fin dans les petits espaces, et très rapide balle au pied. Un joueur à surveiller. Remplacé par Fransson (90′). 

Oberlin (7): Double buteur au match aller, il récidive aujourd’hui en doublant la mise. Un but de renard avec une tête plongeante, seul dans les six mètres. Son activité a créée des brèches. Il a fatigué les centraux du Benfica par ses appels incessants. Remplacé par Koa (88′). 

El Younoussi (7,5): Voir ci-dessus.