Ligue 1 – 1ère j. | Les notes d’Angers-Bordeaux (2-2)

Homme du match : Fulgini (7,5) : Pour la première apparition de sa carrière en Ligue 1, l’ancien Valenciennois a offert une très forte impression. Il était présent dans tous les bons coups, notamment auteur d’une ouverture du score très précoce. Il a par la suite couvert son couloir de long en large, assurant les replis défensifs tout en multipliant les courses & les appels dans la profondeur avec une justesse technique & une vision de jeu impressionnante. Un départ remarquable & remarqué pour le jeune Ivoirien.

Angers SCO :

Letellier (4,5) : Hormis quelques bonnes sorties & des dégagements parfois douteux, souvent compliqué pour lui de gérer le pressing, on retiendra surtout les 2 buts encaissés par le portier angevin, malgré son impuissance sur les jaillissements de Sankharé & Mendy.

Manceau (5,5) : Il a souvent pris l’eau dans son couloir face au permutations de Malcom & aux dédoublements de Pellenard, mais a rarement été réellement surpris face à Kamano, souvent solide & concentré sur ses couvertures, ne laissant que très peu de marge au jeune Guinéen. Les 2 réalisations girondines venant tout de même de son côté, il aura su apporté sa détermination & son abnégation en fin de match pour assiéger le couloir droit, montant sans retenue tout en amenant puissance & volonté. Match plein mais pas forcément positif.

Traoré (5) : Il a souvent été en souffrance, manquant souvent à l’appel sur les centres & percussions axiales. Il n’a pas vraiment su rentrer dans le rythme de la rencontre. Il a eu que très peu de ballons de relances à négocier, & a vécu quelques souffrances dans les duels, surtout face à Mendy. Blessé au courant de la seconde période, il est remplacé à la 75e par Pavlovic.

Thomas (5,5) : 2 faces d’une même pièce auront fait la soirée de Romain Thomas. Imposant tel un véritable empereur dans sa charnière tout au long de la première mi-temps, remportant la quasi-totalité de ses duels tout en assurant la couverture intelligemment & les relances sereinement, avec comme aboutissement une passe clé pour Capelle sur l’ouverture du score. Mais sa seconde période fut toute autre, se faisant remarqué cette fois-ci comme un défenseur totalement submergé, en retard & fautif sur le but de Mendy avant de passer à la limite d’offrir le 1-3 sur une perte de balle dans ses 20 mètres. Un match en 2 temps totalement opposés pour le patron de la défense.

Capelle (5,5) : Il a eu énormément de mal à suivre les provocations perpétuelles de Malcom, peinant à éviter la faute ou l’erreur dans ses faces-à-faces avec le feu follet brésilien, le fauchant même jusqu’à être averti. Il a extrêmement bien démarré la rencontre, mais a vécu de bien plus grosses difficultés par la suite. Son apport offensif a été en revanche très intéressant, souvent propre & volontaire dans son couloir, avec notamment un centre décisif pour Guillaume sur l’ouverture du score de Fulgini. Un match qui montre qu’il n’est pas un latéral de formation.

Santamaria (5) : Solide à la récupération & efficace à la relance en début de rencontre, la frustration & les difficultés se sont aussi fait sentir chez lui, avec une nervosité démonstrative & une noyade progressive, se voyant avalé à petit feu dans l’entre-jeu. Il est clairement en retard au marquage sur Sankharé lors de l’égalisation girondine, & a multiplié les fautes face aux diverses percussions axiales qu’il a eu à gérer. Soirée compliquée pour l’ancien Tourangeaux.

Fulgini (7,5) : Voir ci-dessus.

Coulibaly (5) : Très discret tout au long du premier acte, le milieu de terrain malien s’est montré durant la deuxième période, & pas nécessairement avec de la réussite. Il a peiné à faire son trou dans le milieu avec des imprécisions récurrentes, malgré une abnégation & une volonté indéniable. Son échec durant cette rencontre fut surtout technique, avec de trop nombreuses pertes de balle à l’arrivée. Remplacé à la 68e par Tait.

Mangani (5,5) : On aura aperçu l’ancien Monégasque en début & en fin de rencontre, vivant une énorme période de creux pendant une bonne heure de jeu. Mais c’est en particulier cette conclusion qui aura peut-être fait de lui un héros, avec des transversales judicieuses & des frappes dangereuses qui auront sans nul doute mis sous pression l’arrière-garde bordelaise. Match particulier mais un impact certain sur l’issue de la partie.

Sunu (6) : Ses appels de balles explosifs & ses percussions virevoltantes & puissantes auront causé énormément de dommages à la défense adverse, prenant régulièrement le dessus sur Sabaly par ses accélérations. Il a sombré petit à petit, peinant de plus en plus à retrouver cette puissance & cet enthousiasme au fil des minutes. Remplacé à la 58e par Toko Ekambi.

Guillaume (6,5) : Sa première avec le SCO s’est ponctuée par une réalisation salvatrice qui offre le premier point de la saison à son équipe. Au-delà de ça, il a abattu un travail de pressing extrêmement intéressant, pesant lourd sur les défenseurs girondins par sa détente & son enthousiasme. Il ne s’est procuré que très peu d’occasions, mais est à l’arrivée passeur décisif (un peu chanceux) pour Fulgini, puis buteur décisif en fin de partie. Discret mais décisif à l’arrivée.

Girondins de Bordeaux :

Costil (5,5) : Il a encore une fois fait ce qu’il avait à faire, solide sur sa ligne & explosif dans ses sorties, avec une netteté & plus particulièrement une réelle sérénité dans ses relances. Il verra tout de même le ballon lui passé entre les jambes sur le premier, se voyant bien plus malheureux sur une réalisation en deux temps de Guillaume. Il a encore été au niveau sans vraiment être suivi.

Sabaly (5,5) : En très grande difficulté tout au long de la première mi-temps face aux fulgurances & à la puissance de Sunu, très clairement en retard sur l’ouverture du score dans son couloir, il aura su reprendre le fil de la rencontre par la suite, profitant de la situation pour dédoubler régulièrement & offrir des espaces à ses attaquants. Match bien maîtrisé au milieu d’une tempête.

Jovanovic (6) : Le jeune défenseur serbe se sera montré extrêmement solide pour sa première apparition de la saison sous l’étendard marine & blanc. Il aura en permanence repoussé l’envahisseur, dominant dans les airs & très rigoureux dans son marquage & dans ses interventions, très rarement fautif pour régulièrement vainqueur. Il sera malgré tout très clairement à la traîne sur Guillaume lors de l’ouverture du score.

Toulalan (5,5) : L’adaptation à son nouveau rôle se fait difficilement, mais le vétéran français semble petit à petit trouver ses rodages & ses automatismes. Il n’a pas particulièrement souffert, malgré des retards récurrents dans les airs face à Guillaume. Mais ses interventions, ses relances & surtout son impact & son volume ont été bien plus intéressants que face à Videoton, s’imposant mieux & reprenant plus de ballons. Encore des progrès à faire, mais les bons signes sont là.

Pellenard (4,5) : Relativement intéressant en attaque sur ses dédoublements, avec notamment une passe clé pour Malcom sur le second but bordelais, le jeune latéral maison a en revanche été à la peine totale dans le secteur défensif. Il a souffert le martyr dans son couloir, en particulier au début & à la fin du match. Il est présent dans tous les mauvais coups, pris dans le dos par la déviation de Guillaume sur le 1-0 & mis dans le vent par Toko Ekambi sur le 2-2. Match compliqué qui prouve les difficultés majeures encourues à ce poste.

Lerager (4,5) : Le milieu de terrain danois n’a jamais su trouver le rythme tout au long de la partie. Cloîtré dans son petit périmètre de sentinelle, & terriblement maladroit dans ses transmissions & timides dans ses appels, contrastant terriblement avec sa réputation de milieu polyvalent & très mobile. Il a surtout vécu de terribles difficultés dans la récupération de balle & dans la couverture d’intervalles, peinant à combler les brèches & prendre les bonnes zones. Un match très compliqué pour sa première en Ligue 1.

Vada (6,5) : L’Argentin a réalisé une performance extrêmement intéressante pour la première du championnat, pesant avec une réelle intensité & une véritable détermination sur le milieu de terrain. Il courait dans tous les sens, récupérant des ballons pour les relancer & projeter son équipe dans le sens de la marche. Il a perdu très peu de fois le cuir, & l’a manœuvré avec beaucoup de talent, de souplesse & de fluidité. Une prestation réellement satisfaisante pour le prodige argentin. Remplacé à la 70e par Plasil.

Sankharé (6) : Le milieu de terrain sénégalais, buteur pour la troisième fois de la saison en autant de rencontres sur l’égalisation girondine, a vécu un match particulièrement frustrant. Présent à la récupération & à la percussion après sa réalisation, il a démontré une réelle frustration dans le « money time », semblant incapable de gérer la pression, souvent fautif & énervé jusqu’à être averti dans les dernières minutes, & pris de court sur la feinte de Toko Ekambi pour l’égalisation. Il aurait pu faire mieux si il avait été plus calme, mais il a encore été décisif.

Malcom (6,5) : Auteur d’un début de match très discret & d’une fin de match trop maladroite, la pépite brésilienne aura tout de même su offrir une bonne performance aux supporters bordelais, toujours dans l’explosivité & dans la provocation pour mettre à mal la défense angevine, plus particulièrement Capelle. Il sera encore une fois décisif avec un excellent centre sur le 1-2 pour Mendy. Remplacé à la 83e par Touré.

Mendy (6,5) : Généralement isolé & sevré de ballons à la pointe de l’attaque, souvent en difficulté dans les duels malgré un jeu dos au but assez intéressant, il aura trouvé la lumière dans sa première réalisation sous le maillot bordelais, qui coïncide avec sa première titularisation en Gironde. Il réalise aussi une excellente passe pour Kamano, qui perdra son duel avec Letellier. Il aura su se démarqué comme un vrai avant-centre pour faire la différence comme il l’a pu. Remplacé à la 76e par Laborde.

Kamano (5,5) : Relativement intéressant dans la conservation du ballon & passeur décisif pour Sankharé sur l’égalisation, le petit Guinéen aura passé son temps isolé dans le couloir à chercher les espaces pour rentrer dans la surface, insistant sans réel intérêt pour mieux s’enfermer & perdre la balle. Un match trop peu pertinent pour répondre aux attentes qu’on place en lui.