Ligue 1 – 12ème j. | Les notes de Marseille – Caen (5-0)

Homme du match : Thauvin (7.5) : Dans tous les bons coups, il n’a cessé de harceler la défense adverse par ses courses, ses dribbles, ses centres mais surtout ses tirs. Auteur d’un doublé, il a été l’élément offensif le plus décisif. Il inscrira les 2 et 5èmes buts de son équipe. Des buts de renard. A la 47ème, il profitera de la maladresse de son partenaire Mitroglou, incapable de reprendre un bon centre de Sanson plein axe, pour mystifier Vercoutre à bout portant. Idem à la 81ème. Cette fois-ci Mitroglou parviendra à frapper et Thauvin profitera du ballon relâché par le portier adverse pour inscrire son doublé. Mais son match ne s’est pas cantonné à cela. Il est à l’origine du premier but marqué à la 43ème par Gustavo et il est auteur d’une merveilleuse passe décisive pour Mitroglou à la 76ème. A noter qu’il a été à deux doigts d’ouvrir le score dès la 3ème d’une spectaculaire reprise de la cheville consécutive à un centre d’Amavi. Un match plein ! Il sera remplacé par Lopez à la 82ème.

MARSEILLE

Mandanda (5.5) : Match relativement tranquille pour le portier marseillais. Il n’en demeurera pas moins sérieux sur les rares occasions adverses à négocier : il détournera notamment une frappe lobée de Santini à la 62ème.

Sakai (7) : Bonne prestation de l’international japonais sur son côté droit. Il a parfaitement verrouiller les occasions adverses menées sur son côté et, sur le plan offensif, il a continuellement apporté le surnombre en appui de ses attaquants. Il n’a d’ailleurs pas été loin de marquer à la 16ème mais sa frappe contrée a parfaitement été détournée par le portier adverse.

Rami (6) : Solide, l’international français n’a que très rarement été mis en difficulté. Il a globalement bien maîtrisé les mouvements adverses dans sa zone. Fatigué, il sera remplacé par Doria à la 82ème.

Abdennour (6) : Lui aussi n’a pas été mis en difficulté dans cette rencontre tant les attaquants adverses ont été sevrés de ballons.

Amavi (7) : Tout comme Sakai sur son côté droit, il a réalisé une bonne prestation sur son côté gauche. Peu mis en danger défensivement, on l’a surtout vu dangereux sur les phases offensives de son équipe. Il a multiplié les montées et les centres dangereux sans pour autant se montrer décisif.

Zambo Anguissa (6.5) : Précieux, il a ratissé de nombreux ballons dans l’axe et a largement contribué à asphyxier un milieu adverse évoluant trop bas sur le terrain. Sur le plan offensif, il n’a pas hésité à apporter sa puissance dans l’axe et il a tenté plusieurs tirs de loin en vain.

Gustavo (7) : Une fois n’est pas coutume, le capitaine marseillais a été le détonateur de son équipe en ouvrant le score juste avant la pause. Suite à un bon travail de Thauvin côté droit dont la frappe détournée sera mal négociée par la défense, incapable de se dégager, le brésilien récupérera le ballon avant de marquer d’une frappe croisée. Avant cela, et malgré un nombre important d’occasions dangereuses, ses coéquipiers se sont systématiquement heurtés à un Vercoutre en verve. De manière générale, il a été auteur d’une prestation complète et a fait beaucoup de bien dans l’entre jeu marseillais de par ses récupérations et ses transmissions vers l’avant.

Sanson (7) : Belle activité du meneur de jeu marseillais souvent dans les bons coups offensifs de son équipe. Il aurait pu être passeur décisif en première période mais le sera finalement à la 47ème sur le 2ème but de son équipe. Il chipera le ballon à Da Silva côté gauche avant de centrer en première intention pour Mitroglou. Ce dernier ratera le ballon mais Thauvin, à l’affût, en profitera pour transformer l’offrande. Mieux, à la 52ème c’est lui qui inscrira le 3ème but de son équipe. Seul à 30 mètres, il profitera de l’apathie de la défense adverse pour tirer à ras de terre. Vercoutre, masqué au départ du ballon, ne parviendra pas à détourner le ballon. L’ancien héraultais sera finalement remplacé à la 73ème par Germain auteur d’une bonne entrée.

Thauvin (7.5) : Voir ci-dessus.

Ocampos (5.5) : Certainement le joueur offensif marseillais le moins décisif. Pourtant, il a pleinement contribué à apporter le danger dans la surface adverse. Il a beaucoup essayé mais a manqué de réalisme ce soir.

Mitroglou (5.5) : Match bizarre de la part de l’international grec qui a fait preuve de maladresses gênantes tout au long du match. Par exemple, à la 35ème sur une frappe détournée par Vercoutre, il se trouve à la réception du ballon à 6 mètres des cages et trouve le moyen de l’envoyer au dessus. Ou encore sur le 2ème but marseillais à la 47ème. Heureusement que Thauvin rôdait car il n’a pas pu reprendre le centre parfait de Sanson qui lui était destiné et qui lui ouvrait le chemin des filets adverses. D’autres gestes sont apparus inadaptés et mettent en lumière le manque de confiance qui touche actuellement le néo marseillais. Mais happy end pour lui, car il réussira tout de même à faire trembler les filets adverses en reprenant de la tête un caviar signé Thauvin à la 76ème. Son premier but au Vélodrome.

CAEN 

Vercoutre (4.5) : Match rude pour le portier normand qui a su faire face, seul, en première période avant de céder à l’image de son équipe dans son ensemble. Avant de prendre cinq buts, il a fait douter les attaquants phocéens. Il s’imposera notamment face à Sakai à la 16ème, détournera une frappe de Mitroglou à la 34ème, s’envolera sur une frappe enroulée de Thauvin à la 36ème. Mais il ne pourra rien sur le premier but de Gustavo à la 43ème. Idem sur le deuxième but de Thauvin à la 47ème. Sur le 3ème but de Sanson à la 52ème, il semble un peu court, sûrement masqué au départ de la frappe du marseillais. Sur le 4ème but à la 76ème, il est mystifié par la tête de Mitroglou à bout portant. Sur le dernier but à la 81ème, il réalisera un nouvel arrêt face à Mitroglou mais Thauvin, encore une fois bien placé, récupérera le ballon relâché pour marquer. Dure soirée…

Guilbert (3.5) : L’ancien bordelais a beaucoup souffert face à la vivacité du binôme Amavi/Ocampos. Beaucoup d’occasions dangereuses ont été initiées sur son côté mais in fine seul le deuxième but adverse a été inscrit en partant de ce côté. Sur le plan offensif, il a été invisible.

Sankoh (2) : Match très difficile pour le défenseur central du SMC. Sur le premier but adverse, il ne parvient pas à dégager correctement la frappe de Thauvin ce qui profitera à Gustavo. Sur le 2ème but, avec Da Silva, ils ne parviennent pas à se dégager ce qui profitera à la paire Sanson/Thauvin. Sur les autres buts, il a alimenté la passivité générale de sa défense…

Diomandé (4) : Lui aussi a souffert. Placé plus bas qu’à l’accoutumé, il a eu du mal à trouver sa place et n’a pas remporté suffisamment de duels pour faire souffler sa défense constamment sous pression.

Da Silva (3) : Le taulier habituel de la défense n’est pas parvenu à endiguer les vagues successives adverses. Au contraire, il n’a pas gagné suffisamment de duels et a été gêné par la vivacité des attaquants adverses. Sur le 2ème but marseillais, il ne parviendra pas à se dégager ce qui profitera en bout de course à Thauvin. Blessé, il sera remplacé par Genevois à la 77ème. A oublier.

Mbengue (3) : Le jeune latéral gauche normand a lui aussi pris l’eau face à la paire Sakai/Thauvin. Deux buts sont venus de son côté. Il n’est pas parvenu à anticiper les mouvements de l’ancien bastiais qui a jouit d’une trop grande liberté. Sur le plan offensif, il a rarement franchi le rond central…

Deminguet (3) : Pour sa première titularisation en ligue 1, il a vécu un calvaire dans l’entre jeu. Outrageusement dominé, il n’a pas remporté un duel ! Aussi, ses transmissions vers l’avant ont été faméliques. Il sera remplacé à la 65ème par Delaplace qui n’est pas parvenu, lui aussi, à colmater les brèches dans l’axe.

Féret (3.5) : Le meneur du SMC a traversé cette rencontre tel un fantôme. Il a eu trop peu de ballons à jouer ou à exploiter sérieusement. La faute à une tactique défensive défaillante et à un pressing adverse performant.

Rodelin (5) : Il a été le seul à porter un peu le ballon dans l’axe de son équipe. Mais ce ne fut pas suffisant pour porter le danger dans la surface adverse.

Repas (4) : Le jeune slovène a essayé, il s’est arraché sur le front de l’attaque mais il a surtout couru après le ballon. Usé, il sera remplacé à la 65ème par Kouakou non loin de réduire le score à la 89ème mais sa frappe puissante passera juste au dessus.

Santini (5) : Le géant croate a eu trop peu de ballons propices à jouer. Dommage car ses rares ballons ont souvent bien été exploités. Il n’a pas été loin de tromper Mandanda d’une frappe lobée mais ce dernier veillait.