Groupe B – 1ère j. | Les notes de Cameroun – Chili (0-2)

Homme du match : Vidal (6,5) : Le joueur du Bayern n’a pas hésité à prendre le jeu à son compte quand il le fallait. Il a été dans pas mal de bons coups (un peu aidé aussi par les largesses défensives adverses) tout en laissant soin de laisser ses coéquipiers développer les actions, surtout en première période. Il a dominé les airs pour marquer de la tête (81′) sur un centre de Sanchez.

Cameroun

Ondoa (6) : S’il a effectué plusieurs arrêts en première période, il a été globalement tranquille en deuxième mais n’a rien pu faire sur les deux buts encaissés.

Mabouka (5,5) : Souvent au duel défensivement, il a eu peu de possibilités de monter pour apporter offensivement.

Ngadeu (5,5) : Le défenseur central a été souvent en première ligne pour sauver des situations, mais s’il est parvenu à tenir plus ou moins la baraque, il n’a pas pu mieux défendre sur les deux réalisations chiliennes.

Teikeu (5) : Très sollicité à chaque présence chilienne dans la surface, il répond présent pour sauver la situation, mais il est en retard sur Vidal quand celui-ci met sa tête sur le premier but.

Faï (4) : On l’a vu plus souvent derrière du fait de la présence importante d’Isla en face de lui.

Zambo Anguissa (5) : Peu à son avantage en première période, il s’est repris en seconde, mais pas suffisamment pour dominer le milieu de terrain. Remplacé par Mandjeck (89′)

Siani (4,5) : Des difficultés à conserver le ballon au milieu, malgré un léger mieux en seconde période. Remplacé par Ngamaleu (86′)

Djoum (4) : Comme ses partenaires du milieu, il a eu globalement des difficultés à se mettre en valeur face à la qualité de Vidal, entre autre.

Bassogog (5) : Le meilleur joueur de la dernière CAN n’a pas été à son aise dans ce match, avec peu de bons ballons à jouer, souvent victime des mauvais choix de ses partenaires d’attaque.

Moukandjo (5) : L’attaquant de Lorient a effectué quelques mauvais choix avec des erreurs adverses mal exploitées, que ce soit pour conclure les actions ou servir un partenaire.

Aboubakar (5) : Quelques mauvaises décisions à mettre également sur son compte, même si lui aussi n’a pas forcément fait l’objet de meilleurs choix sur certaines situations.

Chili

Herrera (6) : Le quelques fois où il a fallu être présent face aux attaquants camerounais, il l’a fait sans fausse note ni fioriture. Le job, pas plus.

Isla (6) : Le joueur passé par Marseille a été un peu court quand il a eu l’occasion de reprendre de la tête un ballon sur corner (72′). Autrement, son volume de jeu a réduit l’arrière latéral gauche Faï à sa plus « simple » tâche.

Medel (5,5) : Le défenseur de l’Inter n’a pas toujours donné des garanties quant à sa tâche première, mais il a eu le mérite de passer au-dessus de ça.

Jara (5,5) : Globalement solide malgré une mauvaise relance qui a coûté une occasion camerounaise (11′), il n’a pas paniqué lors du temps fort camerounais malgré un carton jaune pour un tacle en retard sur Aboubakar (66′).

Beauséjour (5) : Actif dans son couloir gauche pendant une bonne partie de la première mi-temps, il a été absent des débats passé une trentaine de minutes.

Diaz (6) : Il a globalement bien tenu son rôle de sentinelle, face à un milieu camerounais certes en difficulté en première période, et en restant plus ou moins lucide durant le temps fort camerounais de la première période.

Vidal (6,5) : Voir ci-dessus

Aranguiz (4,5) : Le milieu de Leverkusen n’a pas forcément eu l’influence qu’il aurait pu (dû ?) avoir sur le jeu de son équipe, malgré son envie manifeste de bien faire. Remplacé par Silva (71′)

Fuenzalida (5,5) : Il s’est procuré une belle occasion après un sombrero (3′) mais a buté sur Ondoa. S’il a montré une activité intéressante en première période, il a subitement disparu en seconde. Remplacé par Valencia (63′)

Puch (4) : Une bonne frappe lointaine repoussée par Ondoa (24′), et c’est à peu près tout, car il n’a pas véritablement proposé quoi que ce soit dans le jeu. Remplacé par Sanchez (57′) qui est parvenu à délivrer un centre décisif pour Vidal malgré une cheville gauche touchée. (81′) et est à l’origine du second but en mystifiant toute l’arrière-garde camerounaise.

Vargas (6) : Aligné en pointe, il s’est procuré la première occasion avec le tir sur le poteau (1′). Entre quelques opportunités ici et là, il s’est vu refuser un but à la vidéo (45’+1) avant que celle-ci ne lui accorde le second pour son équipe, après avoir bénéficié d’un bon travail de Sanchez (90’+2).