Groupe A – 3ème j. | Les notes de Mexique-Russie (2-1)

Homme du match: H. Herrera (7): Excellent dans la distribution du jeu, jeu court comme jeu long, le joueur du FC Porto est à l’origine des occasions les plus dangereuses côté mexicain, à l’image de cette longue ouverture pour la tête égalisatrice de Nestor Araujo (30′).

Mexique (4-3-3)

G. Ochoa (5.5): Pas toujours très sûr dans ses interventions, il a quand même le mérite d’avoir fait les arrêts qu’il fallait. Il ne peut rien sur l’ouverture du score russe.

D. Reyes (non noté): Aligné au poste de latéral droit, lui qui est habituellement défenseur central, il sort blessé au profit de son homonyme L. Reyes (5) (38′), qui se place d’abord à gauche de la défense, déportant Layún à droite; puis au milieu de terrain suite à l’entrée de Alanis.

N. Araujo (6): Après deux ou trois erreurs défensives, il se rattrape en envoyant un coup de tête lobé dans la lucarne d’Akinfeev (30′).

H. Moreno (6.5): Très bon une nouvelle fois, il a rattrapé plusieurs erreurs de ses coéquipiers défensifs. Actif offensivement, il inscrit un troisième but qui sera finalement invalidé par l’arbitrage vidéo pour une position de hors-jeu.

M. Layún (4.5): Étonnamment timide offensivement mais surtout très peu rassurant défensivement, il semble peu confiant et laisse seul son adversaire direct, Samedov, ouvrir le score (25′). Son replacement à droite n’a ensuite pas changé grand chose à l’affaire.

H. Herrera (7): Voir ci-dessus.

J. Dos Santos (6.5): Toujours très adroit dans son jeu de passes, le milieu de terrain de Villarreal est certainement le joueur le plus régulier de cette équipe mexicaine. Il n’a une nouvelle fois pas dérogé à la règle ce soir.

A. Guardado (5.5): Il l’a joué à l’expérience, organisant le jeu et faisant attention aux contres russes. Un peu moins influent toutefois que l’on avait pu le connaître. Le poids des années sans doute. Remplacé par Alanis (70′) qui se positionne latéral gauche.

C. Vela (4.5): Emprunté en première période, il n’a pas réussi à faire de différences sur son aile droite. Il est remplacé à la pause par J. Aquino (7) (46′), encore une fois excellent comme face à la Nouvelle-Zélande, se montrant tranchant et dangereux sur chacune de ses prises de balle.

H. Lozano (5): Très timide en première période, il a raté tout ce qu’il a entrepris. Un peu mieux au retour des vestiaires lorsqu’il est passé sur l’aile droite, il profite d’une erreur de Akinfeev pour pousser le ballon au fond des filets, donnant l’avantage aux Mexicains (52′).

J. Hernández (6): Il n’a pas marqué ce soir, mais quelle activité sur le front de l’attaque ! Pressing, conservation, passes, frappes: il a tout fait et à bon escient.

Russie (5-3-2)

I. Akinfeev (3.5): Son erreur monumentale face à Lozano occasionne le deuxième but mexicain (52′). Peu à son avantage dans les airs.

A. Samedov (6.5): Latéral droit dans cette formation russe à 5 défenseurs, il ouvre le score en recevant un ballon excentré d ans la surface qu’il envoie d’un plat du pied dans le petit filet opposé d’Ochoa (25′).

G. Dzhikiya (5.5): Quelques montées risquées qui n’ont pas servi à grand chose. Aurait gagné à resté en place dans sa défense, où il a été assez solide.

V. Vasin (6): Lui est constamment resté en couverture, interceptant beaucoup de transmissions mexicaines.

F. Kudryashov (6): Toujours bien positionné, il a été intelligent dans l’accompagnement des débordements adverses.

Y. Zhirkov (5): Excellent sur son côté gauche, tant défensivement qu’offensivement, il est malheureusement l’auteur de deux fautes sanctionnées d’un carton jaune, et est exclu à la 68′. Dommage.

A. Yerokhin (3): Très en deçà de ses compères du milieu de terrain, il a été très peu pertinent dans ses choix et techniquement très en dessous de ses partenaires. Cède logiquement sa place à Smolnikov (70′), qui manque une énorme occasion, seul face à Ochoa (72′).

D. Glushakov (6.5): La plaque tournante de son équipe. Il a pertinemment orienté tous les ballons qui passaient par lui, changeant le jeu de son équipe à sa guise.

A. Golovin (7): Très bon dribbleur et facile techniquement, lui prendre le ballon était mission impossible. Sa grande activité et ses percées offensives en font l’une des révélations de la sélection Russe, avec Smolov.

F. Smolov (6): Très intéressant dans son jeu de remise, en point d’appui, sa frappe lourde sur le poteau d’Ochoa initie l’action de l’ouverture du score russe (25′). Remplacé par Kanunnikov (78′).

A. Bukharov (4): Très discret si ce n’est par son jeu en déviations, il n’a jamais réussi à peser sur la défense mexicaine. Remplacé par Poloz (64′).