Groupe A – 1ère j. | Les notes de Portugal – Mexique (2-2)

Homme du match: C. Ronaldo (7): Sa demi-volée sur la barre transversale amène l’ouverture du score invalidée de Pepe (20′). Omniprésent sur les contres portugais, c’est encore lui qui attire trois défenseurs mexicains à l’angle de la surface puis sert Quaresma, seul face à Ochoa, pour le premier but valide du Portugal (34′). Une grosse prestation à l’image de sa deuxième partie de saison.

Portugal (4-3-3)

Rui Patricio (6): Il n’a pas été sollicité outre-mesure et n’est pas à blâmer sur les deux buts mexicains.

Cedric Soares (6): Plusieurs erreurs techniques à relever mais c’est lui qui redonne l’avantage aux Portugais en fin de match, sur une frappe à bout portant et de plus déviée par Hector Herrera (87′).

Pepe (5.5): Il a failli se voir attribuer un but sur lequel il n’a jamais touché le ballon (sa célébration a induit tout le monde en erreur), mais l’arbitrage vidéo en a décidé autrement. Annoncé avec insistance au Paris-Saint-Germain, on attendra pour voir s’il a vraiment garder son niveau.

José Fonte (4.5): Pas toujours adroit dans la relance, il est également pris dans les airs par Moreno en fin de match sur l’égalisation (2-2).

R. Guerreiro (3.5): Très peu offensif, il a semblé émoussé par sa saison au Borussia et a été méconnaissable ce soir. Son erreur de relance permet à Chicharito de remettre les siens à égalité.

W. Carvalho (6): Assez solide devant la défense, il a souvent tenter de joindre directement ses attaquants par des passes tendues dont n’ont pas toujours su profiter ces derniers.

J. Moutinho (4): A l’image de la grande majorité de ses matchs depuis quelques années, le Monégasque s’est montré très discret et très peu entreprenant. Une énigme qu’il ait toujours autant la cote auprès de ses entraîneurs.

André Gomes (6.5): Il croyait avoir ouvert le score sur une reprise de volée qui trompe Ochoa (20′), mais c’était sans compter sur l’arbitre qui, aidé de la vidéo, invalide ce but pour position de hors-jeu préalable. Assez actif dans l’entrejeu, il a certainement été le plus influent des milieux de terrain portugais.

Nani (3): Complètement transparent en première période, il n’a quasiment jamais touché le ballon. Logiquement remplacé par Gelson (57′).

Quaresma (4.5): S’il ouvre le score après avoir effacé Ochoa suite à une superbe inspiration de Ronaldo (34′), il oublie parfois de servir ses coéquipiers sur des actions dangereuses, et a notamment raté tout ce qu’il a entrepris en seconde période. Très décevant malgré son but de classe, il est remplacé par le néo-milanais André Silva (82′).

C. Ronaldo (7): Voir ci-dessus.

Mexique (4-3-3)

C. Ochoa (7): Auteur de quelques parades somptueuses sur sa ligne, il a été un peu moins bon dans ses sorties, ayant une tendance à se jeter trop rapidement au sol à l’image de l’ouverture du score de Quaresma.

C. Salcedo (6.5): Assez solide face à Cristiano Ronaldo qui lui a tout de même occasionné une entorse de la cheville sur une passe tendue, l’ancien pensionnaire de la Fiorentina, qui vient d’être prêté une nouvelle fois par son club du Chivas Guadalajara à l’Eintracht Francfort, a continué à jouer avec cette gêne puis est contraint de céder sa place à Nestor Araujo (67′).

D. Reyes (5): Une bonne première période, solide et efficace dans ses interventions. Un peu plus laborieux en fin de match face aux assauts portugais.

H. Moreno (6.5): Le nouveau joueur de l’AS Roma n’a pas démérité cet après-midi, et n’a pas été pris à défaut défensivement si ce n’est sur le but de Quaresma sur lequel il aurait dû laisser moins d’espace à ce dernier. C’est aussi lui qui met les deux équipes à égalité dans les dernières secondes du match sur corner (92′).

M. Layun (5): Il a joué un rôle de piston sur son côté gauche, alternant entre latéral et ailier et faisant ainsi passer son équipe d’un schéma en 4-3-3 en phase défensive à un 3-5-2 en phase offensive. Une tâche qui l’a certainement épuisé en fin de match puisqu’il se rend auteur de plusieurs erreurs de marquage.

H. Herrera (5): Aligné devant la défense, le relayeur du FC Porto n’a pas été très en vue si ce n’est sur coups de pied arrêtés. Il est d’ailleurs coupable d’une erreur technique, offrant un ballon dans la surface de réparation à Cédric pour le deuxième but portugais.

A. Guardado (4.5): Lui aussi très peu en vue, l’expérimenté milieu de terrain du PSV n’a pas su prendre les choses en main dans l’entrejeu et n’a pas été très entreprenant.

J. Dos Santos (6): Le joueur de Villarreal a été le plus en vue dans l’entrejeu mexicain, et a été au four et au moulin. Bonne prestation du frère de Giovanni.

C. Vela (4): complètement transparent, sa seule action du match sera cette remise pour l’égalisation de Chicharito. Très irrégulier, il peine toujours à se montrer sous son meilleur jour lors de matchs de compétition de ce genre. Il cède sa place à l’ancien barcelonais Giovanni Dos Santos (57′), rejoignant ainsi son frère sur la pelouse.

J. Hernandez (6.5): Très mobile sur le front de l’attaque, tantôt ailier, tantôt avant-centre; il profite d’une erreur de Guerreiro puis d’un centre de Vela pour catapulter le ballon de la tête au fond des filets et inscrire le but de l’égalisation (41′).

R. Jiménez (5): Aligné en lieu et place de l’absent de marque Jesus « Tecatito » Corona, le buteur de Benfica n’aura pas réussi à faire oublier l’absence de l’ailier de Porto. Il cède sa place au vétéran Oribe Peralta (79′).