Groupe A – 1ère j. | Les notes de Pays-Bas – Norvège (1-0)

Joueuse du match : Van De Sanden (7,5) : Sa vitesse est non négligeable et ses choix, brouillons au début, se sont affinés petit à petit. Elle est le symbole du jeu néerlandais qui privilégie les ailes, et voit sa prestation d’ensemble récompensée lorsqu’elle passe devant Holstad pour marquer de la tête (67′). Remplacée par Beerensteyn (76′)

Pays-Bas

Van Veenendaal (6) : Une sortie importante (17′) face à Graham Hansen lui a permis de prendre confiance, pour effectuer une prestation d’ensemble sans fausse note.

Van Lunteren (6) : Elle s’est imposée dans son couloir droit, bien aidée par la vitesse de Van De Sanden et la défaillance de Thorsnes en face.

Dekker (6) : La défenseur de Montpellier a bien tenu la baraque après un début peu rassurant, sans s’affoler à la moindre incursion norvégienne.

Van Den Berg (6) : Après un début de partie un peu délicat, elle a su, à l’instar de Dekker, réaliser une prestation solide au fur et à mesure que le match se déroule. Remplacée par Van Der Gragt (80′)

Van Es (6,5) : A l’image d’une intervention décisive devant Hegerberg (19′), la latérale gauche a étouffé le couloir droit norvégien, avec l’aide de l’allant offensif de Mertens.

Groenen (6) : Elle a su assurer les transitions avec l’aile droite pour s’inscrire dans le circuit préférentiel du jeu néerlandais.

Van De Donk (6,5) : Rentrée petit à petit dans sa partie, elle a gagné en volume de jeu et a amené bon nombre de situations favorables à son équipe. Remplacée par Roord (90’+1)

Spitse (6) : Auteur d’une bonne frappe juste avant la pause (45′) qui oblige Hjelmseth à s’employer, elle n’a pas non plus délaissé le couloir gauche, permettant à ses partenaires d’appuyer sur le point faible du soir côté norvégien.

Van De Sanden (7,5) : Voir ci-dessus

Martens (7) : Avec Van De Sanden, sans doute la Néerlandaise la plus dangereuse du match, qui a mis d’entrée la gardienne adverse à contribution. Très active sur son aile gauche, elle centre pour la tête gagnante de Van De Sanden (67′)

Miedema (6) : L’avant-centre s’est montrée capable de quelques exploits individuels (28′, 36′) mais n’a pas eu de réussite là-dessus, pas plus que quand ses partenaires l’ont trouvée. Mais elle a répondu présent avec une prestation porteuse d’espoir pour la suite de la compétition.

Norvège

Hjelmseth (6) : Sollicitée d’entrée, la gardienne norvégienne a longtemps retardé l’échéance mais n’a rien pu faire sur cette tête à bout portant de Van De Sanden (67′).

Wold (4) : Même si Martens et Van Es lui ont opposé une belle résistance, elle a essayé d’apporter offensivement sur son couloir droit, mais l’espace qu’elle a laissé à la première a été préjudiciable puisque l’ailière néerlandaise a déclenché le centre décisif.

Mjelde (4) : Quelques interventions décisives mais aussi des difficultés face aux attaquantes néerlandaises, qu’elle ne devrait certes pas avoir à combler toute seule. Des coups de pied arrêtés à améliorer.

Holstad (4) : Même si elle n’est pas plus responsable que les autres du mauvais résultat de son équipe, elle se fait passer devant par Van De Sanden sur le but encaissé et n’a globalement pas su aider sa partenaire dans les moments chauds.

Thorsnes (3,5) : Une couverture défensive peu évidente face à la vitesse de Van De Sanden. Même Van Lunteren est parvenue à s’en défaire pour exploiter cette défaillance que constitue les côtés.

Thorisdottir (3) : Alignée en sentinelle devant sa défense, elle a connu des difficultés à la relance dues à la pression quasi-permanente du milieu hollandais.

Schjelderup (4) : Elle a eu du mal à assurer les transitions vers son couloir droit, là encore en raison de la couverture intelligente du milieu de terrain par les Néerlandaises. Remplacée par Reiten (75′)

Maanum (4) : Non seulement elle n’a pas pris beaucoup de relais, mais elle n’a globalement pas été en mesure d’endiguer les difficultés du côté gauche norvégien. Remplacée par Isaksen (58′)

Graham Hansen (5,5) : Tranchante par moments dans ses courses, elle a su se procurer une bonne occasion en position d’avant-centre, stoppée par la gardienne (17′). Mais par moments seulement, ce qui n’a pas suffi à porter son équipe, mais qui en fait sans doute la moins mauvaise des joueuses de champ scandinaves.

Hegerberg (5) : L’attaquante lyonnaise a été peu en vue malgré quelques incursions infructueuses dans la surface adverse. Presque décisive au retour des vestiaires (51′), mais Minde est en retard quand elle la sert dans la surface.

Minde (3,5) : L’avant-centre est en retard quand Hegerberg tente de la servir devant le but (51′). Influence quasi-nulle dans le jeu par ailleurs. Remplacée par Haavi (65′)