Élim. Mondial 2018 | Les notes de France – Biélorussie (2-1)

Homme du match : Tolisso (7,5) : Dans un match à gros enjeux et une atmosphère électrique, le jeune milieu du Bayern s’est encore une fois parfaitement illustré dans un milieu à deux. Présent dans la récupération et fort dans les duels, il a su parfaitement suppléer son binôme du soir. Durant 90 minutes, l’ancien lyonnais s’est avéré être également, très intéressant dans les phases offensives avec notamment une superbe précision sur la totalité des longs ballons qu’il aura eu à distiller. Il est également impliqué sur le premier but des bleus après une passe effaçant les lignes défensives adverses. En l’absence de Kanté et Pogba, le protégé du regretté Carlo Ancelotti, a prouvé que l’on pourra compter sur lui en juin 2018.

France

Lloris (6) : Le capitaine de cette équipe de France n’ pas eu énormément de choses à faire ce soir mais, s’est retrouvé un peu court sur le but de Saroka. A noter ses quelques bonnes sorties aériennes.

Sidibé (6) : A l’image de son style de jeu avec Monaco, le jeune latéral s’est principalement illustré sur les attaques françaises mais a eu davantage de difficultés à assurer son repli défensif.

Varane (7) : Pris à défaut sur son marquage lors de la réduction du score biélorusse, le madrilène a cependant tenu son rang. En effet, l’ex-lensois, dégage une sérénité et une aisance technique lui permettant d’annihiler avec facilité les quelques situations chaudes dans les seize mètres français.

Umtiti (6,5) : Peu mis en difficulté en première période, le stoppeur du Barça a réellement souffert physiquement face à ses vis à vis pendant le second acte. Malgré cela, cette charnière centrale a était plutôt solide dans cette double confrontation qualificative au mondial.

Digne (5,5) : Il avait été bon lors du déplacement de samedi à Sofia mais, ce soir le remplaçant de Kurzawa a livré une performance de faible niveau et surtout sur les phases défensives. Dés le début de la rencontre il a été pris à défaut par Kovalev et le barcelonais s’est fait balader à nouveau par ce dernier sur le but de Saroka.

Tolisso (7,5) : Voir ci-dessus.

Matuidi (6,5) : Quelle belle campagne internationale pour l’inépuisable numéro 14, buteur héroïque face à la Bulgarie et passeur décisif ce soir, le joueur de la Juve a assuré son statut de cadre au sein de cette équipe de France.

Coman (6,5) : Ultra rapide et dynamiteur de défense, il a sans cesse amené le danger dans son couloir et s’est avéré être un bon centreur tout au long de son match. Il cédera sa place à la 61ème au profit du merveilleux Kylian Mbappé, le nouveau chouchou du Parc des Princes a été très bon pendant une demi-heure, en mettant au service du collectif son incroyable palette technique.

Griezmann (7) : Il a eu un rendement nettement moindre qu’à l’accoutumée mais, les statistiques parlent en sa faveur avec, l’ouverture du score et une passe décisive vers Giroud. Le point fort de son jeu ce soir est son incroyable dépense d’énergie sur ses replis défensifs. Remplacé par Sissoko en fin de match.

Lemar (7) : L’on pouvait redouter son retour de blessure mais, le joueur monégasque a rapidement prouvé qu’il n’en était rien. Il a touché un nombre énorme de ballons et a su les sublimer sur la majorité de ses touches de balle. A noter encore une fois, sa grande qualité sur les coups de pieds arrêtés. Il cédera sa place à Payet à la 83 ème minute de jeu.

Giroud (6) : Préféré à Lacazette, le Gunners a était présent avec son style de jeu en pivot et s’est montré cruellement efficace en concrétisant sa seule occasion. Cependant, il a peu à peu disparu en seconde période.

Biélorussie

Chernik (5,5) :  Impuissant sur les deux buts concédés, le portier nancéien s’est parfois illustré de belle manière comme sur une frappe de Mbappé en seconde mi-temps.

Volodko (5,5) : Faible techniquement mais, vaillant et dur dans les duels, le latéral a énormément souffert sur les accélérations de Coman.

Politevic (4) : Mis à part son implication sur les ballons aériens, il a livré un match très faible techniquement.

Yanushkevich (4,5) : A l’image de son coéquipier en défense centrale, sa performance fut affligeante. L’on retiendra comme point positif son bel engagement face à Giroud. Il sortira à la 46 ème au profit de Sachivko.

Matveychik (5) : Auteur d’une performance moyenne, il aura résisté aux assauts de Lemar pendant dix petites minutes.

Dragun (4): Sevré de ballons face au bon match des milieux de l’équipe de France, c’est lui qui offre le ballon à Griezmann sur le second but de nos bleus.

Korzun (5) : Sa première période est à oublier, à contrario, sur le sursaut d’orgueil de son équipe en seconde mi-temps, il s’est avéré être intéressant dans le maigre jeu de transition de sa formation. Il sera remplacé par Bykov à la 80 ème minute de jeu.

Karnitskiy (4,5) : Soirée difficile pour lui, la vista et la puissance de Tolisso lui auront posé bon nombre de soucis tout au long du match.

Kovalev (5,5) : Sa rapidité balle au pied aura été son principal atout ce soir. En témoigne son incursion dans les premières minutes et sa passe amenant le but de Saroka. Il cédera sa place à Skavysh.

Stasevich (5) : Le capitaine biélorusse fut l’auteur d’un match en demi-teinte et a atteint ses limites techniques assez tôt dans la soirée.

Saroka (5,5) : C’est le joueur que l’on retiendra ce soir après son beau but juste avant la fin du premier acte. Il aura également posé des soucis à Umtiti sur différents ballons aériens.