Donnarumma : Pourquoi les tifosi se sentent trahis?

La nouvelle est tombée ce jeudi. Après plusieurs semaines de tensions entre Mino Raiola et les dirigeants de l’AC Milan, le jeune gardien Gianluigi Donnarumma a décidé de ne pas prolonger son contrat avec son club formateur. Si les tifosi n’ont pas tardé à exprimer leur colère et leur tristesse sur les réseaux sociaux, beaucoup d’amateurs du ballon rond ont avoué ne pas comprendre ce déferlement de haine envers « Gigio ». Homme du Match vous explique aujourd’hui pourquoi le cas Donnarumma a suscité une telle polémique.

«Dollarumma», voilà ce que l’on pouvait lire sur une banderole de supporters lors du match opposant l’Italie au Danemark pour l’Euro des moins de 21 ans. S’ensuivent des lancés de faux billets dans les cages du jeune gardien italien. Autant dire que les tifosi n’ont pas encore digéré la nouvelle. Celui qui était vu comme le successeur de Gianluigi Buffon s’est mis à dos les supporters italiens. La raison? Son refus de prolonger avec son club formateur, l’AC Milan sans raison apparente. Le club lombard a pourtant tout essayé : augmentation, salaire de 4,5 millions d’euros par an et brassard de capitaine… Ces propositions n’ont pas suffi à séduire le gardien d’à peine 18 ans.

Rappelons-le, Gianluigi Donnarumma est un enfant du Milan. Après avoir passé deux saisons chez les jeunes de la Primavera (AC Milan), l’entraîneur de l’époque, Siniša Mihajlović décide de le faire jouer pour la toute première fois en Série A le 25 octobre 2015 lors du match opposant l’AC Milan à Sassuolo. Âgé de 16 ans, il devient l’un des plus jeunes gardiens à débuter en Série A. Ses performances ne laissent pas indifférent le club lombard qui décide rapidement de le garder en tant que gardien titulaire.

Celui surnommé «Gigio» et immédiatement adopté par les tifosi rossoneri n’hésite pas à déclarer sa flamme à son club formateur. Entre embrassades du blason, désir de devenir une bandiera et souhait de rester au sein du club jusqu’à ses 38 ans, les supporters voient en Donnarumma le futur capitaine de l’AC Milan. Difficile de ne pas penser à des joueurs comme Paolo Maldini ou Francesco Totti restés dans leur club jusqu’à la fin de leur carrière, en écoutant les éloges du jeune italien sur le club lombard.

Celui qui porte le numéro 99 intéresse rapidement d’autres grands clubs comme la Juventus, le Real Madrid ou bien même le Paris Saint Germain. À un an de la fin de son contrat, les dirigeants de l’AC Milan désirent commencer les négociations pour garder leur jeune talent. Seul problème de taille: Mino Raiola est l’agent de Donnarumma. L’agent italien est réputé pour être dur en affaires, et impose ses conditions. Il souhaite dans un premier temps que son client puisse bénéficier d’une augmentation de salaire, avant de demander toujours plus lors des entretiens avec les dirigeants de l’AC Milan. Le 15 juin 2017, la nouvelle tombe. Donnarumma effectuera sa dernière saison dans son club formateur et ne prolongera pas son contrat. Le club lombard était pourtant prêt à faire des concessions pour garder le joueur.

Les supporters, déçus par ce football dirigé par l’argent, déplorent la disparition de cet «amour pour le maillot» qu’avaient autrefois les joueurs. Ils se sentent trahis par cet enfant qui affirmait encore, il y a quelques semaines vouloir rester dans son club de coeur.

Si le principal intéressé ne s’est pas encore exprimé à ce sujet, Mino Raiola s’est expliqué devant plusieurs journaux italiens choisis par ses soins. Il affirme «avoir été contraint de prendre une décision dont nous (Raiola et Donnarumma ndlr) ne voulions pas. […] Milan ne nous a pas laissé le temps et la sérénité nécessaires.»  avant de poursuivre «Gigio était prêt à renouveler son contrat, dans sa tête il n’y avait pas de doute. C’est la faute de l’environnement qu’ils ont créé autour de Gigio. […] Ils l’ont menacé de ne pas jouer et de le laisser en tribunes

Des explications qui peinent à convaincre les tifosi après les propositions faites par le club lombard pour garder leur gardien. Conscients du mauvais rôle de Raiola dans cette affaire, ils reprochent également à Gigio de s’être laissé manipulé par son agent, et d’avoir trahi ceux qui le supportent depuis ses débuts. Beaucoup réclament aux dirigeants de ne pas faire jouer Donnarumma jusqu’à l’expiration de son contrat, et de le laisser dans les tribunes.

Pour l’instant, personne ne connaît encore la réelle place qu’occupera l’italien la saison prochaine. Pour les tifosi, sa place n’est définitivement plus à San Siro, ni même dans leurs coeurs…

Nawel S.