Demi-finale | Les notes d’Allemagne – Mexique (4-1)

Homme du match : Werner (7,5) : Lui qui est aligné en pointe, il lance bien Goretzka pour le second but (8′). Il marque dans le but vide après un bon service de Hector (59′). Globalement, il aura plus fait jouer ses partenaires que tenté l’exploit individuel, ce qui met davantage en valeur sa prestation d’ensemble.

Allemagne

Ter Stegen (7) : Quelques arrêts importants, surtout durant le temps fort mexicain. Il est sauvé par sa barre sur une tête de Jimenez. Il doit finalement s’incliner sur une frappe lointaine de Fabian (89′)

Kimmich (5,5) : Difficile de tirer un bilan individuel, car il n’est pas plus responsable que les autres des occasions concédées aux Mexicains.

Ginter (5,5) : Même si on peut regretter les occasions concédées (dont il n’est pas forcément plus responsable), et peut-être un moment d’inattention sur la frappe lointaine de Fabian, on notera un match correct, sans beaucoup plus.

Rüdiger (5) : Un peu la même remarque que les autres, à quelques imperfections près (un coude un peu limite sur Fabian, 83′).

Goretzka (6,5) : Aligné devant la défense, il se projette facilement pour signer un doublé (6′, 8′) à l’issue de contre-attaques foudroyantes. Mais passé 25 minutes, il a semblé désorienté face au réveil mexicain, avant de se remettre dans le sens de la marche. Remplacé par Can (67′)

Rudy (6) : Passé la domination du début de match, il a eu plus de mal à se situer, donnant l’impression de courir dans le vide, avant de reprendre du poil de la bête.

Henrichs (6) : Le joueur de Leverkusen s’est mis d’emblée dans le ton du match avec une passe décisive (6′). Il a donné l’impression de se sentir bien sur le terrain, d’évoluer sans véritable pression.

Hector (5,5) : Une prestation pas véritablement transcendante, pas aidée non plus par le jeu hésitant de Draxler. Il n’en a néanmoins pas oublié sa tâche de défenseur, lui le latéral.

Stindl (4) : On ne l’a pas véritablement vu ce soir, le jeu allemand privilégiant l’axe et le côté gauche. Remplacé par Brandt (78′)

Draxler (5,5) : Promu capitaine pour cette compétition, le Parisien a quelque peu bafouillé son jeu, même s’il est impliqué sur le 3e but en décalant Hector sur sa gauche. Remplacé par Younes (81′) qui inscrit le quatrième but après un décalage réalisé par Can (90’+1)

Werner (7,5) : Voir ci-dessus

Mexique

Ochoa (5,5) : Si le portier mexicain bien connu du côté de la Corse peut faire mieux sur le premier but (il voit quand même venir la frappe de Goretzka), il ne peut en revanche rien sur les autres. Il se fait une frayeur au retour des vestiaires sur une relance hésitante contrée par Werner (47′)

Layun (5,5) : Le latéral droit n’a pas pu être énormément sollicité par ses partenaires, si ce n’est en fin de match. Dommage, car les quelques centres et corners qu’il a frappés n’étaient pas mauvais et l’exploitation de sa patte droite n’aurait pas été du luxe pour « El Tri ».

Araujo (4) : Sur les buts encaissés, lui comme son compère en défense centrale sont apparus dépassés, si ce n’est passifs. Un axe de travail à peaufiner à l’avenir

Moreno (4) : La même remarque vaut pour ce défenseur fraîchement transféré à la Roma, qui va devoir être plus attentif face aux joueurs offensifs portugais dimanche.

Alanis (3,5) : Le latéral gauche a pris quelques risques qui ne sont pas de nature à rassurer ses coéquipiers. C’est d’ailleurs de son côté qu’est venu le premier but.

J. Dos Santos (5) : Un démarrage poussif qui a certainement conditionné sa rencontre, malgré une tentative de la tête facilement bloquée par le gardien allemand (33′). Remplacé par Marquez (66′), toujours fringant malgré ses 38 ans !

Herrera (4) : Il a été globalement difficile pour lui d’exister dans cette rencontre face au volume de jeu du milieu allemand.

G. Dos Santos (5,5) : Après le début de match compliqué, il est parvenu à se reprendre et animer le jeu sur son côté droit. Mais il n’a pas su véritablement reprendre le fil de sa prestation après le repos. Remplacé par Fabian (62′) qui parvient à tromper Ter Stegen d’une frappe lointaine (89′)

Jimenez (6) : Les combinaisons avec Giovanni Dos Santos aperçues en première période se sont révélées intéressantes et auraient mérité d’être suivies d’effets, mais ce dernier a plongé après le repos. Il a donc dû faire autrement et aurait pu être récompensé d’un but mais la transversale allemande en a décidé autrement (75′).

Aquino (5,5) : Malgré le début de match un peu compliqué, il a essayé de faire vivre les ballons qu’il a eu sur son aile gauche. Remplacé par Lozano (46′, 4,5) qui n’a globalement pas su apporter plus d’allant offensif à son équipe

Chicharito (5,5) : Il a tenté beaucoup de choses mais sans réussite. Il manque notamment un face-à-face avec Ter Stegen qui aurait pu relancer le Mexique avant la pause (36′).