Coupe de la Ligue – 1/4 de finale | Les notes de Amiens – PSG (0-2)

Homme du match : Rabiot (7) : Même en position de sentinelle, un rôle qu’il a très bien joué ce soir, il a grandement apporté offensivement. Plusieurs frappes à mettre à son actif, et une volonté de donner des ballons décisifs. Il devra certainement être plus prudent s’il évolue à ce poste contre le Real Madrid, mais cela passe en France. Il marque le deuxième but qui tue le match. Remplacé par Nkunku (80′).

Amiens SC

Gurtner (3) : Il avait bien fait le peu de choses qu’il avait eu à faire… jusqu’à cet attentat sur Mbappé à la 34′. Une sortie complètement ratée, dangereuse, et un rouge mérité.

El Hajjam (4) : Pas toujours serein dans ses interventions défensives, il passe également proche de concéder un second penalty sur Neymar. Sans le premier, Mr Rainville l’aurait peut-être accordé.

Guano (6) : Il a réalisé quelques interventions de très bonne facture. L’axe de la défense amiénoise a été plutôt hermétique tout au long de la partie, et il y est pour beaucoup.

Adenon (5) : Il faut être (au moins) deux pour que la défense centrale tienne, et il ne faut donc pas minimiser sa performance. Il a cependant commis quelques fautes.

Avelar (non-noté) : Blessé d’entrée et remplacé par Ielsch (5). Il a eu du mal à entrer dans son match, mais n’a au final pas pris le bouillon.

Monconduit (4) : Hormis une bonne percée en seconde période, il ne s’est pas illustré, du moins positivement, car il concède le penalty sur Neymar, même si la faute n’est pas énorme.

Fofana (5) : Une première demi-heure de très bon niveau, il est ensuite rentré dans le rang.

Kakuta (6.5) : Assez impressionnant techniquement compte tenu de l’adversaire, il a souvent éliminé en un-contre-un, et même délivré quelques bonnes passes.

Gakpe (4) : Un début de match intéressant, mais il s’est éteint plus vite que ses coéquipiers de devant. Il manque l’occasion de réduire l’écart en fin de match.

Manzala (3) : Quand Amiens rivalisait légèrement avec Paris au cours de la première demi-heure, il manqué de précision. Il a également très mal négocié une occasion en fin de première période. Remplacé par Gope-Fenepej (76′).

Konaté (non-noté) : Joueur offensif le moins en vue côté amiénois en première période, c’est lui qui fait les frais de l’exclusion de Gurtner, en étant remplacé par Bouet (6). Le gardien remplaçant a réalisé plusieurs beaux arrêts, notamment face à Mbappé. Il s’est peut-être un peu rassuré personnellement, trois jours après en avoir pris six à Sochaux.

Paris Saint-Germain

Trapp (6) : Pas grand chose à signaler. Il ne s’est pas fait de frayeur, et n’en a d’ailleurs pas vraiment eu l’opportunité.

Meunier (5) : Les rares offensives adverses sont venues de son côté, sans qu’il y ait danger. Offensivement, il a tenté d’apporter mais a manqué de précision.

Marquinhos (6) : Match solide du jeune Brésilien, sans erreur à signaler. Il touche la barre sur corner à quinze minutes de la fin.

Thiago Silva (6) : Un placement souvent très bon pour couper les offensives amiénoises, mais il a commis quelques erreurs (sans conséquence) qui ne lui ressemblent pas.

Berchiche (5.5) : Il a certainement passé les trois quarts du match dans la moitié de terrain adverse. Une superbe frappe à noter en première période. Sinon, Neymar n’a pas abusé de combinaisons avec lui malgré ses nombreuses sollicitations.

Rabiot (7) : Voir ci-dessus.

Verratti (5.5) : Sa technique lui a parfois permis de faire de bonnes différences, mais on l’attendait dans un rôle plus offensif ce soir, surtout après qu’Amiens a été réduit à dix. Et là, il a manqué de précision. Remplacé par Dani Alves (80′)

Draxler (3.5) : Il a semblé un peu perdu à un poste qu’il commence pourtant à connaître. Pas dans le bon tempo, il n’a jamais senti les coups. Remplacé par Lo Celso (68′).

Di Maria (4) : Son entraîneur regrettera sans doute qu’il n’ait pas voulu jouer aussi collectif qu’à Rennes ce week-end. En seconde période, il a un peu disparu de la circulation, même s’il effectue le corner sur le but de Rabiot.

Neymar (5) : Il y a des soirs où il a envie de tout faire tout seul, ce soir en était un. À la limite de l’insolence, il est tout de même décisif en obtenant puis transformant le penalty de l’ouverture du score. Mais il reste irritant.

Mbappé (6) : Parisien le plus plaisant à voir devant, il a essayé de combiner au maximum, se créant tout de même des occasions pour lui tout seul. Il a notamment vu deux belles frappes être bien détournées par Bouet.