38ème j.| Les notes de Watford-Manchester City (0-5)

Homme du match : Agüero (8) : La métamorphose continue chez l’attaquant argentin. Il n’hésite pas à réclamer le ballon assez bas, à presser, d’autant qu’il n’a pas perdu son sang-froid face au but avec ses deux nouvelles réalisations. Il bute sur Gomes à plusieurs reprises et ne s’offre finalement pas de hat-trick. Il doit céder sa place, déçu de sortir, au profit de Iheanacho (71′).

Watford

Gomes (4) : Fin de saison compliquée pour le portier brésilien qui a été lâchement abandonné par sa défense. Pourtant, sans lui, son équipe aurait bien pu concéder quelques buts supplémentaires.

Janmaat (3) : Il n’a jamais su vraiment comment museler et annihiler la vitesse de pointe de Sané, qui en a profité pour filer régulièrement dans son dos.

Behrami (3) : Après une entame délicate avec un but encaissé au bout de cinq minutes du fait d’un marquage inexistant, il n’a pas su redresser la barre en se faisant surprendre à de multiples reprises par la force d’attaque des Citizens.

Holebas (2) : Une prestation tout simplement catastrophique pour celui qui aura laissé des boulevards devant et derrière lui, laissant ses vis-à-vis prendre le dessus sur lui, la faute à une absence totale de combativité, manifeste sur certains buts.

Mason (5) : Volontaire et engagé à défaut d’être imperméable, il a su limiter la casse sur son côté où peu d’offensives d’envergure ont finalement été menées.

Doucouré (5) : Sans ses interventions bien senties par moment, l’addition aurait pu être plus salée. Néanmoins, il a vite été dépassé par la vitesse d’exécution des contres et des offensives adverses, ce qui a pu déstabiliser son équipe, et notamment sa défense.

Capoue (3) : D’habitude rayonnant au milieu grâce à son gabarit et sa puissance, il est apparu très discret en ne touchant que peu de ballons, en ne se montrant vraiment sous son meilleur jour que par bribes.

Cleverley (4) : Il s’est contenté de redistribuer simplement le ballon à ses partenaires sans vraiment peser sur les phases défensives où il a laissé les Skyblues déployer leur jeu à leur guise.

Amrabat (4) : Pris dans l’engagement et dans la vivacité, il a dû faire face à une équipe bien mieux organisée, en partie dans son couloir où il a souffert des assauts de Sané, de la solidité de Clichy. Il est secondé par Deeney (59′).

Niang (3) : Mis à part une frappe trop enlevée avant la demie heure de jeu, il n’a quasiment pas pointé le bout de son nez. Isolé sur son aile gauche, il est une victime indirecte de l’entame des siens qui ne leur a jamais permis d’entrer pleinement dans cette rencontre. Il est suppléé par Pereira (74′).

Okaka (4) : Avec un physique comme le sien, il aurait pu faire bien plus de dégâts s’il avait été davantage soutenu par ses équipiers. Il s’est battu comme il a pu, avec ses armes, en obligeant Caballero à intervenir parfois.

Manchester City 

Caballero (5) : Il aura fallu plus d’une période pour voir un premier arrêt de sa part. Une petite erreur sans conséquences sur une sortie aérienne quelque peu hasardeuse.

Fernandinho (6) : Pas réellement testé sur son côté, il a fait preuve de sa propreté habituelle et d’une bonne présence dans le camp adverse, comme l’atteste son but qui vient clore les débats avant même la pause.

Kompany (6) : C’est la renaissance de cette fin de saison, et elle a fait un bien fou à Manchester City. Auteur de son troisième but en sept matchs, le capitaine des Skyblues a permis aux siens de prendre rapidement les devants dans la partie. Concentré, il a apporté sa sérénité et son expérience pour préserver ses coéquipiers d’une éventuelle offensive adverse.

Otamendi (5.5) : Mis à part son intervention salvatrice devant sa ligne en seconde mi-temps, il n’a pas eu trop de soucis à se faire en assurant ses relances et en restant bien placé sur les centres des locaux.

Clichy (6) : Correct dans son attelage défensif, il n’a pas eu besoin de forcer son talent tant l’équipe locale semblait en vacances avant l’heure.

Touré (6) : Précieux à la récupération, il s’est offert le scalp de gratter des nombreux ballons dans les pieds des joueurs de Watford. Rien à dire sur son jeu de passes qui ne souffre d’aucune contestation possible.Il est remplacé par Sagna (63′).

De Bruyne (7) : Déjà auteur de seize passes décisives cette saison, le Belge a pu en ajouté deux nouvelles à ses statistiques déjà honorables. Il dépose un corner millimétré sur la tête de Kompany avant de lancer sublimement Agüero vers le second but de la partie. Toujours présent au pressing, il s’est offert quelques rushs en surprenant les milieux adverses par ses prises de balle.

Silva (6) : Combatif à la récupération à défaut d’avoir le physique adéquat, il a parfaitement rempli son rôle de rampe de lancement pour Sané ou Agüero. Sa justesse et sa technique ont fait des dégâts dans le dos des défenseurs adverses, visiblement absents.

Jésus (7) : Aligné sur l’aile droite de l’attaque des Skyblues en lieu et place de Sterling, il n’a peut-être pas eu la même faculté d’accélération et ce coup de rein dévastateur mais il son jeu de corps, ses déplacements lui ont permis de se mettre rapidement en valeur. Il ponctue sa première demie saison par un joli lob pour boucler la boucle.

Sané (6) : Fréquemment trouvé dans le dos de Janmaat, il a pu notamment délivrer une énième passe décisive pour Agüero. Impliqué défensivement, il a parfois mal appréhendé certaines opportunités intéressantes. Navas (62′) le remplace.

Agüero (8) : Voir ci-dessus.