38ème j. | Les notes de Sampdoria – Napoli (2-4)

Homme du matchInsigne (8) : Très actif côté gauche du trident offensif napolitain, « il magnifico » a su se montrer dangereux par de bons appels dans le dos de la défense de la Samp. Il signe un but splendide (42′) d’une frappe enroulée dont il a le secret et se mue en passeur décisif pour Callejon (67′). Le petit international italien décroche, attaque la profondeur, défend, et se montre altruiste et décisif.. Che giocatore!

UC Sampdoria

Puggioni (3) : Vigilant en début de match face aux frappes cadrées des attaquants napolitains, l’expérimenté gardien de la Samp, impuissant s’incline par 4 fois dans ce match, plus impuissant que coupable.

Regini (3) : Le capitaine des Blucerchiati est fautif sur l’ouverture du score de Callejon (35′) auteur d’une relance hasardeuse plein axe. Il a eu beaucoup de mal dans ce match.

Skriniar (4) : Le jeune défenseur slovaque a longtemps retardé l’échéance par de bonnes interventions et interceptions pour annihiler les offensives napolitaines. En vain.

M. Silvestre (4) : Le défenseur argentin s’est montré solide en début de match mais rapidement mis en difficulté après la demi-heure de jeu. Dépassé à l’image de son équipe.

Bereszynski (3) : Le défenseur polonais a souffert face à la vitesse d’Insigne et les débordements de Ghoulam dans son couloir. Il s’est bien battu mais n’a pas brillé.

Linetty (4,5) : Le milieu polonais a été en vue dans le pressing et les interceptions. Combatif dans les duels, il s’est distingué dans la bataille du milieu de terrain.

Torreira (4,5) : En vue dans les duels, le jeune uruguayen de 21 ans s’est montré combatif et déterminé dans ses tâches défensives. Volontaire, il a eu du mal à franchir les rideaux défensifs napolitains. Remplacé par Palombo (66′).

Barreto (4) : Une grosse activité dans l’entrejeu tout au long de la rencontre. Peu en vue offensivement. Pas mal de déchets dans ses transmissions de balle. Remplacé par R. Alvarez (77′), buteur en toute fin de match (90′).

B. Fernandes (5) : Auteur de 5 buts en 32 matchs cette saison, le milieu de terrain portugais de 22 ans a sans doute été le joueur des Blucerchiati le plus en vue. Vif, incisif, il a souvent perturbé l’équilibre défensif des partenopei. Remplacé par le milieu de terrain belge Praet (53′), peu en vue.

Schick (4,5) : Grande révélation de la saison en Serie A, le jeune attaquant tchèque de 21 ans, auteur de 11 buts avant cette rencontre, a donné du fil à retordre à la défense des azzurri. Il a multiplié les courses et les efforts mais n’a su se montrer aussi décisif que d’habitude, surveillé de près.

Quagliarella (5) : Match sentimentalement très fort pour Fabio le napolitain. Peu servi par ses partenaires, il a globalement eu du mal à s’illustrer. Combatif, il réduit l’écart (51′) et entretient l’espoir pour la Samp.

SSC Naples

Reina (5) : Le gardien des partenopei a vécu un match tranquille sur la pelouse du stade Luigi-Ferraris. Quelques bonnes anticipations pour soulager sa défense.

Ghoulam (6) : Volontaire dans son couloir gauche, l’ancien stéphanois s’est illustré par quelques bons débordements. Volontaire et combatif il a su amener le danger sur le but de Puggioni.

Koulibaly (7) : Le robuste défenseur sénégalais a endossé le rôle de patron de la défense. Rugueux, auteur de bonnes jaillissements et interceptions pour contrer les tentatives de frappes des attaquants de la Samp. Gros match.

Chiriches (6) : Appliqué, le défenseur roumain est à créditer d’un bon match d’ensemble. À l’aise dans ses relances, il a su trouver de bonnes orientations de passes. Solide dans les duels.

Hysaj (6) : Le latéral albanais s’est mis en évidence par une grosse activité dans son couloir droit. Solide dans les duels, concentré. Il a tenté d’amener un plus offensivement. Bon match.

Jorginho (5,5) : À la baguette pour orienter le jeu du Napoli, le milieu italo-bresilien s’est montré omniprésent dans la circulation du ballon et le pressing. Appliqué, précieux. Remplacé par Diawara (70′).

Zielinski (6) : Titularisé par Maurizio Sarri, le jeune international polonais a fait parler sa vitesse pour perforer le rideau défensif adverse. Beaucoup d’envie, et une bonne vision du jeu. Remplacé par Rog (67′).

Hamsik (7) : Le capitaine azzurro signe le 3ème but napolitain de la tête à la conclusion d’une belle action collective (49′). Omniprésent dans l’organisation du jeu napolitain et la possession de balle. Altruiste, impeccable techniquement, auteur d’un gros travail. Remplacé par Giaccherini (84′).

Insigne (8)Voir ci-dessus.

Callejon (5,5) : Buteur d’une superbe reprise en première intention sur un bon service d’Insigne, l’attaquant espagnol s’est mis au diapason de ses partenaires. Très actif, peu avare d’efforts, il s’est bien battu.

Mertens (6,5) : Auteur d’une saison exceptionnelle, le petit international belge a permis à son équipe de mettre le pied sur le ballon en début de match par un pressing constant. Il permet au Napoli de mener au score, opportuniste sur une mauvaise relance de Regini (35′). Grand artisan de la prestation napolitaine sur la pelouse du Luigi-Ferraris, il a été un poison constant pour la défense adverse.