38ème j. | Les notes de Roma – Genoa (3-2)

Homme du Match: Francesco Totti (10): bien que l’enjeu du match était grand, c’est cet homme qui a monopolisé l’attention. Aujourd’hui le Roi de Rome a porté sa deuxième peau pour la dernière fois. Une carrière riche de 25 années de fidélité, de joies et de peines. Grazie Capitano !

AS Roma

Szczesny (2): surpris dès la 3′ sur une frappe croisée alors qu’il tarde à sortir il est ensuite clairement coupable sur le deuxième but des visiteurs en appréciant très mal le centre de Laxalt.

Emerson (non noté): touché au genou gauche dès la 18′ il est contraint de sortir sur civière. Mario Rui (4) n’a pas fait une entrée convaincante mais a sauvé un centre qui aurait pu être fatal dans les dix dernières minutes.

Fazio (3): très lourd et approximatif dans sa lecture des appels adverses il se signale sur la dernière action du match en étant impliqué sur le but vainqueur.

Manolas (3): erreur de marquage sur l’ouverture du score il ne parvient pas à rattraper Pellegri. Il s’est peu à eu repris au fil du match.

Rüdiger (4): parfois autoritaire dans son couloir droit mais la vivacité de Laxalt l’a mis en danger plus d’une fois jusqu’au second but du Genoa.

De Rossi (6.5): peu sûr dans son jeu collectif mais toujours aussi présent sur les seconds ballons ; il signe du pied gauche le 2-1, pensant à ce moment là avoir fait le plus dur.

Strootman (7): l’un des meilleurs sur le terrain aujourd’hui. Véritable cerveau du jeu romain, il a distribué 3-4 ballons de buts en première mi-temps mais non converti. Plus bas en seconde période, son influence a décliné.

Nainggolan (6): il nous a habitué à être décisif quand la situation s’impose mais aujourd’hui le ninja a connu plus de difficultés a trouvé ses coéquipiers et a s’ouvrir des angles de tir. Toujours précieux dans la récupération bien évidemment.

El Shaarawy (5): match frustrant pour il pharaone qui s’est procuré de belles occasions de buts grâce à des appels de qualité mais a pêché dans la finition à vouloir trop bien faire. Il a cédé sa place à Diego Perotti (69′), buteur héroïque en fin de match, il envoie la Roma en Champion’s League.

Salah (4): à côté de ses crampons, l’ailier supersonique n’a pas créé de danger et a logiquement cédé sa place à Totti à la 54′. Le capitaine s’est positionné très bas, entre les deux milieux de terrains pour toucher un maximum de ballons. Ses derniers sous le maillot giallorosso.

Dzeko (8): un match à l’image de sa saison, le bosnien a été parfait en égalisant dans un premier temps puis en étant double passeur décisif. 29 buts et 9 passes décisives pour une saison record.

Genoa

Lamanna (6.5): souvent très bon, il a retardé l’échéance notamment en première période en prenant l’ascendant psychologique sur les attaquants de la Louve.

Gentiletti (3): très souvent à la limite de la rupture et de la décence, le joueur prêté par la Lazio a usé de toute sa ruse pour contrer Dzeko mais la différence de niveau a fini par parler.

Munoz (4): préféré à Burdisso, il a justifié sa titularisation au courage mais pas au talent.

Biraschi (3): constamment mis à mal par El Shaarawy qui l’a promené, il a continué à souffrir face à Perotti avec un marquage insuffisant.

Laxalt (6): le latéral gauche prêté par l’Inter a livré une prestation correcte. S’il n’a pas été brillant défensivement, chacune de ses montées ont amené des situations de but. Il signe une passe décisive au terme d’une course impressionnante.

Veloso (3): dépositaire du jeu, il a peiné à être ce premier rideau défensif d’une équipe positionné très bas. La qualité de son pied gauche ne s’est vue ni dans le jeu ni sur corner. Dommage.

Cofie (4): désigné garde du corps de Nainggolan, il a remplit sa mission en empêchant le belge d’être décisif. Hormis ce projet de marquage il n’a rien apporté au match.

Lazovic (7): le meilleur génois sur le terrain, il signe une passe décisive magnifique dès la 3′ avant de placer une tête heureuse au second poteau en 79′. Il aurait pu complètement gâcher la partie quelques minutes plus tard mais son ballon piqué a finit sur le poteau.

Hiljemark (2): aucune passe vers l’avant, des mouvements ballon au pied qui l’ont isolé de ses coéquipiers, le suédois a raté son match. Remplacé par Danilo Cataldi à la 56′ qui qui a joué les plots au milieu de terrain.

Palladino (2): intéressant quinze minutes en jouant proche de Laxalt, il a ensuite complètement disparu des radars. Remplacé à la 50′ par Ninkovic qui s’est signalé par quelques rares montées.

Pellegri (6): buteur précoce dès la 3′ à seulement 16 ans, ce joueur est à suivre ! Gabarit solide pour résister et même donner le change a des rugueux défenseurs comme Manolas et Fazio, il a en plus un bon sens du placement et la qualité pour se mettre en position favorable. Remplacé à la 69′ par Ntcham qui a tenu le ballon quand il l’a eu.