32ème j. | Les notes de Inter Milan – AC Milan (2 – 2)

Homme du match : Deulofeu (7) : durant tout le match, il a été étincelant. Son dribble, son placement, ses passes, tout était précis et réussi. Il a été LE joueur qui a mis à mal la défense adverse, l’homme qui a fait toute la différence

Inter

Handanovic (7) : sans lui, l’Inter en aurait pris 2 ou 3 de plus. Il a fait des arrêts formidables qui ont sauvé son équipe lors des temps forts des rossoneri

D’Ambrosio (5) : bien malmené par Deulofeu tout le long du match, il a néanmoins fait des interventions défensives importantes dans sa surface de réparation

Medel (6) : de bonnes interventions défensives. excellent dans la relance et pour éliminer les lignes avants adverses

Miranda (6) : du très bon travail en défense, au sol comme dans les airs

Nagatomo (5) : de très bonnes projections vers l’avant, néanmoins il a eu bien du mal à défendre sur Suso

Gagliardini (7) : indispensable dans le l’entre-jeu nerazzuri, il est l’auteur d’une magnifique passe décisive pour le but de Candreva, il est l’homme-providentiel de cette équipe

Kondogbia (6) : un travail défensif énorme, il complète ce système à deux milieux défensifs dans le sens où il se projette moins vers l’avant que Gagliardini mais sa supériorité physique garantit une solidité au milieu de terrain

Joao Mario (7) : en tant qu’électron libre de l’équipe, il a été très utile pour son équipe, entre exploits individuels et passes précises vers l’avant. Il a joué pendant 80 minutes, l’Inter a mené 2 – 0. Quand il est sorti, remplacé par Murillo, son équipe a pris 2 buts …

Candreva (7) : de très bons appels en profondeurs, récompensés par un but magnifique pour ouvrir le score. Il sort poste pour poste au profit de Biabiany (91′)

Perisic (7) : des accélérations rapides et puissantes qui ont mis Calabria hors de coup. Passeur décisif sur le 2ème but. Remplacé par Eder (66′)

Icardi (6) : il a ENFIN marqué son 1er but dans un derby milanais, cela aura été son principal fait de jeu. Beaucoup trop souvent hors-jeu par la suite.

Milan

Donnarumma (5) : il ne sort pas d’un grand match. Beaucoup trop d’interventions ratées, de sorties de cage pas vraiment sûres et des dégagements totalement ratés sous la pression de l’adversaire.

Calabria (4) : il a trop subi les débordement de Perisic, trop fragile défensivement. A noter également son inefficacité technique qui lui a fait rater beaucoup d’actions. Il sort au profit de Lucas Ocampos (81′)

Zapata (6) : le sauveur ! Par son but, il répond à l’Inter qui avait aussi réussi à gratter le match nul dans le temps additionnel au match aller. Ce but récompense son bon match, fait d’interventions défensives musclées, de domination aérienne et de montées en attaque assez utiles.

Romagnoli (6) : bonne défense durant le match dans l’ensemble, il a permis à son équipe de revenir dans le match grâce à son but sur le centre de Suso

De Sciglio (3) : il a porté le brassard bien malgré lui. Entre sa défense minable et ses relances ratées, on peut vraiment dire qu’il a influé sur le score par sa médiocrité dans le jeu.

Sosa (6) : bon techniquement, il est parvenu à éliminer des défenseurs adverses dans des actions rudement bien menées, mais il oubliait parfois les tâches défensives. Lapadula le remplace à la 75ème minute, Montella tenait à réagir à ce retard de 2 buts en mettant en place une équipe beaucoup plus offensive.

Kucka (4) : habituellement au-dessus physiquement, il n’a eu aucun poids dans ce match. Il a perdu beaucoup de duels au milieu de terrain. Locatelli le remplace en début de 2ème mi-temps pour dynamiser le milieu de terrain.

Mati Fernandez (6) : il s’est créé quelques bonnes occasions mais qui n’ont pas suffi pour inquiéter la défense nerazzura, de bonnes qualités de dribbleurs néanmoins.

Suso (7) : dribbleur, passeur et très rapide, il a été très, très important pour la remontée au score, où il a notamment été le passeur décisif lors du but de Romagnoli et celui qui a tiré le corner sur l’action du 2ème but.

Bacca (5) : assez décevant, il avait pourtant matière à se trouver une ou deux bonnes situations de but, mais il a manqué de vivacité et de réactivité pour avoir l’audace de mettre la balle au fond.

Deulofeu (7) : voir au haut de l’article