19ème j. | Les notes de Bayern Munich – Schalke 04 (1-1)

Homme du match : Burgstaller (7) : Match très intéressant de la part de l’autrichien arrivé au mercato d’hiver. Il a beaucoup pesé sur la défense adverse et a permis à son équipe de jouer haut notamment en première période. Il a été tout proche de permettre à son équipe de prendre l’avantage à la 39ème mais sa frappe, sur un service parfait de Kolasinac, s’est écrasée sur la barre. A noter que sur le but égalisateur, c’est lui qui oblige (ou pas) Vidal à faire faute dans une position idéale. Fatigué, il sera remplacé par Choupo-Moting à la 73ème qui s’est principalement cantonné à des tâches défensives dans le but de conserver le point du match nul.

BAYERN MUNICH

Neuer (4.5) : Certainement pas le meilleur match de sa carrière… Pas toujours à l’aise dans ses relances au pieds en début de match, il sera surtout trop court sur le coup franc tiré par Naldo à la 13ème. Il sera ensuite maintenu sous pression en première période et sera décisif en détournant une puissante frappe signée Kolasinac à la 17ème avant d’être sauvé par sa barre transversale à la 39ème sur une belle frappe de Burgstaller. Il sera beaucoup moins sollicité lors du second acte.

Rafinha (4) : Match moyen du latéral droit brésilien souvent mis en difficulté par la vivacité et la technique de Bentaleb. Pour autant sans conséquence sur le panneau d’affichage. Sur le plan offensif, il est moins monté qu’à son habitude notamment en raison des replis défensifs réguliers de l’international algérien. Il sera remplacé par Lahm à la 77ème qui n’aura pas eu le temps de se montrer décisif.

Martinez (5) : Match convenable de l’espagnol défensivement même s’il a dû batailler face au solide Burgstaller. Il sera malheureux en fin de match (86ème) où, dans une position d’attaquant, il récupère un ballon centré de la gauche par Alaba avant que sa frappe du plat du pied ne frôle le poteau droit de Färhmann.

Hummels (6) : Une fois n’est pas coutume, l’international allemand a rendu une bonne copie. Solide, il a réalisé de bonnes interventions et a rassuré notamment dans les temps faibles de son équipe. Mais lui aussi a parfois été pris de vitesse par la vivacité des attaques adverses.

Bernat (6.5) : Bon match du latéral gauche espagnol qui a dépensé beaucoup d’énergie. Sur le plan défensif, il s’est accroché face à la vitesse de Goretzka et a été précieux notamment à la 41ème en revenant in extremis sur ce dernier avant qu’il ne déclenche sa frappe à bout portant. Sur le plan offensif également, il s’est montré actif à l’image de son duel face au portier adverse à la 23ème remporté par ce dernier. Il sera remplacé par Alaba à la 77ème auteur d’une bonne rentrée.

Alonso (4) : Peu en vue, il a éprouvé des difficultés à la récupération et n’a pas donc eu le rayonnement habituel au milieu, la faute à un milieu adverse très accrocheur notamment en première période. Toutefois, dans ses transmissions, il demeure précieux.

Vidal (5) : Comme souvent, il n’a pas compté ses efforts et est parvenu à gratter de nombreux ballons au milieu de terrain. Mais comme souvent, il commet trop de fautes. Et celle commise (évitable!) à la 12ème sur Burgstaller à 25 mètres de ses cages a été préjudiciable pour son équipe car elle a permis à Schalke de revenir rapidement au score. Toutefois, à son actif, il est celui qui décale Lewandowski sur l’ouverture du score à la 9ème.

Muller (4) : Posté dans l’axe derrière Lewadowski, l’international allemand n’a pas été suffisamment visible. Il n’a que trop rarement porté le danger dans la surface adverse. Sa seule incursion tranchante a été parfaitement stoppée par Nastasic à la 88ème.

Robben (4) : Match globalement décevant de la part du vétéran néerlandais qui a éprouvé beaucoup de difficultés à faire des différences sur son côté droit bien gêné en cela par Bentaleb et Caligiuri. A noter qu’il est tout de même à l’initiative du but de son équipe en début de rencontre. Il sera remplacé par Coman à la 71ème auteur d’une bonne entrée. Il n’a d’ailleurs pas été loin de délivrer son équipe en toute fin de match sur une remise de la tête de Lewandowski mais Nastasic a pu changer la trajectoire du ballon in extremis.

Costa (5.5) : Lui aussi sur son côté gauche n’est pas parvenu à se montrer décisif. Il est toutefois parvenu à porter davantage le danger mais ses centres n’ont que trop rarement trouvés preneurs.

Lewandowski (7) : Bon match de la part de l’international polonais qui a gêné à plusieurs reprises la défense adverse. Il a parfaitement lancé son équipe dès la 9ème en ouvrant le score d’une balle piquée parfaitement dosée suite à une remise de Vidal dans l’axe à l’entrée de la surface de réparation. Il ne s’est pas arrêté en si bon chemin mais la réussite le fuira notamment, à la 42ème, où suite à une transmission de Müller à 25 mètres, il enroulera sa frappe qui ira heurter la barre d’un Färhmann complètement battu. 

SCHALKE 04

Färhmann (5.5) : Match convenable de la part du portier allemand. Il l’a pourtant mal débuté en allant dès la 9ème récupérer le ballon dans ses cages. Passive, sa défense a permis à Vidal de trouver Lewandowski seul côté gauche qui a eu tout le temps de l’ajuster d’une balle piquée parfaitement maîtrisée et hors d’atteinte. Par la suite, il s’est montré décisif notamment à la 23ème en remportant son duel face à Bernat qui avait échappé à Schöpf et à Höwedes mais aussi chanceux, sauvé par sa barre sur une belle frappe de Lewandowski avant la pause et en fin de match où les munichois ont manqué de réalisme sur deux ou trois occasions franches.

Schöpf (4.5) : Match difficile pour le latéral droit qui a souffert sans rompre véritablement. En effet, le jeu munichois a basculé sur ce côté et il a été beaucoup sollicité. S’il a réalisé quelques bonnes interventions, il faut convenir que les meilleures occasions adverses émanaient de ce côté sans pour autant qu’il y ait eu but.

Höwedes (5) : Lui aussi a parfois été mis en difficulté mais lui aussi n’a pas cédé et est intervenu avec solidité à plusieurs reprises.

Naldo (6.5) : Solide, il a plutôt bien contenu les velléités offensives adverses dans l’axe. Mais il a surtout permis à son équipe de revenir dans le match sur coup franc à la 13ème. Sa frappe puissante a trompé un Neuer un peu court.

Badstuber (5) : Match mitigé pour l’ancien bavarois qui certes, a réalisé de bonnes interventions mais qui est aussi comptable d’une erreur de relance qui a entraîné le but munichois à la 9ème. Blessé, il sera remplacé par Nastasic à la 59ème qui effectuera une très bonne entrée en jeu à l’image de son splendide retour défensif dans les pieds de Müller qui était sur le point d’armer sa frappe à bout portant à la 88ème.

Caligiuri (6) : Match satisfaisant de la part du latéral gauche qui a été globalement peu mis en danger notamment par Robben. Sur le plan offensif, il n’a pas hésité à se porter vers l’avant pour apporter le surnombre.

Kolasinac (6.5) : Match plein de la part du milieu bosnien. Il a récupéré bon nombre de ballons dans l’axe et sur le côté gauche et a largement contribué à animer le jeu offensif de son équipe notamment en amorçant rapidement les contre attaques. Il n’a d’ailleurs pas été loin de marquer à la 17ème mais sa puissante frappe, suite à un service de Goretzka, a parfaitement été détournée par Neuer. Aussi, il a bien failli être décisif à la 39ème en servant à la perfection Burgstaller dont la reprise sans contrôle s’est fracassée contre la barre transversale.

Stambouli (6.5) : Bon match du français qui a récupéré beaucoup de ballons au milieu de terrain et qui a ainsi pu initier les offensives de son équipe. Propre!

Goretzka (5.5) : Virevoltant sur son côté droit, il a souvent gêné tant sur le plan défensif qu’offensif ses adversaires directs. Dommage, il a eu l’occasion de permettre à son équipe de prendre l’avantage à la 41ème mais il a mal négocié son face à face avec Neuer et a permis à Bernat de revenir et de l’empêcher de frapper. Il sera remplacé en fin de match (87ème) par Kehrer qui n’a pas eu le temps de se mettre en évidence.

Bentaleb (6) : Très fin techniquement, il a beaucoup gêné ses adversaires directs sur son côté gauche. Toutefois, il a manqué de tranchant et de réalisme dans les derniers gestes en atteste sa reprise de volée manquée à la 55ème. Sur le plan défensif, il n’a pas ménagé ses efforts et est venu défendre souvent très bas.

Burgstaller  : Voir ci-dessus.