1/4 de finale – Retour | Les notes de Monaco-Dortmund (3-1)

Homme du match : Almamy Touré (8,5) : Big Game pour Almamy ce soir. Certains auraient pu penser qu’il avait pris des cours d’hologrammes chez Mélenchon tellement il était partout, et bien non, Touré a juste du talent et trois poumons. Devant comme derrière, il a donné le tournis à l’armée jaune. Exceptionnel.

AS.Monaco

Subasic (6) : Mis à part son petit cafouillage face à Aubameyang en début de match, le croate a livré une partition propre. Quelques arrêts au compteur, de la sérénité, pas trop moche avec ses pieds, c’est ce qu’on lui demande.

Touré (8,5) : Homme du Match, voir ci-dessus.

Glik (6,5) : Propre et efficace, le Polonais ne s’embarasse pas avec les relances compliquées. Il ne se met jamais le feu et assure. Rarement pris à défaut et imposant, l’idéal défenseur d’une équipe au top niveau.

Jemerson (7) : Le nouveau Thiago Silva? Oui mesdames, Monsieurs, mais avec le sang froid qui va dans les grands matchs. Son association avec Glik fait du bien, et ils seront tous les deux présents en demie. Impeccable et indispensable pour le rocher.

Mendy (7) : Presque la même copie que Touré, en un peu moins bien. Débordé par Dembelé sur l’unique but allemand, il a néanmoins été au four et au moulin, et amène même l’ouverture du score. Du bon job.

Bakayoko (7,5) : Il a la démarche nonchalante des profils longilignes. Cependant, il fait lui aussi un énorme match. Précis et super efficace dans ses passes comme dans son rôle défensif. Il a même tenté quelques grigris. Olé.

Moutinho (6) : Il a fait le boulot en l’absence de Fabinho. Certains douter de sa capacité à convaincre dans ce genre de grands rendez-vous, le Portugais leur a servi les contre-arguments sur un plateau. Un match très sérieux.

Lemar (8) : Deux passes décisives, une activité incroyable, Thomas Lemar a été le fossoyeur des espoirs allemands. Même si ils dosent mal quelques ballons, il a été précieux pendant 90 Minutes, même défensivement.

Bernardo Silva (5,5) : Ne fais pas le match de sa  vie ce soir, mais permet tout de même de conserver quelques précieux ballons dans les petits espaces. Une qualité non négligeable à ce niveau. Quelques fautes bêtes aussi, mais il fera mieux en demies, L’Homme du Match vous l’assure.

Mbappé (7,5) : À 18 ans, il ouvre le score dès la 3ème minute du match grâce à une reprise pleine de sang froid. What else? Livrera bientôt les boîtes de doliprane directement au défenseur, Ginter et consorts ont la migraine. Remplacé par Valère « impact player » Germain, qui enfonce le clou dès son premier ballon.

Falcao (7) : Une tête au fond des filets et une bonne activité en première mi-temps. Captain Radamel fait un match sérieux, même si on l’a vu s’éteindre à petit feu au fil du match.

Borussia Dortmund

Burki (4) : Fautif sur l’ouverture du score, il donne le ton…Il ne peut ensuite rien faire sur les deuxième et troisième buts monégasques et réalise même quelques interventions nécessaires.

Sokratis (5,5) : Si Dortmund n’en prend que 3, c’est sûrement grâce à son solide défenseur grec. Il a à peu près su gérer la vitesse de Kylian Mbappé et est intervenu dans des moments critiques. En tant que capitaine de défense, la faute lui revient tout de même…

Ginter (3) : Falcao le place à 3m sur son but grâce à un appel d’école. Il a coulé de la 3ème à la 90ème. Vite que Bartra revienne pour Thomas Tuchel et pour la fin de saison.

Piszczek (4) : Bof bof, l’autre polonais de la soirée. Il a été à la hauteur de la défaillance collective malgré quelques interventions de bonne facture. Une soirée définitivement compliquée.

Sahin (5,5) : Après une longue période de méforme, il a réussi à revenir à un très bon niveau rapidement. Un coup franc sur le poteau, une bonne distribution au milieu de terrain, il sort un peu de lot. Remplacé à la mi-temps par Schmelzer (4,5). Une frappe semi-dangereuse pour le latéral allemand et une gestion à peu près correct de Bernardo Silva, et puis…c’est tout. Pour lui aussi, compliqué.

Guerreiro (4) : Après l’avoir quitté, Raphael se dit peut-être que la Ligue 1, c’est pas si mal. On rigole, Monaco c’est pas Caen, c’est pas Lorient! (cc @StéphaneGuy) Un match compliqué pour le champion d’Europe portugais, comme les copains. Remplacé par la pépite Pulisic (non noté) à la 72ème minute.

Weil (4) : Le nouveau diamant brut  de la chancellerie allemande a eu du mal à briller ce soir. Tout simplement dépassé, il a encore du chemin à faire pour atteindre les sommets. Mais prometteur tout de même.

Dembelé (7) : Entré en jeu dès la 25ème minute, au profit de Durm (non noté), suite au second but monégasque, Ousmane Dembelé a été extraordinaire. Dans l’entre-jeu, sur son aile ou près de la surface, il a posé énormément de problèmes aux hommes de Jardim. À noter son énorme déboulé sur le côté qui amène le but de Marco Reus (passe décisive), et sa magnifique louche qui aurait pu en appeler un autre.

Kagawa (4,5) : Un gros match à l’aller, quelques fulgurantes au retour. Le japonais de poche a eu du mal à montrer toutes les qualités qu’on lui connaît, comme les copains. A failli délivrer une passe décisive pour Marco Reus, sans succès. Il reste un très bon joueur.

Aubameyang (2,5) : Absent des débats. Spider Auba a sûrement dû oublier d’enlever le masque. Dommage.

Reus (5,5) : Un but, une occasion, il n’a pas été catastrophique et a même permis à son équipe d’y croire encore en début de deuxième période. Pas une mince affaire de retour de blessure. Il a le potentiel pour jouer dans une meilleure équipe, de loin.